Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 17,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Au bord du monde

De
478 pages

À la frange de l'Ouest américain, tout au nord de l'État de Washington, en 1886. La jeune Amérique s'apprête à fêter le nouveau siècle, mais au Port, les rêves de fortune sont soufflés par les tempêtes du Pacifique Nord. L'industrie du bois tranche dans le vif des forêts ancestrales et broie les âmes de ceux qui sont venus tenter leur chance : Jacob Ellstrom, le médecin de la ville dont les diplômes sont inventés de toutes pièces ; sa femme Nell, qui n'a eu d'autre choix que de le suivre jusqu'à ce bout du monde sauvage ; Matius, le frère de Jacob, qui le pousse à boire pour le déposséder de tout ; et Duncan, le fils de Jacob et de Nell, enfant puis jeune homme aux prises avec les forces contraires qui l'habitent et qui, entre bonté et vilenie, devra choisir son camp.


Épopée des confins aussi brutale que poétique, où se croisent, s'aiment et se trahissent des personnages inoubliables de grandeur comme d'infamie, Au bord du monde est un hommage à l'espace américain et à l'humanité défaillante qui, dans la boue et la sciure, le vice et la violence, est venue le conquérir pour bâtir une nation.



Brian Hart est né en 1976 dans l'Idaho. Il a été charpentier, maçon, soudeur, marin pêcheur, gardien d'immeuble et commis de cuisine avant de se consacrer à l'écriture. Au bord du monde est son premier roman à paraître en France.



Traduit de l'anglais (États-Unis) par Charles Recoursé




Après des débuts dans l'édition, Charles Recoursé se consacre aujourd'hui à la traduction (David Foster Wallace, Tao Lin, Lydia Millet, Simon Reynolds) et fait partie du jury du prix de la Page 111.




Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Marée noire au sommet

de les-editions-du-3842493

Le Saut du berger

de LIGARAN

Le Fléau de Chalion

de Bragelonne

AU BORD DU MONDE
BRIAN HART
AU BORD DU MONDE r o m a n
TRADUIT DE LANGLAIS (ÉTATSUNIS) PAR CHARLES RECOURSÉ
ÉDITIONS DU SEUIL e 25, bd RomainRolland, Paris XIV
Ce livre est édité par Marion Duvert
Titre original :The Bully of Order Éditeur original : HarperCollins, New York © original : 2014, Brian Hart Tous droits réservés
isbn9780062297747original :
isbn9782021136104
© Janvier 2015, Éditions du Seuil pour la traduction française.
Le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de lauteur ou de ses ayants cause, est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L.3352 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.
www.seuil.com
pour ma femme
Après lincident du magasin, le directeur Baranov convoqua les hommes sur la plage de galets. Les derniers Aléoutes y étaient enchaînés, agenouillés sous la pluie à côté des dépouilles de ceux qui avaient été tués alors quils tentaient de senfuir. Bara nov se planta devant les captifs et leur expliqua limportance de la propriété privée, de la propriété de la compagnie, et lintérêt de toucher un salaire. Peine perdue, seule une poignée des hommes rassemblés comprenait notre langue, et pourtant tous savaient quils ne valaient pas mieux que des esclaves, salaire ou non, nous les gardions là, loin de leurs villages et de leurs familles. Pournir, Baranov exposa les dispositions de la loi, ce quelle prévoyait en cas de vol, et indiqua les corps ensanglantés et les survivants opinèrent pour montrer quils comprenaient, et puisque nous avions besoin deux et puisque javais déjà plaidé leur cause, ils furent graciés. Les semaines passèrent et je dirigeais une chasse autour de la pointe avec certains de ces mêmes Aléoutes. Du côté de lîle sous le vent jabattis une grosse loutre, le premier adulte que nous voyions depuis des mois, mais lorsque nous arrivâmes à sa hauteur nous vîmes quelle battait encore des pattes. Sans rien demander je pris le harpon dun de mes chasseurs et la transperçai. Tandis que je la remontais, le propriétaire du har pon, un vieil homme que jaime beaucoup, dit quelque chose au garçon assis derrière lui et tous deux rirent. Je minterrompis et leur demandai ce quil y avait de si amusant, et le vieil homme me surprit en répliquant en anglais, quil appelait la langue de Boston, quil me fallait me méer du tyran de lordre. Bien que je parlasse un peu anglais, je ne reconnus pas cette expression
et lui demandai ce quelle signiait. Le vieux chasseur pour suivit dans sa langue et bientôt il évoquait la mer et la terre, le chasseur et la proie, le mari et la femme, le père et lels, la mère et lenfant, même l; mais à laesclave et le maître n je ne voyais toujours pas où il voulait en venir, si bien que je lui demandai qui était le tyran et quétait lordre et il dit que cétait Baranov et que cétait le fort de New Archangel, et ce fut tout. Nous chargeâmes notre chasse et nous nous mîmes en route.
Extrait du journal de Timofei Osipovich Tarakanov New Archangel, Compagnie russoaméricaine, 1808
LIVRE PREMIER A
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin