Bugsy Pinski contre le complot juif

De
Publié par

Quand Bugsy Pinsky alla en prison pour le casse d’une grande enseigne de commerce équitable, il mangeait kasher. Libéré dix-huit mois plus tard, il mangeait halal. En matière de pouvoir d’achat, il avait gagné au change. Mais en spiritualité ? Pourquoi ce Juif trentenaire s’était-il converti à l’islam derrière les barreaux ? D’abord pour des raisons de survie : 99,9 % des détenus étaient d’origine antisémite, 0,1 % étaient Bugsy Pinsky. (…) Jamais en retard d’une mode, Bugsy se fit poisson dans le bain culturel carcéral, devint un musulman intégré et intégriste, amateur de prêches bien tournés et de Boeings détournés.
Le premier roman antisémite contre l’antisémitisme.
Y. B., né à Alger en 1968, est journaliste et écrivain. Il est notamment l’auteur d’Allah superstar (Grasset, 2003).
Abner Assoun publie ici pour la première fois. On ne sait rien de plus sur lui. 
Publié le : mardi 3 mars 2015
Lecture(s) : 6
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782756106960
Nombre de pages : 179
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Y. B.
Abner Assoun
Bugsy Pinsky contre le
complot juif
roman



Quand Bugsy Pinsky alla en prison pour
le casse d’une grande enseigne de
commerce équitable, il mangeait kasher.
Libéré dix-huit mois plus tard, il
mangeait halal. En matière de pouvoir
d’achat, il avait gagné au change. Mais en spiritualité ? Pourquoi ce Juif
trentenaire s’était-il converti à l’islam
derrière les barreaux ? D’abord pour des
raisons de survie : 99,9 % des détenus
étaient d’origine antisémite, 0,1 %
étaient Bugsy Pinsky. (…) Jamais en
retard d’une mode, Bugsy se fit poisson
dans le bain culturel carcéral, devint un
musulman intégré et intégriste, amateur
de prêches bien tournés et de Boeings
détournés.

Le premier roman antisémite contre
l’antisémitisme.

Y. B., né à Alger en 1968, est
journaliste et écrivain. Il est
notamment l’auteur d’Allah superstar
(Grasset, 2003).

Abner Assoun publie ici pour la
première fois. On ne sait rien de plus
sur lui. 

Illustration de couverture : Olivier Graïne,
2010. (DR).


EAN numérique : 978-2-7561-0695-3978-2-7561-0696-0

EAN livre papier : 9782756102313



www.leoscheer.com BUGSYPINSKYCONTRELECOMPLOTJUIFY.B.apublié :
AuxÉditions Grasset
Allah superstar,2003
CommissaireKrim,2008
AuxÉditions Jean-Claude Lattès
Le Tryptique algérois:
Comme iladit lui,1998
L’Explication,1999
Zéromort,2001
Abner Assoun publie ici pour la première
et dernièrefois.
Éditions Léo Scheer,2010©
www.leoscheer.com
Illustrationdecouvertureréaliséeen2001parOlivierGraïne
àpartird’unedesessculpturesencuivreetbronzedelasérie
In corpore.
http://graine-sculpteur.net/Y.B.
ABNER ASSOUN
BUGSY PINSKY CONTRE LE
COMPLOT JUIF
roman
Éditions Léo ScheerÀSaâd B. et Benmé Y.,pour leur affectueux
soutien critique,
Carine et Marc,pour leur appui moral et logistique,
Steven Bensimon, du Hilton Hotel de Tel-Aviv.«— Mais…»
Woody Allen
(L’erreur est humaine)Glossaire
Pour tous les mots et expressions en langues
étrangères (français, anglais, hébreu, arabe,
yiddish), ainsi que pour toute autreréférence,
nousvousinvitonsàconsulternotrepartenaire,
sans qui ce jour n’aurait jamais vu ce livre:
www.google.com1
Quand Bugsy Pinsky alla en prison pour le
casse d’une grande enseigne de commerce
équitable, il mangeait kasher.Libéré dix-huit
mois plus tard, il mangeait halal. En matière
de pouvoir d’achat, il avait gagné au change.
Mais en spiritualité?Pourquoi ce Juif
trentenaires’était-il convertiàl’islam derrièreles
barreaux?D’abordpour des raisons de survie:
99,9%desdétenusétaientd’origineantisémite,
0,1%étaient Bugsy Pinsky.Ensuite, les
barbiches dans le vent et les burnous avenants
n’avaient jamais été aussi tendance.Ences
temps de négationnisme taquin et de sionisme
chatouilleux,le11septembre2001étaitdevenu
une vue de l’esprit et Dieudonné un esprit en
vue. Jamais en retardd’une mode, Bugsy se fit
poisson dans le bain culturel carcéral, devint
11un musulman intégré et intégriste, amateur de
prêches bien tournés et de Boeings détournés.
Sa conversion alla de pair avec la haine
viscérale du Juif propreàtoute mystique digne de
ce nom. Cela lui fut aisé, êtrejuif ne lui ayant
jamais réussi.
Néd’unpèreashkénazepolonaisetd’unemère
séfarade diabétique, le petit Pinsky avait hérité
d’un prénom lourdàporter,celui du mafieux
américainBugsySpiegel,fondateurdeLasVegas.
Difficile d’honorer un tel blase pour un
délinquant de petite envergurerongé par la névrose
desadoublecultureashkéno-séfaradeetaccablé
detroublesgastriquessévèresdusausyncrétisme
culinairedesamaman, Rosette:couscousàla
carpe farcie, tajine de hareng, pikelfleichàla
modeBénichou(nomdejeunefilledeRosette,
fille de rabbin, ex-ventriloque oranaise
reconvertie dans la boulimie, les crises d’angoisse et
l’adultèreavecdesamantsimaginairesdontdes
islamistes modérés, son fantasme le plus fou).
Quant àYossef Pinsky,tailleur de diamant
dans une échoppe barricadée de la rueCadet,
12il avait toujours peinéàsefaireàson rôle de
pèrecommeàtous les rôles, ce qui lui avait
valu d’êtreexpulsé de l’atelier de théâtre de
l’école Maïmonide. Bien que juif,ilnesavait
pas fairesemblant. Le jour où sa jeune épouse
tomba enceinte, il n’avait pu cacher sa joie.
Plus que jamais confiant en l’avenir,Yossef
s’était constitué un gros portefeuilled’actions
BlédilaitetPampers. Mais la pilule de la loi
sur l’avortement passa, la natalité baissa et les
Pinsky furent ruinés.
Fragilisé par ce revers de fortune, Bugsy,en
plein œdipe, culpabilisa au point de devenir
dyslexique,troubleaggravéparleschangements
permanents de synagogues et de liturgies. Le
matin, rite ashkénazeaveclepèreàlashil,
Oumayn. Le soir,rite séfarade avec la mèreà
la s’la, Amen. Le matin Wagner,lesoir Oum
Kalsoum. GitShabess papa, Shabbat Shalom
maman. Le petit Bugsy en perdit son
hébreu,
sesrésultatsscolairesdégringolèrent,sesfréquentations se firent douteuses. L’année de sa
Bar-Mitzvah, il commit son premier forfait
avecdescomplicesduTalmudTorah.Labande
13kidnappa le poulet destiné par le rabbin
Habbabou au sacrifice de la veille de Yom
Kippour.L’affairefit scandale au sein de la
communauté séfarade et le rabbin fut
excommuniépouravoirlâchementpayélescinquante
francs exigés par les terroristes.Que le poulet
se fût échappé avec l’argent de la rançon à
l’instant de la transaction n’avait pas suffi à
constituerune circonstance atténuante.
La fine équipe persista dans la délinquance
religieuse. Après l’échec de YomKippour,ce
fut le désastredelaTsedakah de Pessah. Bugsy
et son quarteron de bar-mitzvoth s’en prirent
aux réservesdevictuailles achetées pour
les
nécessiteuxgrâceauxdonsdesfidèlesàl’occasion de la Pâque juive. Entrés de nuit, par
effraction, dans la synagogue du rabbin
Habbabou de sinistremémoire, ils firent main
basse sur près de six cents kilos de protéines,
glucides, lipides, triglycérides, pesticides. Si la
premièrephase de l’opération fut une réussite,
la seconde pâtit d’un dysfonctionnement
psycholinguistique avec leur commanditaire,
un proxénète abkhazeabazophoneenrupture
14de stocks de grains pour ses poules d’abattage.
Quand, par une nuit glaciale, le commando
israélite livra la marchandise dans un entrepôt
des Hauts-de-Seine, il fut accueilli par des
Ossétiens en goguettearmés de faux
lanceroquettesquilesdélestèrentdeleurmarchandise
avant de les abandonner,nus et ligotés, au
rond de présentation de l’hippodrome de
Saint-Cloud.
Échaudé mais sans plus, Bugsy décida de la
jouer solo, mais en mutualisantles risques.
EntreVeau d’or et Buisson ardent, en proie à
un rapportambivalentàlaLoi juive, Bugsy
Pinsky s’inspira de Ponzi, le
célèbreconstructeur de pyramides. Il se lança sans scrupules
danslacavalerie,offrantdesplacementsmiracles
àsacommunauté, qu’il avait tantàcœur de
rançonner.Pourlacautionreligieuse,ils’associa
àRabbiBrauman,unvieuxrabbincontroversé
poursaluttecontreladiscriminationantinazie
et le trop de cas que l’on faisait de la Shoah
qu’il jugeait n’êtrequ’un point de détail de
l’histoiredespogroms.Militantdelapaixetde
laréconciliation,ilétaitaussiungrandbuveur
15doublé d’un petit farceur:étant parvenu à
s’incrusteràl’un des incontournables dîners
annuels du CRIF grimé en vigile du Betar,
un verredeSlivovitch 90°àlamain, il avait
suggéré au ministredel’Éducation nationale
une proposition de loi pour que chaque élève
de CM2 se voie confier la mémoired’un
condamné du procès de Nuremberg.
Malgré leur différence d’âge et d’angle, Rabbi
Brauman et Bugsy Pinsky ne tardèrent pas à
mettreàexécution la carambouille
apocalyptique imaginée par le second:ils émirent des
bons messianiques certifiant hâter la venue du
Machia’h.Letauxd’intérêtétaitàhauteurdela
générositéducontributeur:«Tujouesgros,tu
gagnes gros, c’est la banque du petit négro!»
aimaitàclamer le rabbin négrophile. Bugsy
faisait de son mieux pour imiter son associé à
lacriée,mais,avecsadyslexie,son«Jetuetous
les négros, c’est la banque qui gagne gros!»
remportait un succès plus modeste, surtout
auprès des rares touristes falashas. Au vu des
écriturescomptablesetprophétiques,l’Autorité
des marchés financiers associée au Consistoire
16Abnerrepritsamarcheenvirantàl’hologramme
àmesurequ’ilapprochaitdelalignecourbede
l’horizon,unarcvasted’unblancaveuglant.Sa
voix résonna une dernièrefois.
—SileProphète avait su qu’un jour les Juifs
voleraientdansdesF-16,iln’auraitpascommandé
àses disciples de les tuer jusqu’à la fin des
temps. Cousin, apprendsàaimer la vie, rejette
la culturedelamort!
Y. B., toujours en parfaite symétrie:
—SiMoïseavaitsuqu’unjourlesmusulmans
n’auraient qu’à se baisserpour ramasser les
pétrodollars, il aurait délocalisé Jérusalem à
Riyad!Cousin, apprendsàaimer l’éternité,
rejette la cultureduVeau d’or!
Abner Assoun n’était plus que gaz.
—Nique ta race!
Y. B., tout aussi naze:
—Latiennelefaitdéjà,mais t’inquiète,onva
pas tarderàswitcher,enculé!
Après que les personnageseurent perdu leurs
auteurs, ce futàces derniersdeperdreleurs
narrateurs.
Quifilèrentcommedeuxpetssurunetoilecirée.Moralité
Il est grand temps de réévaluer avec justesse et
justice l’apportdécisif des BeeGeesàlaculture
populaireplanétairedelaseconde moitié du
e
XX siècle.
In loving memory
Maurice GIBB
(1949-2003)

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Propofol

de editions-leo-scheer

Place Colette

de editions-leo-scheer

Fors intérieurs

de editions-leo-scheer

suivant