Cerveau de Kennedy (Le)

De
Publié par

Automne 2004. Louise Cantor quitte son chantier de fouilles du Péloponnèse pour rentrer en Suède. Impatiente de revoir son fils, elle le trouve mort dans son appartement de Stockholm.


Qui a tué Henrik ? Pas un instant Louise ne veut croire que son fils unique se soit suicidé. Avec l'énergie du désespoir et une obstination d'archéologue, elle va tenter de reconstituer fragment par fragment les dernières années d'une vie brutalement interrompue.


Secondée par Aron, le père d'Henrik qu'elle a déniché au fin fond de l'Australie, Louise découvre que son fils avait une vie secrète, émaillée d'inquiétantes zones d'ombre.


Pourquoi Henrik s'intéressait-il tant au cerveau du président Kennedy, disparu lors de son autopsie ? Pourquoi avait-il un appartement clandestin à Barcelone ? D'où provenaient les grosses sommes d'argent dont il disposait ? Que faisait-il au Mozambique dans un mouroir pour malades atteints du sida ?


Quand Aron disparaît brusquement sans laisser de traces, Louise comprend qu'elle est aux prises avec des forces occultes qui la dépassent. Au bord du gouffre mais plus déterminée que jamais, ses pas la conduisent au cœur de l'Afrique. Une vérité effroyable l'y attend.


À travers ce récit palpitant et lucide, Henning Mankell exprime sa colère contre le cynisme du monde occidental face au lent naufrage d'un continent rongé par le sida.



Henning Mankell, né en 1948, partage sa vie entre la Suède et le Mozambique. Lauréat de nombreux prix littéraires, d'abord célèbre pour sa littérature policière centrée autour de l'inspecteur Wallander, il est aussi l'auteur de fictions ayant trait à l'Afrique ou à des questions de société. Le Cerveau de Kennedy est son cinquième roman après Comédia infantil (2003), Le Fils du vent (2004), Tea-Bag (2007) et Profondeurs (2008).




Publié le : mardi 25 mars 2014
Lecture(s) : 5
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782021178647
Nombre de pages : 400
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Henning Mankell, né en 1948, est romancier et dramaturge. Depuis une dizaine d’années, il vit et travaille essentiellement au Mozambique – « ce qui aiguise le regard que je pose sur mon propre pays », ditil. Il a commencé sa carrière comme auteur dramatique, d’où une grande maîtrise du dialogue. Il a égale ment écrit nombre de livres pour enfants couronnés par plu sieurs prix littéraires, qui soulèvent des problèmes souvent graves et qui sont marqués par une grande tendresse. Mais c’est en se lançant dans une série de romans policiers centrés autour de l’inspecteur Wallander qu’il a définitivement conquis la cri tique et le public suédois. Cette série, pour laquelle l’Académie suédoise lui a décerné le Grand Prix de littérature policière, décrit la vie d’une petite ville de Scanie et les interrogations inquiètes de ses policiers face à une société qui leur échappe. Il s’est imposé comme le premier auteur de romans policiers sué dois. En France, il a reçu le prix Mystère de la Critique, le prix Calibre 38 et le Trophée 813.
H e n n i n g M a n k e l l
L E C E R V E A U D E K E N N E D Y
R O M A N
T r a d u i t d u s u é d o i s p a r R é m i C a s s a i g n e
Éditions du Seuil
T E X T E I N T É G R A L
T I T R E O R I G I N A L Kennedys hjärna É D I T E U R O R I G I N A L Leopard Förlag, Stockholm © 2005, Henning Mankell
Cette traduction est publiée en accord avec l’agence littéraire Leonhardt & Høier, Copenhague
ISBN978202117863 0 re (ISBNpublication)9782020865647, 1
© Éditions du Seuil, janvier 2009, pour la traduction française
Le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants cause, est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L. 3352 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.
À Ellen et Ingmar
PREMIÈREPARTIE
L’impasse du Christ
Il faut montrer l’échec en pleine lumière, et non l’enterrer, car c’est par l’échec qu’on devient un être humain. Celui qui ne comprend pas ses échecs n’est porteur d’aucun avenir.
AKSELSANDEMOSE
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Coup de foudre

de presses-de-la-cite

Driven

de editions-rivages