Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 11,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Chacun pour soi, Dieu s'en fout

De
285 pages
« J’ai voulu les aimer, est-ce un crime ? Un péché ? J’ai cru que la pluie qui nous tombait dessus, cette grâce, cette Chose, était sacrée, qu’une main nous désignait. J’ai cru, c’est une faute, quand il n’y a rien à croire. J’ai cru qu’enfin le moment était venu, que j’allais pouvoir aimer. »
Ainsi parle Freddy. Il taille des arbres, il tond des pelouses, épileptique, il vit seul dans un mobil-home. À la mort de sa mère le destin le rattrape, le don qu’elle lui a transmis, il n’a jamais voulu en entendre parler. Il a ses raisons. Là, il cesse de fuir, il dit d’accord… qu’ils viennent donc se guérir ! et ils viennent, et ça défile. Certains repartent guéris. Ce n’est pas rien la vie qui revient, et pas seulement chez eux, chez lui, quand tout son être chamboulé Freddy se met enfin à vivre… Il ne voulait pas grand-chose, seulement aimer une femme et en finir avec les trous que lui laissent ses crises. Ce n’est pas rien un être que vous aimez et qui vous guérit, ce n’est pas rien…
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Situations délicates

de editions-flammarion

Joyeuse année toute l'année

de Presses-Electroniques-de-France

François Dupeyron
Chacun pour soi,
Dieu s’en fout roman Adapté au cinéma sous le titre « Mon âme par toi guérie » « J’ai voulu les aimer, est-ce un crime ? Un péché ? J’ai cru que la pluie qui nous tombait dessus, cette grâce, cette Chose, était sacrée, qu’une main nous désignait. J’ai cru, c’est une faute, quand il n’y a rien à croire. J’ai cru qu’enfin le moment était venu, que
j’allais pouvoir aimer. » Ainsi parle Freddy. Il taille des arbres, il tond des pelouses, épileptique, il vit seul dans un mobil-home. À la mort de sa mère le destin le rattrape, le don qu’elle lui a transmis, il n’a jamais voulu en entendre parler. Il a ses raisons. Là, il cesse de fuir, il dit d’accord… qu’ils viennent donc se guérir ! et ils viennent, et ça défile. Certains repartent guéris. Ce n’est pas rien la vie qui revient, et pas seulement chez eux, chez lui, quand tout son être chamboulé Freddy se met enfin à vivre… Il ne voulait pas grand-chose, seulement aimer une femme et en finir
avec les trous que lui laissent ses crises. Ce n’est pas rien un être que vous aimez et qui vous guérit, ce n’est pas rien… François Dupeyron est né en 1950. Chacun pour soi, Dieu s’en foutson est quatrième roman. Il a notamment réaliséDrôle d’endroit pour une rencontre,C’est quoi la vie ?,La Chambre des officiers etAide-toi, le ciel t’aidera. En 2009, il a coréaliséTrésor avec Claude Berri.
Photo :François Dupeyron par Étienne George (D.R.) EAN numérique :997788--22--77556611--0065090-97-4EAN livre papier : 9782756102030www.leoscheer.com
CHACUN POUR SOI, DIEU S’EN FOUT
DU MÊME AUTEUR
Jean qui dort, Fayard, 2002 Inguélézi, Actes Sud, 2004 Le Grand Soir, Actes Sud, 2006 (réédition Le Livre de Poche, 2009)
© Éditions Léo Scheer, 2009 www.leoscheer.com
FRANÇOIS DUPEYRON
CHACUN POUR SOI, DIEU S’EN FOUT
roman
Éditions Léo Scheer
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin