Code Phénix

De
Publié par

Une enquête de Karen Sharpe

Par une froide matinée de printemps, on découvre deux corps dans un coin perdu des Pennines. Les victimes sont l’inspecteur chef Phil Leech et Fiona Mitchell, une indic. Tous les deux ont été tués par balle. 
L’inspectrice Karen Sharpe aurait dû accompagner Leech à son rendez-vous tardif avec Mitchell, mais elle était restée chez elle, trop ivre pour prendre le volant. Tous les ans, à cette date, elle buvait dans une tentative désespérée d’effacer un souvenir douloureux et obsédant. 
On pense d’abord que les meurtres de Leech et de Mitchell sont liés à la drogue, mais cette hypothèse soulève vite des doutes. Karen comprend bientôt que l’affaire est directement liée à elle. Il lui faut retrouver le tueur sans tarder et affronter son passé avant que quelqu’un d’autre ne découvre la terrible vérité, ce qui pourrait avoir des conséquences désastreuses…

Traduit de l’anglais par Michèle Garène

Publié le : mercredi 31 mars 2010
Lecture(s) : 20
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782709636148
Nombre de pages : 355
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Une enquête de Karen Sharpe
Par une froide matinée de printemps, on découvre deux corps dans un coin perdu des Pennines. Les victimes sont l’inspecteur chef Phil Leech et Fiona Mitchell, une indic. Tous les deux ont été tués par balle. 
L’inspectrice Karen Sharpe aurait dû accompagner Leech à son rendez-vous tardif avec Mitchell, mais elle était restée chez elle, trop ivre pour prendre le volant. Tous les ans, à cette date, elle buvait dans une tentative désespérée d’effacer un souvenir douloureux et obsédant. 
On pense d’abord que les meurtres de Leech et de Mitchell sont liés à la drogue, mais cette hypothèse soulève vite des doutes. Karen comprend bientôt que l’affaire est directement liée à elle. Il lui faut retrouver le tueur sans tarder et affronter son passé avant que quelqu’un d’autre ne découvre la terrible vérité, ce qui pourrait avoir des conséquences désastreuses…

Traduit de l’anglais par Michèle Garène
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant