Dernière caresse

De
Publié par

Il s'appelle Mastic des Feux mignons. Il descend, par son pčre, d'Ian du Bec-Étoile et, par sa mčre, de Ceenzo Vitoune de la Mutinerie. C'est un setter anglais de sexe mâle, né le 17 avril 1994. Par l'effet d'une tradition familiale, Elle l'a immédiatement rebaptisé ŕ son arrivée dans la maison. Il est devenu Joyce, en mémoire de qui vous savez, patronyme choisi pour son prédécesseur qui était irlandais.
Entre Elle et lui, c'est une histoire d'amour. Une histoire de maison, de saisons, de gestes répétés ŕ l'infini, oů peu ŕ peu se tisse, dans les replis du quotidien, la trame d'une famille. Un chien sentimental se met ŕ parler et des lignes de vie se croisent, des lieux se précisent.
Il y a dans le regard des bętes une lumičre profonde et doucement triste, disait Francis Jammes. C'est de ce regard-lŕ qu'il s'agit. De ce qu'il nous donne ŕ voir des humains.
Publié le : mardi 10 novembre 2009
Lecture(s) : 35
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782072024764
Nombre de pages : 134
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
D U M Ê M E A U T E U R
AMANTS, Seuil, 2002 et « Points », n° P 1107.
ELLE EST PARTIE, Seuil, 2003 et « Points », n° P 1199.
LA FILLE DU BAR, Seuil, 2004. Prix CinéRoman Carte noire 2005.
LES SOULIERS LILAS, Seuil, 2006.
d e r n i è r e c a r e s s e
CATHERINE GUILLEBAUD
D E R N I È R E C A R E S S E
r é c i t
G A L L I M A R D
©ÉditionsGallimard,2009.
Peuton dédier un livre à un chien ? demandatelle. Non, lui diton. Alors ce livre n’est pour personne.
Les bêtes auraientelles moins peur parce qu’elles vivent sans la parole ?
ELIAS CANETTI Le territoire de l’Homme
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Le revenant

de pol-editeur

Les liens du sang

de city-edition

Le mort sentait si bon

de provence-polar

2084. La fin du monde

de editions-gallimard

Le nouveau nom

de editions-gallimard

La sœur

de editions-gallimard

suivant