Diabolique Réunion

De
Publié par

Dans l'île de la Réunion, des manifestations surnaturelles perturbent le paisible cimetière marin d'une ville côtière. Des commerçants meurent atrocement brûlés... On pense à des combustions spontanées mais aussi à l'oeuvre d'un assassin redoutable ou même à une intervention démoniaque. Le commissaire de la localité patauge dans l'humour et la confusion. Un collègue, spécialiste des affaires inexpliquées, viendra de Métropole pour le seconder. Des secrets de famille compliqueront son enquête. L'île intense, diaboliquement belle, ne le laissera pas repartir intact.
Publié le : lundi 9 avril 2007
Lecture(s) : 286
EAN13 : 9782748199109
Nombre de pages : 357
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
2
Diabolique Réunion
3
Lucien Vidon
Diabolique Réunion
Le feu purificateur
Polar
5 Éditions Le Manuscrit
© Éditions Le Manuscrit, 2007 www.manuscrit.com ISBN : 2-7481-9910-3 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782748199109 (livre imprimé) ISBN : 2-7481-9911-1 (livre numérique) ISBN 13 : 9782748199116 (livre numérique)
6
Ce roman étant purement imaginaire, toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé serait totalement involontaire et ne relèverait que du hasard. L’auteur À mon fils Rémy, mon héros.
8
Lyon – 1983
I
Son épaule brunâtre s’était découverte. La dentelle de sa chemise de nuit vibrait sous des frémissements de chair de poule. Le frisson descendait le long de son dos jusqu’aux reins et remontait au-dessus de la nuque, l’emprisonnant comme une camisole de force. L’œil s’avançait, grossissait, s’imposait… La fillette, recroquevillée au fond de son lit, tremblait de tous ses membres. Les gouttes de sueur, qui perlaient de son front, descendaient le long de son corps, imbibant la chemise. Deux mains noires s’avançaient vers elle, écartant des volutes de fumée blanche. Elles grandissaient, disparaissaient puis revenaient, s’agitant en tous sens, sans l’atteindre. Alexia hurlait à s’étrangler mais aucun son ne sortait de sa bouche grande ouverte. Les mains déformées tournaient autour d’elle, à la fois menaçantes et implorantes. Un rougeoiement l’enveloppait, diabolisait la scène.
9
Diabolique Réunion
Malgré la terreur qui l’envahissait, elle savait que si elle ne bougeait pas, tout finirait par disparaître… Mais cette lutte l’épuisait. – Jeanne ! Où es-tu ?… Pourquoi es-tu levée ? – Chut ! Je suis avec Alexia. Elle fait encore une crise… Regarde-la ! Elle paraît toute petite, comme ça, en boule au fond de son lit… J’ai peur ! Je n’ose pas la réveiller. Les yeux noirs de leur fille les fixaient mais ce regard semblait voir autre chose, à travers eux, au-delà de leur propre corps. Ses petites mains s’accrochaient à ses genoux, les remontant jusqu’au menton, en position fœtale. Sa chemisette restait collée à la peau, imprimant les reliefs de son corps. Charles Mercier prit une voix rassurante et enveloppa sa femme de ses bras puissants. Depuis plus de vingt ans, il avait bourlingué sur plusieurs continents, jusqu’en Afrique où il avait gagné ses galons de capitaine de l’armée française. Il avait côtoyé l’horreur… Un jour, il relevait un enfant éventré sur une mine. Le lendemain, on lui posait le canon d’un fusil sur la tempe… Il avait dû contenir la haine de ses hommes, prêts au carnage. Par devoir, il avait toujours gardé la tête froide, assuré un commandement ferme mais juste. Mais, là ! Où était l’ennemi ? Comment pouvait-il aider sa
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.