Drama queen

De
Publié par

'Les bras qui m’ont saisie étaient longs et sombres, l’odeur aigre de transpiration, familière et réconfortante. Ai-je murmuré les noms de Yacob ou Bess, mes amours, ou me suis-je tue simplement en ouvrant les yeux contre la joue glabre de Félix? J’étais incapable de démêler d’où me venait cette félicité, l’éblouissante certitude que tout ce fatras de ma vie devait faire unité, et qu’il suffisait d’habiller et de déshabiller les événements et les êtres pour que tout se contamine.'
Alex, une jeune bachelière, veut couper les ponts avec sa famille et des amitiés qui avaient semé le trouble en elle. Par flash-back successifs, on découvrira les attirances qui se jouaient entre l’héroïne et ses proches, jusqu’à ce point de non retour : la disparition mystérieuse du 'Pop', témoin gênant de tant d’équivoques amoureuses. Au cours de cette enquête intimiste et criminelle, c’est surtout l’écriture d’Isabel Ascencio qui tient en haleine le lecteur. Imagée, généreuse, ensorcelante, elle parvient à évoquer les plus folles transgressions des personnages avec une empathie contagieuse.
Publié le : jeudi 23 février 2012
Lecture(s) : 31
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782072464072
Nombre de pages : 309
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
du même auteur
Sous le nom de Isabel Esteban
Personne ne dort, éditions la Cerisaie, 2007 Les Pieds de Sam, éditions la Cerisaie, 2008
drama queen
isabel ascencio
drama queen roman
© Éditions Gallimard, février 2012.
À Alice L.
À Jade & à Geoff
« Mais moi, moi qui de loin tendrement vous surveille, L’œil inquiet, fixé sur vos pas incertains, Tout comme si j’étais votre père, ô merveille ! Je goûte à votre insu des plaisirs clandestins. » baudelaire Les Petites Vieilles
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

2084. La fin du monde

de editions-gallimard

Le nouveau nom

de editions-gallimard

La sœur

de editions-gallimard

suivant