En vrille

De
Publié par

" Avec Deon Meyer, on ne peut pas se tromper. "


Michael Connelly





Traumatisé par le suicide d'un collègue, Benny Griessel replonge dans l'alcool. Sa supérieure hiérarchique le protège en confiant à son adjoint Cupido l'enquête sur le meurtre d'Ernst Richter, créateur d'un site qui fournit en toute discrétion de faux alibis aux conjoints adultères. Richter faisait chanter ses clients. Est-ce là une piste ? L'analyse des relevés d'appels de son portable, l'épluchage des comptes de sa start-up, les interrogatoires de ses employés, les perquisitions ne donnent rien. Les soupçons se portent aussi sur François du Toit, un viticulteur en faillite. Rien de probant. Les Hawks sont dans l'impasse. La solution surgira, contre toute attente, de l'esprit embrumé d'un Griessel au bout du rouleau.


Chaque roman de Deon Meyer aborde un sujet différent : ici, les vignobles du Cap et une technologie de pointe au service de l'enquête. Mais le facteur humain demeure déterminant et ses personnages sont plus poignants que jamais.


Né en 1958 à Pearl, Afrique du Sud, Deon Meyer est aujourd'hui l'auteur unanimement reconnu de dix best-sellers traduits dans vingt-cinq pays. Il a entraîné l'équipe de rugby de sa fac avant de devenir journaliste, rédacteur publicitaire, stratège en positionnement Internet et, plus récemment, réalisateur de films. Il vit à Stellenbosch, près du Cap.





Traduit de l'afrikaans par Georges Lory


Publié le : jeudi 7 janvier 2016
Lecture(s) : 16
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782021236668
Nombre de pages : 464
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
couverture

Du même auteur

Jusqu’au dernier

Grand Prix de littérature policière

Seuil, « Policiers », 2002

et « Points Policier », no P1072

 

Les Soldats de l’aube

Seuil, « Policiers », 2003

et « Points Policier », no P1159

Point Deux, 2011

 

L’Âme du chasseur

Seuil, « Policiers », 2005

et « Points Policier », no P1414

 

Le Pic du Diable

Seuil, « Policiers », 2007

et « Points Policier », no P2015

 

Lemmer, l’invisible

Seuil, « Policiers », 2008

et « Points Policier », no P2290

 

13 heures

Seuil, « Policiers », 2010

et « Points Policier », no P2579

 

À la trace

Seuil, « Policiers », 2012

et « Points Policier », no P3035

 

7 jours

Seuil, « Policiers », 2013

et « Points Policier », no P3349

 

Kobra

Seuil, « Policiers », 2014

et « Points Policier », no P4211

Dans la même collection

Brigitte Aubert

La Ville des serpents d’eau

La Mort au Festival de Cannes

 

Parker Bilal

Les Écailles d’or

 

Lawrence Block

Heureux au jeu

Keller en cavale

 

Cilla et Rolf Börjlind

Marée d’équinoxe

 

C.J. Box

Zone de tir libre

Le Prédateur

Trois Semaines pour un adieu

Piégés dans le Yellowstone

Au bout de la route, l’enfer

 

Jane Bradley

Sept Pépins de grenade

 

David Carkeet

La Peau de l’autre

 

Gianrico Carofiglio

Les Raisons du doute

Le Silence pour preuve

 

Lee Child

Sans douceur excessive

La Faute à pas de chance

L’espoir fait vivre

 

Michael Connelly

Deuil interdit

La Défense Lincoln

Chroniques du crime

Echo Park

À genoux

Le Verdict du plomb

L’Épouvantail

Les Neuf Dragons

 

Thomas H. Cook

Les Leçons du Mal

Au lieu-dit Noir-Étang…

L’Étrange Destin de Katherine Carr

Le Dernier Message de Sandrine Madison

Le Crime de Julian Wells

 

Arne Dahl

Misterioso

Qui sème le sang

Europa Blues

 

Torkil Damhaug

La Mort dans les yeux

La Vengeance par le feu

 

John Gregory Dunne

True Confessions

 

Knut Faldbakken

L’Athlète

Frontière mouvante

Gel nocturne

 

Dan Fante

Point Dume

 

Karin Fossum

L’enfer commence maintenant

 

Mimmo Gangemi

La Revanche du petit juge

 

Kirby Gann

Ghosting

 

William Gay

La Demeure éternelle

 

Sue Grafton

T… comme Traîtrise

Un cadavre pour un autre – U comme Usurpation

Oliver Harris

Sur le fil du rasoir

Le Réseau fantôme

 

Veit Heinichen

À l’ombre de la mort

La Danse de la mort

La Raison du plus fort

 

Charlie Huston

Le Vampyre de New York

Pour la place du mort

Le Paradis (ou presque)

 

Joseph Incardona

Aller simple pour Nomad Island

 

Viktor Arnar Ingólfsson

L’Énigme de Flatey

 

Thierry Jonquet

Mon vieux

400 Coups de ciseaux et Autres Histoires

 

Mons Kallentoft

La 5Saison

Les Anges aquatiques

 

Joseph Kanon

Le Passager d’Istanbul

 

Jonathan Kellerman

Meurtre et Obsession

Habillé pour tuer

Jeux de vilains

Double Meurtre à Borodi Lane

Les Tricheurs

L’Inconnue du bar

Un maniaque dans la ville

 

Jonathan et Jesse Kellerman

Le Golem d’Hollywood

 

Hesh Kestin

Mon parrain de Brooklyn

 

Natsuo Kirino

Le Vrai Monde

Intrusion

 

Michael Koryta

La Nuit de Tomahawk

Une heure de silence

 

Volker Kutscher

Le Poisson mouillé

La Mort muette

Goldstein

 

Clayton Lindemuth

Une contrée paisible et froide

 

Henning Mankell

L’Homme qui souriait

Avant le gel

Le Retour du professeur de danse

L’Homme inquiet

Le Chinois

La Faille souterraine et Autres Enquêtes

Une main encombrante

 

Petros Markaris

Le Che s’est suicidé

Actionnaire principal

L’Empoisonneuse d’Istanbul

Liquidations à la grecque

Le Justicier d’Athènes

Pain, éducation, liberté

 

Deon Meyer

Jusqu’au dernier

Les Soldats de l’aube

L’Âme du chasseur

Le Pic du diable

Lemmer l’invisible

13 Heures

À la trace

7 Jours

Kobra

 

Sam Millar

On the Brinks

Les Chiens de Belfast

Le Cannibale de Crumlin Road

 

Kanae Minato

Les Assassins de la 5B

 

Dror Mishani

Une disparition inquiétante

La Violence en embuscade

 

Håkan Nesser

Le Mur du silence

Funestes Carambolages

Homme sans chien

 

Mike Nicol

Du sang sur l’arc-en-ciel

 

George P. Pelecanos

Hard Revolution

Drama City

Les Jardins de la mort

Un jour en mai

Mauvais Fils

 

Rosa Ribas, Sabine Hofmann

La Mort entre les lignes

 

Louis Sanders

La Chute de M. Fernand

 

Ninni Schulman

La Fille qui avait de la neige dans les cheveux

Le Garçon qui ne pleurait plus

 

James Scott

Retour à Watersbridge

 

Romain Slocombe

Première Station avant l’abattoir

Le Secret d’Igor Koliazine

 

Peter Spiegelman

À qui se fier ?

 

Carsten Stroud

Niceville

Retour à Niceville

 

Joseph Wambaugh

Flic à Hollywood

Corbeau à Hollywood

L’Envers du décor

 

Don Winslow

Cool

Dernier Verre à Manhattan

Missing : New York

 

Austin Wright

Tony et Susan

Les ennemis du vin sont ceux qui ne le connaissent pas.

Citation attribuée conjointement au professeur Michel Portman, médecin à Bordeaux, et au docteur Sellier du Journal de médecine, in Boland, Wynland, Vlok Delport, Nasionale Boekhandel, 1955.

En milieu clinique, certaines personnes dépressives font montre d’une forte tendance à la culpabilité du survivant, c’est-à-dire, la culpabilité de survivre à un être cher ou la culpabilité de mieux s’en sortir que d’autres.

Lynn E. O’Connor, Jack W. Berry, Joseph Weiss et Paul Gilbert, in Journal of Affective Disorders, 71 (2002).

1

C’est un complot entre ciel et terre qui permet de découvrir le cadavre d’Ernst Richter. Une conjuration de l’univers donne un coup de pouce à la justice.

D’abord survient la tempête du 17 décembre, juste après 8 heures du matin. Phénomène rare, mais pas exceptionnel, né d’une pression en chute libre : un monstre noir-bleu, tournoyant, qui éclate sur l’océan Atlantique au nord de Robben Island.

La masse nuageuse lance de spectaculaires langues blanches et fourchues sur terre et mer. Elle entraîne un rideau de pluie dense qui, en moins d’une demi-heure, déverse soixante et onze millimètres d’eau sur Bloubergstrand et Parklands, sur Killarney Gardens et Zeezicht.

Crue destructrice et trafic perturbé. Les médias répètent à perdre haleine le mot clé, réchauffement climatique.

La contribution de la terre dans la découverte du corps est plus modeste ; une simple modification du relief du veld derrière Blouberg où le vent de sud-est, tel un sculpteur aveugle, a dessiné au pied levé des dunes afin de canaliser l’inondation. Cela dégage les pieds d’Ernst Richter, le premier nu et tragique, le second burlesque, une chaussette noire à mi-mollet.

Le dernier maillon dans la chaîne de la découverte, c’est le hasard, qui à 11 h 17 fait s’arrêter Craig Bannister, cameraman de vingt-neuf ans, au bord d’Otto du Plessis Drive, la route côtière qui relie Blouberg et Melkbosstrand. Il descend de son véhicule, évalue la météo. Les vents se sont largement calmés, les nuages se morcellent. Il veut tester son drone, un DJI Phantom 2 Vision + équipé d’une caméra haute définition. Ce Phantom, surnommé « quadcoptère », est un bijou de technologie miniature. Il est muni d’un GPS et d’une connexion wi-fi qui permet à Bannister de connecter son iPhone à la caméra. Il peut voir la vidéo sur son téléphone portable, à peine quelques millièmes de seconde après la prise de vue là-haut dans les airs par son Phantom.

À 11 h 31, Bannister fronce les sourcils en observant une image étrange, il règle le Phantom pour qu’il descende et s’approche. Il le laisse tourner un mètre au-dessus de la bizarrerie, jusqu’à ce qu’il soit certain de ce qu’il distingue.

Du sable, du plastique noir, des pieds. Clairement.

Il lève les yeux de son iPhone pour noter précisément où le Phantom tourne et se dirige en toute hâte dans cette direction. Comme si la vidéo était une incroyable fiction, style tragédie à la télévision. Il prend un sentier à travers les buissons, à travers les dunes. C’est seulement en franchissant la dernière butte qu’il voit le cadavre pour de bon. Il s’approche, laissant derrière lui la trace solitaire de ses pas dans le sable trempé.

Les pieds sortent d’un épais plastique noir dans lequel est apparemment enroulé un corps. Tout le reste est enfoui dans le sable.

– Merde, dit Craig Bannister.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.