Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 7,90 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Endurance

De
261 pages
Entre des parents alcooliques et violents, un frère aîné homosexuel, un cadet handicapé, et surtout son ami Slim qui mène une double vie, l'inspecteur Maxime Bonhame s'est enfermé depuis l'enfance dans une routine cynique parsemée de petits plaisirs. Alors qu'il gît mourant sur une départementale perdue, Lisa, chanteuse de jazz en tournée, le sauve en lui chantant Hello Goodbye des Beatles, son groupe fétiche. Pour Maxime, rien ne sera plus jamais comme avant. A mi-chemin du polar et du roman noir, Endurance brille par ses dialogues incisifs et ses personnages troubles.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Ma fille travaille à Paris

de librairie-theatrale

Hôtel de l'Europe

de harmattan

Le secret d'Osiris

de archipel

2
Titre
Endurance
3
Titre Martin Heskes
Endurance
Polar
5 Éditions Le Manuscrit
© Éditions Le Manuscrit 2008 www.manuscrit.com ISBN : 978-2-304-01028-2 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782304010282 (livre imprimé) ISBN : 978-2-304-01029-9 (livre numérique) ISBN 13 : 9782304010299 (livre numérique)
6
8
Chapitre 1
CHAPITRE1
A travers la fumée âcre qui se disperse entre les grands arbres touffus, on distingue les corps inertes, puis les visages aux traits figés dans le petit matin. Les deux voitures lardées d’impacts de balles, échouées en travers de la route, finis-sent de se consumer. Le fourgon cellulaire en-castré dans un bouquet d’arbres ressemble à une concrétion d’art moderne, béante et noircie. Des rigoles rougeâtres s’écoulent par flaques successives sur le bitume gondolé, entre les douilles et les traînées d’éclats de verre, vers le bas-côté humide. Un radiateur percé émet un long sifflement plaintif. Quelques oiseaux hauts perchés reprennent timidement leurs appels dans la forêt, de chaque côté de la départemen-tale perdue. Allongé sur le sol, une balle dans la cuisse, l’épaule trouée par une seconde, Maxime tient encore son arme de service d’une main poisseuse. Le sang coule encore sur son visage tuméfié. Sa tête a heurté le rebord d’une por-tière alors qu’il se jetait au sol. Il n’a pas tiré une seule balle.
9
Endurance
Quand ils ont pris la route, dès six heures, la matinée s’annonçait radieuse et surtout tran-quille. Le témoin à protéger, éjecté de l’une des voitures de police, est méconnaissable, mais personne ne s’intéresse plus à lui. Les minutes s’écoulent dans le calme à peine troublé par des bruissements dans les branches. Maxime se dit qu’il y aura forcément des lève-tôt qui voudront profiter de cette paix de l’aurore, sans gêneurs. On est Dimanche, quelqu’un va bien finir par débarquer. L’attente se prolonge dans la lumière naissante qui s’infiltre en force entre les feuilles. Deux cyclistes en cuissards fluo déboulent enfin, le front casqué près du guidon, la sueur aux tempes, le souffle court. Leur stupéfaction est si brutale qu’ils se renversent tous les deux, l’un sur l’autre. L’un reste groggy à terre ; l’autre, choqué puis paniqué, rampe sur la chaussée pour s’échapper du carnage. On est pas rendu ! pense Maxime en essuyant sa bou-che souillée par l’écoulement rougeâtre. Une douleur dans la poitrine ; une côte, peut –être deux, l’empêche de rire, de crier aussi. Il ne peut que marmonner en direction du talkie-walkie, à quelques centimètres de sa main. Abattoir 5, abattoir 5… Le nom de code d’une opération, quand il y a un problème, quand il faut de l’aide, en urgence. A moins que le code ait changé. Ils le changent tous les trois mois, Il aurait dû vérifier. Le spec-
10