Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 11,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Partagez cette publication

Publications similaires

Les Gangsters

de minuit

Le Quercy martyrisé

de harmattan

Cravaté pour l'éternité

de eliane-thielland

Vous aimerez aussi

suivant
Extrait


À soixante-deux kilomètres de la capitale du Salvador, la ville de Santa Ana dresse fièrement sa cathédrale richement décorée, comme une insulte à la pauvreté de ce pays où le salaire annuel moyen dépasse à peine les cinq mille dollars. Le clocher, dans cinq minutes, va sonner 5 h de l’après-midi. Il fera bientôt nuit. Le soleil se couche tôt sous les tropiques. Des centaines d’hommes, tatoués des pieds à la tête et armés jusqu’aux dents, se préparent à sortir. C’est le début de la journée pour les mareros de la MS-13, l’un des gangs les plus dangereux du monde.

À Montréal, il est presque 18 h. Les embouteillages dans la rue Notre-Dame ont commencé depuis longtemps. Dans un luxueux bureau d’avocats de la rue Sherbrooke, trois hommes, tirés à quatre épingles, s’installent autour de la longue table ovale en érable. Celui qui semble présider la réunion y dépose trois dossiers volumineux. Une étiquette sur chacun d’eux, d’une écriture fine et consciencieuse, indique leur nom : Lavallée, Syracusa et Joseph.

— Ça commence aujourd’hui, entame l’avocat Hernandez. Les ordres sont arrivés ce matin.

— C’est une erreur. Le clan Syracusa est beaucoup plus puissant que prévu, intervient immédiatement un homme dans la cinquantaine avancée, vêtu d’un costume Gianfranco Ferré. Il nous faut encore quinze jours.

— Nous n’avons pas reçu deux millions de dollars chacun pour attendre, rétorque Hernandez.

— Nous avons reçu deux millions pour réussir.

La tension est palpable entre les deux hommes.

— En ce qui concerne Joseph, tout est prêt, dit simplement le troisième homme. Et Cash ?

Le président ouvre le dossier avec un air ennuyé.

— Il y a eu un problème avec Cash Lavallée. Il semble qu’il ait réussi à obtenir des informations.

— Je vous l’ai dit, reprend l’homme en Gianfranco Ferré, il est trop tôt. Il faut demander un délai supplémentaire avant de commencer l’opération.

— Elle a déjà commencé, conclut Hernandez
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin