Impasse de la Providence/Jours de fête

De
Publié par

«Je suis devenu idiot et probablement méchant. Je le savais et je n'en dormais plus la nuit. Jamais, en vingt ans, je n'avais manqué de respect à Dvora. Un mélange de pitié et d'amour prolétaire pour tout ce qui nous unissait. Et tout à coup, cette déveine commune, vieille de vingt ans, me semblait sale, grasse comme une friteuse d'occasion.
Ronit Elkabetz sentait bon, même sa transpiration avait un parfum de fraîcheur.»
Les nouvelles qui composent ce recueil, de taille et tonalité variées, nous promènent dans le petit monde désopilant d'un peuple revenu d'exil et toujours menacé.
Changeant avec aisance de registre, du réalisme précis au fantastique moqueur, Shmuel T. Meyer se révèle encore une fois un excellent conteur qui fait vivre ses personnages avec chaleur et vivacité.
Publié le : vendredi 13 mai 2011
Lecture(s) : 53
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782072442759
Nombre de pages : 247
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
D U M Ê M E A U T E U R
Aux Éditions Gallimard
L E P É R I M È T R E D E L ’ É T O I L E , nouvelles, 2008. L E S V I L L E S N ’ O N T P A S D E T O I T , nouvelles, 2009.
D E
I M P A S S E L A P R O V I D E N C E
suivi de
J O U R S
D E
F Ê T E
SHMUEL T. MEYER   
I M P A S S E         D E L A e R M ! O P R O V I D E N C E J&S6P &' :I'KC1<>: DJ1'<P6<'E suivi de CJ &SJ&> 6;(<'[
J O U R S D E F Ê T E
n o u v e l l e s
G A L L I M A R D       
© Éditions Gallimard, 2011.
Impasse de la Providence
Mais qui cache son fou Meurt sans voix.
H E N R I M I C H A U X
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

2084. La fin du monde

de editions-gallimard

Le nouveau nom

de editions-gallimard

La sœur

de editions-gallimard

suivant