Inside

De
Publié par

Psychothérapeute de talent à Montréal, Grace tombe par hasard, alors qu’elle skie pour se changer les idées, sur le corps inanimé d'un homme qui vient de faire une tentative de suicide. Elle n’hésite pas à secourir ce mystérieux inconnu mais réalise très vite que ses sentiments pour lui ne sont pas aussi simples qu’elle veut bien l’admettre. Se remettant tant bien que mal d’un divorce douloureux, Grace se sent irrésistiblement attirée par cet homme qui semble cacher tant de choses…
Entre-temps, une de ses patientes, Anne, une adolescente troublée qui vient d’avorter, s’enfuit à New York pour faire du théâtre. Quand elle trouve, quelques années plus tard, une jeune fugueuse enceinte réfugiée dans le hall de son immeuble, Anne ne peut s’empêcher de la recueillir chez elle. Pour le meilleur et pour le pire…
Mitch, thérapeute à la dérive – et ex-mari de Grace –, fuit le bonheur de peur qu’il ne se sauve. Il quitte la femme dont il est amoureux et part en mission dans une communauté en difficulté de la région arctique. Á son retour, une vieille amie lui apprend que Grace a été victime d’un accident de voiture. Immobilisée, cette dernière a besoin d’aide, notamment pour s’occuper de sa petite fille. Peut-on renouer des liens après dix ans d’absence?
Á l’intérieur se déroule sur une décennie, nous promenant de Montréal à New York en passant par Hollywood et le Rwanda. Ce roman nous offre une fresque intimiste qui touche par sa justesse et sa sensibilité. Á travers ces différentes destinées cahotées, Alix Ohlin s’interroge sur notre identité, sur ces failles sur lesquelles chacun de nous se construit malgré tout, jour après jour, envers et contre tout. Répétitions, échos, variations : qui sommes-nous réellement à l’intérieur?
Publié le : jeudi 29 août 2013
Lecture(s) : 9
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782072471384
Nombre de pages : 364
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Du monde entier
ï
ALïX OHLïN
N
S
ï
r o m a 
D
E
Traduit de l’anglais (Canada) par Clément Baude
G A L L ï M A R D
Titre original : inside
Copyright © Alex Ohlin, 2012. Tous droits réservés. © Éditions Gallimard, 2013, pour la traduction française.
1
M O N T R É A L , 1 9 9 6
Au prémîér coup ’œî, éé é prît pour autré choŝé. Souŝ a umîèré Ècîaté é ’hîvér, î auraît pu êtré ué braché ou u roî, voîré u péu. Dépuîŝ éŝ aÈéŝ qu’éé aîŝaît u ŝkî é o ŝur é mot Roya, éé avaît vu éŝ Èbrîŝ puŝ ŝurpréatŝ. Léŝ géŝ abaoaîét éurŝ Ècharpéŝ, éurŝ chauŝŝuréŝ, éurŝ îhîbîtîoŝ : éé ŝ’Ètaît Èjà rétrouvÈé éz à éz avéc éŝ amatŝ uŝ commé éŝ vérŝ, mêmé éŝ jourŝ é gra roî. MagrÈ céŝ curîo-ŝîtÈŝ, a motagé Ètaît é ŝéu éroît où éé ŝé ŝétaît é paîx, ŝurtout ’hîvér, qua éŝ brachéŝ ŝ’Ètîraîét ŝaŝ éurŝ éuîéŝ ét qu’éé pouvaît voîr a vîé é cotrébaŝ — éŝ paquétŝ é gratté-cîé grîŝ ét ’Ègîŝéŝ aux flèchéŝ vértéŝ, bîé vîŝîbéŝ, à portÈé é maî, éŝ ruéŝ quî éŝ-céaîét juŝqu’au Vîéux Port, ét, à roîté ét à gauché, éŝ potŝ au-éŝŝuŝ éŝ éaux pâéŝ u Saît-Laurét. Cét hîvér-à avaît ÈtÈ oux. Lé péu é éîgé quî Ètaît tombÈ avaît ou puîŝ ŝ’Ètaît traŝormÈ é gacé. E cétté fi é javîér, î avaît éfi éîgÈ touté a uît ét touté a jour-Èé — aŝŝéz pour pouvoîr ŝkîér. Par chacé, ŝo érîér rééz-vouŝ é ’aprèŝ-mîî avaît ÈtÈ auÈ, cé quî uî avaît pérmîŝ é motér é voîturé avat a uît. Eé avaît
7
cotourÈ é Chaét ét ŝ’Ètaît éocÈé aŝ éŝ boîŝ, aba-oat a vué ŝur MotrÈa pour é ŝîécé éutrÈ ét a ŝoîtué, taîŝ qué éŝ arbréŝ attÈuaîét a umîèré. U ŝkîéur ’avaît prÈcÈÈé ét avaît aîŝŝÈ éux tracéŝ paraèéŝ. Daŝ ué éŝcété é pété oucé, éé flÈchît éŝ géoux pour préré é a vîtéŝŝé. Au ŝortîr ’u vîragé, éé vît a braché, ou cé quî y réŝ-ŝémbaît, maîŝ trop tar. Eé éut béau éŝŝayér é raétîr, éé é ut paŝ aŝŝéz prompté, héurta ’obŝtacé, pérît ŝéŝ ŝkîŝ ét tomba aŝ a éîgé, ŝur é côtÈ. Cé ’éŝt qu’é ŝé réréŝŝat qu’éé comprît qu’éé avaît butÈ ŝur é corpŝ ’u hommé. Eé avaît ŝéŝ jambéŝ ŝur éŝ ŝîééŝ, ét ŝo géou roît ’Èaçaît à cauŝé u choc. So ŝoulé, ’abor coupÈ, rétrouva péu à péu, pÈî-bémét, ŝéŝ poumoŝ brûatŝ. Dèŝ qu’éé put é ou-véau réŝpîrér, éé ît : « Tout va bîé ? » Paŝ é rÈpoŝé. ï Ètaît couchÈ é travérŝ é a pîŝté, a têté à moîtîÈ éouîé ŝouŝ a éîgé. Au-éà, éŝ tracéŝ é ŝkî ŝ’arrêtaîét. Eé péŝa ’abor qu’î avaît éu u accî-ét, puîŝ éé vît ŝéŝ ŝkîŝ mÈtîcuéuŝémét poŝÈŝ cotré u arbré, à a vértîcaé. Eé ŝé rééva ét, ’u paŝ hÈŝîtat, cotoura é corpŝ pour voîr ŝa têté. ï é portaît paŝ é boét. « Excuŝéz-moî, ît-éé, puŝ ort cétté oîŝ. Ça va ? » Eé péŝa qu’î avaît péut-êtré péru coaîŝŝacé aprèŝ ué crîŝé car-îaqué ou ué attaqué. ï gîŝaît ŝur é flac, éŝ géoux répîÈŝ, éŝ yéux érmÈŝ, u braŝ au-éŝŝuŝ é a têté. «Mon-sieur* ?Ça va* ? » 1 Eé ŝ’agéouîa pour uî préré é pouŝ ; c’éŝt aorŝ
* Léŝ motŝ ét éxpréŝŝîoŝ é îtaîqué ŝuîvîŝ ’u aŝtÈrîŝqué ŝot é ra-çaîŝ aŝ é téxté. (Toutes les notes sont du traducteur.)
8
qu’éé vît a coré autour é ŝo cou. Ué Èpaîŝŝé coré tréŝŝÈé quî paŝŝaît ŝouŝ uî, préŝqué ovÈé ŝouŝ ŝo braŝ, ot ué éxtrÈmîtÈ traaît ŝur ué cogèré — o, Ètaît éŝévéîé éŝŝouŝ. Eé ŝ’apérçut qué, é ’autré côtÈ, a braché à aquéé a coré Ètaît attachÈé avaît craquÈ. Eé a Èoua à a hâté, ŝétît é cœur é ’hommé battré aŝ ŝo cou, puîŝ Èfit éŝ prémîérŝ boutoŝ é ŝo bouŝo, éŝpÈrat qué ça ’aîéraît à réŝpîrér. So vîŝagé ’Ètaît paŝ béu. ï avaît à péu prèŝ é mêmé âgé qu’éé, a trétaîé, avéc éŝ chévéux bruŝ courtŝ ét ouÈŝ, ŝtrîÈŝ é grîŝ. Maîŝ î ’ouvraît toujourŝ paŝ éŝ yéux. Dévaît-éé é gîflér ? Lé raîmér ? Eé é rétoura oucémét ŝur é oŝ. «Monsieur» ï é bougéaît paŝ.* ? Eé régaga rapîémét é Chaét ét appéa éŝ urgécéŝ. Daŝ ŝo raçaîŝ maaroît, ’autat puŝ hÈŝî-tat qu’éé Ètaît à bout é ŝoulé, éé téta é Ècrîré éur émpacémét aŝ éŝ boîŝ. Lorŝqu’éé é réjoîgît, ’hommé ’avaît paŝ bougÈ. « Moŝîéur, ît-éé, jé m’ap-péé Gracé.Je m’appelle Grace*. J’aî émaÈ u ŝécourŝ. Tout va bîé ŝé paŝŝér. Vous êtes sauvé*.» Eé approcha ŝo oréîé é a bouché é ’hommé pour étéré ŝo ŝoulé. ï avaît toujourŝ éŝ yéux coŝ maîŝ î réŝpîraît, aîbémét, îÈîabémét.
Puŝ tar, à ’hôpîta é MotrÈa, éé ŝé réît compté qué éŝ éux paîréŝ é ŝkîŝ avaîét ÈtÈ aîŝŝÈéŝ ŝur pacé. Léŝ ŝécourîŝtéŝ avaîét hîŝŝÈ ’hommé aŝ ué ambu-acé, qu’éé avaît ŝuîvîé é ouvoyat parmî éŝ voîturéŝ ŝur é chémî é a Côté-éŝ-Néîgéŝ, ŝaŝ ŝavoîr vraîmét pourquoî. Parcé qué éŝ typéŝ éŝ urgécéŝ ’avaîét régarÈé ’u aîr îquîét, partat u prîcîpé qu’éé ét ’hommé ŝkîaîét éŝémbé ? Parcé qué ’u ’étré éux
9
avaît ît, aŝ u mÈagé é raçaîŝ ét ’agaîŝ : « La poîcé...vont vous poser des questions ils * à ’hôpîta », ét qu’éé avaît acquîéŝcÈ ŝagémét, commé ué pétîté fié ? C’Ètaît é partîé é a curîoŝîtÈ, pour ŝavoîr cé quî avaît pouŝŝÈ cét hommé à ué téé éxtrÈmîtÈ ; ét é partîé é a pîtîÈ, car u êtré quî Ècîaît é ŝé péré évaît ŝoufrîr prooÈmét, térrîbémét. Et é partîé parcé qué c’Ètaît éé — éé ! — quî avaît croîŝÈ ŝa routé. Péut-êtré, tout ŝîmpémét, vouaît-éé ŝavoîr cé quî ŝ’Ètaît paŝŝÈ. Quoî qu’î é ŝoît, quéquéŝ héuréŝ puŝ tar éé ŝé trouvaît aŝ a ŝaé ’attété, rÈmîŝŝat chaqué oîŝ qué éŝ portéŝ vîtrÈéŝ ŝ’ouvraîét ét aîŝŝaîét ŝ’égou-rér u courat ’aîr gacÈ. Lé îo Ètaît couvért é tra-Èéŝ é éîgé oué grîŝâtré ÈpoŝÈé par é va-ét-vîét éŝ chauŝŝuréŝ, ét u trottoîr éhorŝ uî parvéaîét éŝ oéurŝ é gaz ’Èchappémét ét é cîgarétté. ï ’y avaît paŝ tracé ’u quécoqué poîcîér ŝouhaîtat uî poŝér éŝ quéŝtîoŝ. L’hommé avaît ÈtÈ émméÈ ŝur u ît à rouéttéŝ, ŝo corpŝ toujourŝ îérté véîÈ par ué bro-chétté ’îfirmîèréŝ. Gracé attéît, ŝaŝ bîé ŝavoîr î quî î quoî. Lorŝqu’éé répéŝa aux ŝkîŝ — ŝaŝ outé Èjà voÈŝ épuîŝ u bout é témpŝ —, éé ŝé oa ué tapé ŝur é rot. Léŝ ŝîéŝ Ètaîét préŝqué éuŝ. Eé régara ŝa motré. ï Ètaît 19 héuréŝ, ét a motagé Ètaît po-gÈé aŝ é oîr compét. Eé Ètaît atîguÈé, éé avaît aîm, éé vouaît rétrér chéz éé. Maîŝ avat é ŝ’é aér, éé vouut ŝ’aŝŝurér qué ’hommé Ètaît prîŝ é chargé. Eé ŝ’avaça vérŝ ué îfirmîèré à ’accuéî. « Excuŝéz-moî. Jé péux é voîr ? » L’îfirmîèré é éva paŝ éŝ yéux é ŝa papéraŝŝé. «Qui, madame ?— L’hommé qu’o a améÈ. Lé ŝkîéur.
10
— Quî ? — Jé é coaîŝ paŝ ŝo om. ï a ÈtÈ trouvÈ aŝ a motagé. — Vouŝ é coaîŝŝéz paŝ ŝo om ? — Jé ’aî trouvÈ à-haut. — Doc vouŝ ’êtéŝ paŝ é a amîé. » Lé to Ètaît hoŝtîé, mÈfiat. « Jé ŝuîŝ thÈrapéuté, ît ŝouaî Gracé.Unepsycho-logue*?» L’îfirmîèré hocha a têté ; é étéat parér raçaîŝ, éé ŝé raoucît. Eé ŝémbaît maîtéat uî accorér ué compÈtécé proéŝŝîoéé, ét Gracé é vouut paŝ a Ètrompér. « Jé oîŝ é voîr é puŝ vîté poŝŝîbé », ît-éé é éŝŝayat é préré u to autorîtaîré. L’îfirmîèré hÈŝîta u îŝtat, puîŝ hauŝŝa éŝ Èpauéŝ ét uî motra ’aŝcéŝéur. « Chambré 316. » Gracé rappa avat ’étrér. L’hommé Ètaît couchÈ ŝur é oŝ, é téué ’hôpîta, avéc ué péruŝîo aŝ é braŝ. ï fixaît é pao, é régar vîé, ét é rÈagît paŝ qua éé étra. Quéé qu’aît pu êtré ŝa ŝoufracé aŝ a mo-tagé, éé Ètaît Èŝormaîŝ totaémét abŝété é ŝo vîŝagé. ï auraît tout auŝŝî bîé pu êtré é traî ’attéré ŝur é quaî ’ué garé. Autour é ŝo cou, bîé vîŝîbé, a tracé é brûuré rougé aîŝŝÈé par a coré. Gracé ŝ’Ècaîrcît a voîx ét ŝ’aŝŝît ŝur ué chaîŝé prèŝ u ît. « Vouŝ paréz agaîŝ ? » Aucué rÈpoŝé. «Vous parlez français* ?» Paŝ mîéux. « J’aî u péu apprîŝ ’éŝpago au ycÈé, maîŝ j’aî tout péru, oc c’éŝt à péu prèŝ é ŝéu choîx quî vouŝ réŝté. » Léŝ vêtémétŝ é ’hommé Ètaîét pîÈŝ ŝur ué tabé é chévét. « Jé vaîŝ éŝŝayér é trouvér votré om aŝ voŝ afaîréŝ, ŝau ŝî vouŝ mé émaéz éxpîcîtémét é é paŝ é aîré. » Eé ouîa aŝ éŝ
11
vêtémétŝ. ï é fit rîé pour ’é émpêchér, mêmé orŝ-qu’éé trouva u portééuîé ét ŝortît ŝo pérmîŝ é couîré.John Tugwell. Agophoé, oc. Eé rémît tout à ŝa pacé ét ŝé raŝŝît. « Joh, ît-éé, jé m’appéé Gracé ét jé ŝuîŝ pŝychoogué, mêmé ŝî cé ’éŝt paŝ pour ça qué jé ŝuîŝ îcî. J’Ètaîŝ é traî é ŝkîér qua jé vouŝ aî vu aogÈ par térré. La braché à aquéé vouŝ vouŝ Ètîéz attachÈ a craquÈ. J’aî appéÈ ’ambuacé. » Hormîŝ é cîgémét é ŝéŝ yéux, î é motraît aucu ŝîgé é coŝcîécé. Eé ’auraît mêmé paŝ ŝu îré ŝ’î ’Ècoutaît. Séŝ maîŝ Ètaîét poŝÈéŝ ŝur a couvérturé, à pat, moéŝ. « E gÈÈra, î ’y a paŝ gra moé aŝ cétté partîé u parc, ît-éé, cé quî, j’îmagîé, éŝt a raîŝo pour aquéé vouŝ ’avéz choîŝîé. Jé é ŝaîŝ paŝ cé quî ŝéraît arrîvÈ ŝî jé ’Ètaîŝ paŝ paŝŝÈé par à. Vouŝ aurîéz rÈéŝŝayÈ, au bout ’u momét ? » ï é rÈpoît paŝ. Autour é ŝéŝ yéux î avaît éŝ rîéŝ trèŝ prooéŝ, commé ŝ’î paŝŝaît béaucoup é témpŝ é péî aîr. Séŝ èvréŝ Ètaîét ’ué pâéur îrrÈéé. Souŝ a mîcé couvér-turé é ’hôpîta, ŝo corpŝ paraîŝŝaît vîgouréux ét muŝcÈ. ïmpoŝŝîbé é îré ŝ’î Ètaît béau ou o. L’éŝprît quî auraît aîmÈ ŝo vîŝagé, quî uî auraît oÈ u caractèré ét u témpÈramét, ’Ètaît puŝ vîŝîbé. Eé ŝ’approcha. Mêmé ’auŝŝî prèŝ, ŝo corpŝ ŝémbaît é Ègagér aucué cha-éur, commé Èfiîtîvémét cogéÈ. « Vouŝ êtéŝ révéu ’étré éŝ mortŝ, ît-éé. Cé ’éŝt péut-êtré paŝ cé qué vouŝ vouîéz, maîŝ vouŝ ’avéz aît. » Pour a prémîèré oîŝ, éurŝ régarŝ ŝé croîŝèrét. ï avaît éŝ yéux vértŝ. ï éŝ cîga é ouvéau ét éŝ réérma. « Sî vouŝ vouéz parér, ît Gracé, jé péux vouŝ Ècoutér. »
12
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

2084. La fin du monde

de editions-gallimard

Le nouveau nom

de editions-gallimard

La sœur

de editions-gallimard

suivant