Jeux de haine

De
Publié par

Suicides maquillés en assassinats ? Assassinats travestis en suicides ? Qui avait intérêt à la mort de ces voltigeurs de la spéculation boursière ? Des détenteurs d’argent sale, de louches clients des salles de jeux, des rivaux de la haute finance internationale ? Avec ce sixième roman, Jean-Louis Debré nous invite à le suivre dans une intrigue passionnante où se mêlent et s’affrontent sans concession policiers, magistrats, politiques, financiers, aigrefins, tueurs, amants et maîtresses. La soif du pouvoir explique-t-elle et justifie-t-elle tous les comportements ? S’il y a souvent un peu de folie dans l’amour, n’y a-t-il pas toujours un grain de raison dans la folie ? Cette raison, il est parfois difficile de la débusquer. Dans un récit aux rebondissements multiples, l’auteur embarque lectrices et lecteurs dans un voyage insolite au cœur de la lutte pour le pouvoir et du déchaînement des passions humaines.
Publié le : mercredi 30 mars 2011
Lecture(s) : 78
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782213663906
Nombre de pages : 368
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Suicides maquillés en assassinats ? Assassinats travestis en suicides ? Qui avait intérêt à la mort de ces voltigeurs de la spéculation boursière ? Des détenteurs d’argent sale, de louches clients des salles de jeux, des rivaux de la haute finance internationale ? Avec ce sixième roman, Jean-Louis Debré nous invite à le suivre dans une intrigue passionnante où se mêlent et s’affrontent sans concession policiers, magistrats, politiques, financiers, aigrefins, tueurs, amants et maîtresses. La soif du pouvoir explique-t-elle et justifie-t-elle tous les comportements ? S’il y a souvent un peu de folie dans l’amour, n’y a-t-il pas toujours un grain de raison dans la folie ? Cette raison, il est parfois difficile de la débusquer. Dans un récit aux rebondissements multiples, l’auteur embarque lectrices et lecteurs dans un voyage insolite au cœur de la lutte pour le pouvoir et du déchaînement des passions humaines.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Une banque si peu curieuse

de le-nouvel-observateur

PRINCESSES

de le-magazine-des-livres