L'Ancêtre en solitude

De
Publié par

À la Guadeloupe, trois générations de femmes se succèdent depuis le milieu du XIXe siècle jusqu'aux premières années du XXe siècle. La première, Marie, a été achetée bébé par la veuve d'un planteur. Plus tard, un pauvre blanc la " met en case ". Il finira par l'épouser. Sa fille, Hortensia, est comme sa mère, une étrange petite fille, tentée par la révolte mais prisonnière de sa condition. L'esclavage a été aboli mais rien n'a vraiment changé. Puis vient Mariotte. Un homme qui est peut-être son père, lui raconte l'histoire de son aïeule, la mythique Femme Solitude. Elle entend aussi parler de négresses qui savent lire et écrire. Mais apprendre les " petites lettres " n'est-ce pas risquer de devenir folle ?


Le réalisme du quotidien est enchanté par l'imagination des trois héroïnes hantées par les sortilèges. La vie est dure. Mais c'est la joie ou du moins l'élan à vivre et à rire qui l'emporte toujours.



L'Ancêtre en Solitude s'inscrit dans la lignée des grands romans guadeloupéens écrits à quatre mains par Simone et André Schwarz-Bart : Un plat de porc aux bananes vertes (1967) et La Mulâtresse Solitude (1972). André Schwarz-Bart a obtenu en 1959 le prix Goncourt pour Le Dernier des Justes.


Publié le : jeudi 5 février 2015
Lecture(s) : 8 202
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782021226669
Nombre de pages : 235
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
L’ANCÊTRE EN SOLITUDE
SIMONE ET ANDRÉ SCHWARZBART
L’ANCÊTRE EN SOLITUDE
r o m a n
ÉDITIONS DU SEUIL e 25, bd RomainRolland, Paris XIV
ISBN: 9782021226652
© Éditions du Seuil, février 2015
Le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants cause, est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L. 3352 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.
www.seuil.com
À Bernard et à Jacques,nos deux maillons de la lignée Solitude
Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait.
Mark Twain
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.