Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Achetez pour : 11,00 €

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Publications similaires

J'ai vu un homme

de editions-rivages

J'ai vu un homme

de editions-rivages

Vous aimerez aussi

Regard à l'ouest

de Mon-Petit-Editeur

Le Trouble-vie

de Mon-Petit-Editeur

suivant
Du même auteur
On achève bien lécheveau, 2005
Pascal Denni
L’ARCHANGE AU PAS DE FONTE
 
Mon Petit Éditeur
Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur :
http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits dauteur. Son impression sur papier est strictement réservée à lacquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits dauteur. Mon Petit Éditeur 14, rue des Volontaires 75015 PARIS  France
IDDN.FR.010.0116402.000.R.P.2011.030.31500
Cet ouvrage a fait lobjet dune première publication par Mon Petit Éditeur en 2011
À Valérie, Héméra, Aleister, Janusz, Silvain, Barbara et vous tous, qui un jour ont croisé ma route
« Si vous voulez, je serai tout de viande déchaîné  ou bien changeant de ton comme le ciel, si ça vous chante, je serai tendre, irréprochablement. Non plus un homme, mais un nuage en pantalon ! »
Vladimir Vladimirovitch Maïakovski (1915)
Avant-propos À lattention du lecteur, ce qui va suivre est une pure fiction. Si la majorité des protagonistes sont imaginaires, dautres vous observent peut-être. Certains lieux existent, dautres sont rêvés et lintrigue na de réelle que la part que chacun voudra bien lui accorder. Vous seul êtes maître de vos pensées et extrapola-tions
7
I Comme le disait, je ne sais plus qui, « Quand jentends le mot culture Je sors mon revolver. ». On en était là Elle divaguant sur la théorie de lanalyse géométrique composant toute peinture selon Wassily Kandins-1 ky , lui serrant la crosse rugueuse de son 38 automatique, made by Astra, quun silencieux mat prolongeait tel le doigt de dieu, ou plutôt celui du diable, car en tout état de cause, nayant rien dun ange il ne pouvait se prendre pour son patron La fin justifiant néanmoins les moyens, il aimait à se comparer à Ra-phaël et Gabriel, il nétait pas séraphin, il se savait archange. Elle ne semblait ni effrayée, ni même surprise de la tournure que prenaient les conjonctures. Il lisait dans le plus profond du bleu de ses yeux, quelle se persuadait davoir toujours la maî-trise du cours des événements et quune fois de plus elle saurait tenir tête et se sortir en beauté de cette situation. Navait-elle pas tenu front face aux plus grandes sommités du monde de lart ? Navait-elle pas toujours réussi à obtenir, de par le passé, que les plus grands conservateurs des musées de la planète, lui prêtent quelques-unes de leurs merveilles picturales pour quelle réalise, année après année, des rétrospectives toujours plus im-pressionnantes ? 1Vasily Vasilyevich Kandinsky souvent appelé Wassily Kandinsky (Moscou, 4 décembre 1866, Neuilly-sur-Seine, 13 décembre 1944), peintre français dorigine russe, théoricien et membre fondateur de lart abstrait.
9
L’ARCHANGE AU PAS DE FONTE
Elle ne semblait pas réaliser que cette fois-ci, elle navait pas en face delle un amateur dart ou un gestionnaire de cette ma-tière, mais bien un être froid comme lacier du canon de son arme. Un spécialiste du transport minute de vie à trépas, dont les motivations, certes existantes  sinon il sagirait dun simple psychopathe  étaient souvent matérielles parfois idéologiques, voire culturelles. Lui, se sentait néanmoins artiste à sa manière. Jamais au cours de sa longue carrière, il navait par deux fois exécuté le même chef-duvre. Il faut savoir que pour chacun de ses contrats, il prenait un soin méticuleux tant dans sa préparation que dans son exécution. À la façon dun peintre, ses natures, en définitive « mortes », suivaient des dogmes bien précis quant à lagencement du décor par rapport à la géométrie ou la symétrie du sujet principal. Il cherchait toujours à obtenir une certaine élégance, si ce nest un équilibre densemble, dans la transposi-tion visuelle définitive de ses crimes. Ce nétait certes pas son modus operandi. En avait-il un dailleurs ? Cétait plus simple-ment sa signature, sa marque de fabrique, garantissant aux photographes tant de lidentité judiciaire que de la presse à sen-sations des photos dune qualité et dune complexité que nauraient pas renié un Joel-Peter Witkin2et autre Robert Map-plethorpe3Mais revenons à linstant présent, celui où la balle sort de lobscurité profonde du canon, continue sa course rectiligne 2Joel-Peter Witkin est né en 1939 à New York. Il vit et travaille aujourdhui à Albuquerque, Nouveau Mexique. La mort et la religion, auxquels se rajou-tera le sexe, sont au centre de son travail photographique. 3 Mapplethorpe (1946-1990) photographe américain, dans son oeu- Robert vre voisinent portraits, nus, fleurs et natures mortes, ainsi que de violentes représentations sado-masochistes.
10