//img.uscri.be/pth/14dc15b81b3eec36655512c441d4553be1c17ad7
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 12,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

L'étrange rêve d'une femme inachevée

De
193 pages
'Leur quête d'identité était en réalité une quête de place. Quelle place ai-je dans ce monde? Se sentant rejetées, elles se rapprochèrent l'une de l'autre. Face à ceux qui les excluaient, elles s'unirent à nouveau pour résister. Cette alliance tacite modifia la nature de leur lien. Il devint protecteur. Ce besoin vital qu'elles avaient l'une de l'autre s'avéra à la longue une souffrance. Car, là où elles cherchaient à s'émanciper et à affirmer chacune son identité, elles se retrouvèrent enchaînées à un destin commun.'
Mais la beauté de Hawa, son corps presque normal lui valent très tôt des commentaires flatteurs et une bienveillance dont est privée Toumbou ('Asticot'), sa plus que jumelle, perçue comme un monstre. Ce tourment muet se transforme peu à peu en haine. La première rêve d'amour, la seconde, de devenir ministre. Or, comment avoir chacune une avenir propre tout en étant charnellement attachée à l'autre par une nature tragique et facétieuse? La douloureuse route commune de deux sœurs siamoises pourra-t-elle s'ouvrir un jour sur deux destins particuliers?
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Aux Éditions Gallimard
D U M Ê M E A U T E U R
L E F I L S D E L ’ A R B R E , collection Continents noirs, 2004 N’ K ÖR Ö, collection Continents noirs, 2005 L E CR I D E S F E U I L L E S QU I ME U R E NT , collection Continents noirs, 2007 L E D I A B L E D É V OT , collection Continents noirs, 2010
C O N T I N E N T S N O I R S Collection dirigée par Jean-Noël Schifano
Les littératures dérivent de noirs continents.
Manfred Müller
L I B A R M . F O FA N A
L’étrange rêve d’une femme inachevée
r o m a n
CO N T I N E N TS N O I R SG A L L I MA R D
© Éditions Gallimard, 2012.
À Joyce et Marc, précieuses lucioles dans mes ténèbres.
Pour Clarisse Perrion, ô ange blond!
… Mais nous continuerons à nous retrouver, à nous séparer, puis à nous retrouver encore là où se retrouvent les morts: sur les lèvres des vivants.
SAMUEL BUTLER (extrait des notes de Nora Barlow, petite-fille de Darwin)