Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

L'éveil - 12 décembre

De
0 page


12 décembre

Martin Hurston a été enlevé à la sortie de l'hôpital et conduit dans une prison souterraine à l'extérieur de la ville. Alors que ses deux tortionnaires l'interrogent sur l'Outsider, Martin a des visions d'apocalypse. Son corps, lui, n'est pas loin de lâcher...





Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

couverture
Camille-Laure Mari

L’Éveil
12 décembre

images

12 décembre

J’ai dû prendre un sacré coup sur la tête car je reprends conscience avec difficulté.

Je voudrais tâter mon crâne pour vérifier si j’ai une bosse, mais je suis ficelé comme un saucisson dans ce que je suppose être un coffre de voiture. J’ai mal partout, j’ai l’impression qu’on m’a passé à tabac, en plus de m’avoir assommé. Qui peut m’en vouloir à ce point ? Je pense immédiatement à Nefer. Il y a peu de doutes car, à part lui, je ne vois pas qui d’autre.

J’ai aussi les yeux bandés. Enlèvement et intimidation.

Après un long moment, j’entends le moteur de la voiture qui s’arrête enfin. Je suppose donc que je vais être « déchargé », telle une marchandise. Je me demande si on va m’obliger à creuser ma propre tombe comme dans certains films de gangsters. Je n’ai jamais été très doué en jardinage. Peut-être Vanessa s’inquiétera-t-elle de ma disparition dans quelques jours ? J’aurais dû me méfier davantage, comme me l’a recommandé Richard. Ça m’apprendra à jouer les héros.

J’en suis encore à pester contre moi-même quand on ouvre le coffre pour m’en sortir. On me cale sur une chaise à laquelle on me ligote. Mes liens me font mal, je ne peux pas bouger d’un centimètre, mes agresseurs ont bien compris le système. On me laisse le bandeau sur les yeux.

— Où est l’Outsider ?

J’entends la question. J’essaie d’articuler une réponse négative, mais j’ai la bouche sèche, je n’arrive pas à parler.

— Où est l’Outsider ?

Un son faible, quasi inaudible sort de ma bouche. On me malmène un peu, puis on réitère la question. Je secoue la tête, plus dans l’espoir d’apercevoir mes agresseurs en faisant glisser le bandeau que pour accéder à leur demande.

Je devine qu’ils sont deux, je les entends discuter entre eux. Ma réponse négative à l’air de leur déplaire, ils n’arrivent pas à se décider. Une porte métallique grince. Puis, plus un bruit.