//img.uscri.be/pth/ef0a86a98603c415358b0e5f83efca944a85d776
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

L'éveil - 20 décembre

De


20 décembre

L'infirmière prise en otage par l'Outsider a été tuée par une balle perdue. En contrebas, sur l'esplanade devant l'hôpital, règne la confusion la plus totale. La foule gronde, la police est débordée, des coups de feu sont tirés, et l'Outsider continue à exhorter ses partisans...





Voir plus Voir moins
couverture
Camille-Laure Mari

L’Éveil
20 décembre

images

20 décembre

Alors que la confusion la plus totale règne sur l’esplanade, que l’Outsider ne fait même pas attention à moi, je m’avance sur le balcon et me penche sur le corps de l’infirmière. La balle n’est pas ressortie, elle a touché des organes vitaux, elle est morte sur le coup. La pauvre se vide de son sang ; au moins elle n’a pas souffert, c’est la seule consolation. Je revois Vanessa et Richard, morts eux aussi, je revois leurs corps froids, sans vie.

Je prends l’infirmière dans mes bras et la transporte dans le bureau de Nefer. Sans m’en rendre compte, je la dépose à l’endroit même où Richard s’est écroulé.

L’Outsider est arc-bouté contre la balustrade ; il vocifère :

— Nous devons vaincre ! Le gouvernement doit se plier à la volonté des Éveillés ! Nous incarnons le futur de la nation ! Nous sommes plus nombreux, plus intelligents ! Notre destin est de diriger, pas de baisser les yeux ! Nous vaincrons !

La police est débordée, les gens sont en colère, et donc très réceptifs au discours enflammé de l’Outsider. Certains interpellent les policiers, d’autres pénètrent dans l’hôpital. On entend des cris, des médecins et des infirmières sont malmenés, traînés de force sur l’esplanade sous le grand balcon. On dirait un tribunal improvisé où ils vont être jugés par la foule déchaînée.

La scène que j’ai sous les yeux vient se superposer à celle de mes rêves. Je revois la place en flammes, les maisons qui brûlent. Les écrans géants ont été brisés, des corps jonchent le sol. Je reviens difficilement à la réalité.

La police tente de parlementer avec l’Outsider, on entend un coup de feu, une balle l’effleure à l’épaule.

— Jamais vous ne pourrez me tuer, jamais. Je suis le nouveau Dieu, je suis immortel !