L'Éventreur de Pékin

De
Publié par

Sixième et dernier volet de sa « série chinoise » dans lequel nos deux héros, l’inspecteur chinois Li Yan et Margaret Campbell, médecin légiste américaine, vont devoir affronter un tueur en série habité par une haine féroce. Ses victimes sont jeunes et ravissantes. Il nargue la police de Pékin en copiant à la lettre les crimes vieux de plus d’un siècle, d’un célèbre tueur en série anglais surnommé « l’éventreur ». Et il semble s’en prendre tout particulièrement à l’entourage de l’inspecteur Li Yan…


Publié le : mercredi 19 novembre 2014
Lecture(s) : 6
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782812608407
Nombre de pages : 385
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
LE POINT DE VUE DES ÉDITEURS
« Qian ouvrit le tiroir supérieur de son bureau et en sortit une chemise A4 en plas-tique. À l’intérieur était glissée une feuille dépliée. Il la remit à Li, puis se retira près de la fenêtre pour respirer un peu d’air frais. Li reconnut les caractères peu soignés, à l’encre rouge :Je vous envoie la moitié du rein que j’ai pris sur une femme. Conservé pour vous. L’autre morceau, je l’ai frit et mangé.» L’inspecteur Li Yan sait qu’il a en face de lui un redoutable adversaire. Celui qui se surnomme « l’éventreur de Pékin » a déjà exécuté plusieurs victimes chinoises, les laissant affreusement mutilées : la gorge coupée, le visage tailladé, les organes vitaux extraits et placés dans ce qui s’avère être une mise en scène extrêmement réfléchie. Tout va se précipiter lorsqu’une scientifique américaine se livrant à des expériences sur un nouveau procédé de détection du mensonge est assassinée à son tour. Li découvre alors que le meurtrier lui en veut personnellement et cherche à le détruire. La situation devient vite infernale aussi bien pour lui que pour sa compagne, le docteur Margaret Campbell.
PETER MAY
Peter May habite depuis une dizaine d’années dans le Lot. Il a d’abord été journaliste avant de devenir l’un des plus brillants et prolifiques scénaristes de la télévision écos-saise. Il y a quelques années, Peter May a décidé de quitter le monde de la télévision pour se consacrer à l’écriture de ses romans. Le Rouergue a publié sa série chinoise avant d’éditer la trilogie de Lewis (L’Île des chasseurs d’oiseaux, L’Homme de Lewis, Le Bra-connier du lac perdu) qui l’a rendu célèbre.
DU MÊME AUTEUR
Meurtres à Pékin(Éditions du Rouergue, 2005) Le Quatrième Sacrifice(Éditions du Rouergue, 2006) Les Disparues de Shanghaï(Éditions du Rouergue, 2006) Cadavres chinois à Huston(Éditions du Rouergue, 2007) Jeux mortels à Pékin(Éditions du Rouergue, 2007)
Titre original :Chinese Whispers © 2004, Peter May
© 2008, Éditions du Rouergue, pour la traduction ISBN997788--22--884112566--900874-61-4 www.lerouergue.com
Peter May
L’Éventreur de Pékin
roman
Traduit de l’anglais par Ariane Bataille
À Tom et Lesley
Celui qui a des yeux pour voir et des oreilles pour entendre peut se convaincre qu’aucun mortel n’est capable de garder un secret. Si ses lèvres sont muettes, il parle avec ses doigts, se trahit par tous les pores de la peau. Sigmund Freud, 1905
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Michael - 1

de editions-ada

La proie

de harlequin

Sequana

de editions-du-pantheon

La maladroite

de editions-du-rouergue

L'Île des chasseurs d'oiseaux

de editions-du-rouergue

La tête en friche

de editions-du-rouergue

suivant