L'Homme bambou

De
Publié par

Au commencement, il y a un jardinier. Et à l'arrivée, un monstre vert, feuillu. Entre les deux, une métamorphose qui entraîne une cavale d'un an et demi à travers la France et l'Europe. Quand un bambou vous pousse dans le dos, ça change la vie.


L'homme bambou va connaître la carrière de bien des monstres : le cirque et le muséum d'histoire naturelle. Comme elle est loin, la bambouseraie ariégeoise, lorsqu'il faut s'exhiber tous les soirs sous un chapiteau, ou plus tard, se cacher toutes les nuits dans les serres du Jardin des Plantes, à Paris... Et puis est-ce qu'on peut compter sur Maïa ? Étudiante en archéologie, elle vole par conviction, multiplie les amours, maîtrise l'art de la dissimulation. L'homme bambou a ses faveurs, avec ferveur. À sa façon, elle l'aide à accueillir ce corps mutant, à mener cette vie sur la route ou dans les sous-sols, et à découvrir un nouvel usage des plaisirs. Elle est toujours là lorsqu'il faut fuir.


Car la science de laboratoire peut se révéler dangereuse dès lors que ses recherches intéressent l'industrie.


Publié le : jeudi 3 janvier 2013
Lecture(s) : 14
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782021104233
Nombre de pages : 254
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
L ’ H O M M E B A M B O U
Extrait de la publication
          
Nouveaux Indiens Seuil, « Fiction&2009Cie »,
i e& C Fi c t i o n
Jo c e l y n B o n n e r a v e
L’ H O M M E B A M B O U
roman
Éditions du Seuil e 25, bd RomainRolland, Paris XIV
Extrait de la publication
c o l l e c t i o n « Fiction & Cie » fondée par Denis Roce dirigée par Bernard Comment
© Éditions Gallimard, pour la citation en page 9, issue de « Légende du volcan » dansLégendes du Guatemala, traduit de l’espagnol par Francis de Miomandre, traduction révisée par Vincent Raynaud, 2004.
ISBN9782021098242
© Éditions du Seuil, janvier 2013
Le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants cause, est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.
www.seuil.com www.fictionetcie.com
À Océane Madelaine,
la vie dans les flux
L’écriture de ce roman aurait été beaucoup plus asardeuse sans le soutien du CNL et du conseil régional d’Île-de-France, sans l’ac-cueil de la Maison des Écritures de Lombez et du Muséum national d’istoire naturelle. Le temps est venu d’exprimer ma reconnaissance à celles et ceux que j’ai rencontrés au sein de ces différentes structures. Ma gratitude va également à Jean Denat, qui m’a renseigné sur ce qui fait le quotidien d’une bambouseraie avec beaucoup de générosité.Enfin, je voudrais adresser des remerciements tout particuliers à Hélène Bobroff, Dominique Bondu et Micèle Gazier, dont les lec-tures à différentes étapes du manuscrit ont profondément compté pour parvenir aux étapes suivantes.
Extrait de la publication
«Nido calma ses compagnons – étranges plantes mobiles – qui regardaient leurs portraits dans la rivière sans pouvoir parler. »
Miguel Ángel Asturias, Légendes du Guatemala
« Nous n’avons pas besoin de penser que les poissons et les pingouins se transforment réel-lement l’un en l’autre ? L’arbre de la vie devrait peut-être s’appeler le corail de la vie : la base des brances est morte, de sorte qu’on ne peut plus voir les passerelles. » Carles Darwin,Carnet B
Extrait de la publication
Extrait de la publication
Foix
Extrait de la publication
Extrait de la publication
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Dark Divine

de ActuaLitteChapitre

WARCHILD

de le-belial

Camaraderie

de ActuaLitteChapitre