L'Inspecteur Specteur et la planète Nète

De
Publié par

Un jeune pommier qui sert de stèle funéraire à un cadavre deux fois millénaire, le commandant Mandant fou à lier et qui s?amaigrit à la vitesse de la lumière (d?une lampe de poche), un président qui fait des échanges de libidos? Encore une fois, l?inspecteur Specteur se trouve plongé au beau milieu d?une enquête qui ne semble aller nulle part. Mais il n?est pas devenu le meilleur inspecteur de police au monde pour rien. Slalomant entre fariboles et paraboles, surfant dans un monde où les parties de bowling sont plus sanguinaires qu?un abattoir, Specteur et sa fidèle mademoiselle Zelle découvrent ce qui pourrait bien être une faille dans la dimension espace-temps de la planète Nète. Qui en est le responsable ? Où cela va-t-il les mener ? Est-ce vraiment la fin du monde ?

Publié le : samedi 19 septembre 2015
Lecture(s) : 3
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782895494737
Nombre de pages : 224
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Un cube de terre avait été découpé tout autour du squelette à pommier. C’était la seule façon que le médecin légiste avait trouvée pour déplacer ce chef-d’oeuvre de morbidité jusqu’au labo sans le réduire en poussière. Là, on avait méticuleusement dégagé les ossements. Un travail qui avait nécessité trente-six heures de patience d’horloger.
Specteur était affalé sur une chaise, les yeux mi-clos et la lèvre pendante. Il lui manquait toujours cette vigueur et cette fougue qui caractérisent les libidineux. Le cerveau dans le formol, il écoutait distraitement le médecin livrer son port.
— D’après les tests au carbone 14, ce squelette est âgé de deux mille ans. Je suis également en mesure d’affirmer que la mort de cette jeune femme n’a pas été des plus agréables. Venez voir, inspecteur.
De peine et de misère, Spec se leva et se traîna les pieds jusqu’à la carcasse. Decin nota tout de suite une mollesse inhabituelle chez son inspecteur favori.
— Quelque chose qui ne va pas ? On dirait que vous portez la bêtise humaine sur vos épaules.
Le secret professionnel qui le liait à Satan ne permit pas à Specteur de révéler que son inertie était due à un prêt de libido. Aussi se contenta-t-il de hocher la tête et de sourire faiblement.
— Tuot av bine. Allez-y, je vous écoute…
Rassuré, Decin étala le fruit de ses analyses.
— Une observation superficielle nous démontre que cette personne a été enterrée vivante.
— Comment cela ? demanda Spec, un peu surpris malgré son apathie.
— Regardez les os des doigts et des orteils. Ils sont très écartés et repliés à l’excès. La victime a dû se crisper, en vain, pour échapper à la mort. Il n’y a que ce majeur, là, qui soit resté droit.
Il poussa un petit rire de gamin.
— On dirait un doigt d’honneur ! Ho ! Ho !
— Mmm…
La confusion gagnait Specteur. Il avait sous les yeux la charpente d’une femme, enterrée vivante deux mille ans plus tôt avec, entre les mâchoires, un joli petit pommier âgé d’à peine quatre ans. Ce ne pouvait être plus tordu.
— Jetez maintenant un coup d’oeil sur la mâchoire, poursuivit le médecin, enthousiaste. Elle est disloquée du côté droit. De plus, les canines et incisives des maxillaires inférieur et supérieur ont été cassées avec une pierre ou un objet rond quelconque. D’où le cercle presque parfait que forme l’absence de dents.
Decin aimait son travail et ça se sentait. Le regard affamé, il se frottait les mains et attendait que Spec l’enterre de questions. Après plusieurs secondes de silence décevant, il enchaîna :
— Suivez-moi, inspecteur, je veux vous montrer autre chose.
Passage extrait du chapitre 8 de l’Inspecteur Specteur et la planète Nète
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Tour de Lille

de ravet-anceau

Kryna - épisode 2

de editions-du-petit-caveau