Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La Cité des portes

De
90 pages
Un homme, enfermé dans l’enceinte d’une prison australienne, drogué, captif de sa mémoire et de ses traumatismes. Lui, c’est Jason, issu d’une famille aisée et aimante, qui avait pourtant tout pour réussir et mener une vie épanouie. Des promesses de l’avenir, il ne reste rien. Aujourd’hui, il est sédaté, questionné, traîné de sa cellule à la salle d’interrogatoire. Les inspecteurs, irrités par son comportement nonchalant et ses réponses provocantes, tentent de le faire avouer. Aujourd’hui, il n’est plus qu’une bête curieuse, qui inspire l’antipathie et l’incompréhension, un monstre dont le journaliste Sam aimerait brosser le portrait. Mais de quel crime Jason s’est-il rendu coupable? Huis clos carcéral et mnésique, La Cité des portes est un roman labyrinthique qui, du passé au présent, des flash-back aux confessions voilées, nous entraîne dans les pensées décousues, folles, hallucinées, cauchemardesques d’un aliéné. Un être aux pulsions violentes et sadiques, fruits d’une enfance et d’une existence à jamais marquées par la perte et la mort. Un thriller dédalien qui nous conduit, inexorablement, vers la genèse du mal…
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

La Cité des portes
Marie-Noëlle Paul La Cité des portes
Publibook
Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com
Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits dauteur. Son impression sur papier est strictement réservée à lacquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits dauteur. Éditions Publibook 14, rue des Volontaires 75015 PARIS  France Tél. : +33 (0)1 53 69 65 55
IDDN.FR.010.0109788.000.R.P.2008.030.40000
Cet ouvrage a fait lobjet dune première publication aux Éditions Publibook en 2010
Au-delà de nos rêves, qui envahissent notre monde de pouvoir, nous sommes maîtres de nos désirs. En réalité, on ne décide pas de notre destin et où cela nous conduira. Je reste pourtant certain, que cest déjà écrit, dès notre nais-sance. Tout a une signification qui est enfouie dans notre cerveau, bien gardée par des portes. Ces dernières sont comme des paupières qui souvrent et se ferment automa-tiquement. Notre sommeil dépend bien de celles-ci. Pourquoi notre avenir ne serait-il pas commandité par des portes ? Il arrive peut-être quelques fois quelles soient prises de panique et se bloquent. Comme un beau rêve, avec ces satanés réveils. Tant de fois, jai douté de la per-sonne que jétais et pourquoi je devais obéir à ces pulsions. Elles ont fait de moi ce que je suis maintenant. Je me sens fatigué de toujours devoir raconter ces angoisses. Depuis toutes ces années, je suis las dêtre enfermé dans votre monde, sans aucun moyen den sortir. La faute à tous ces juges et nos beaux politiciens, eux, qui ne valent pas mieux que moi. Ils mont privé de tout, même de la moindre petite chance de leur expliquer pourquoi. Étant persuadés de tout savoir, ces gens nont même pas essayé de me comprendre. Réfléchir un peu, car chaque compor-tement nous conduit forcément à des chemins différents. Alors posez-vous donc cette question : tout être humain est-il vraiment ce quil prétend être ? Vous verrez à quel point on se ressemble, à quelques impulsions différentes. Notre cerveau, parfois est en mesure de nous conduire à des actes violents et incontrôlables. Dans cette pièce mi-nuscule, je dois batailler pour me construire un semblant de vie. Dévoiler mon passé, par la persécution, cela pour unique raison, la satisfaction de ces personnes, qui veulent
9
assouvir leur crédibilité. Et lorsque la nuit tombe, je res-sens dénormes douleurs mentales, comme des électrochocs. Jai du mal à vivre, ne pouvant plus accom-plir ces rituels, qui faisaient partie de mon destin. Donnez-moi le courage de lutter, vous qui croyez que rien nest écrit et pourtant si vous survolez ces pages, il y a forcé-ment un doute dans votre esprit. Alors vous allez comprendre la souffrance que jai dû endurer pour agir de la sorte. Cest lheure, les lumières séteignent, une fois de plus je me retrouve dans ce noir, qui me glace. Je nai plus de repère, jai comme limpression quon me frôle et que lon simmisce dans mes pensées. Qui, quoi et comment ? Je pars vers un paradis artificiel, ils voudraient à tout prix my faire croire. Même avec toutes sortes de médicaments et de drogues à rendre fou, ils ny arriveront pas. Jai une telle force mentale, que mon cerveau ne livrera rien sans mon accord, jai fait en sorte que tout soit bien protégé. Ces médecins ne pourront jamais y pénétrer, même avec beaucoup de ruse. Voilà, je pense que vous commencez à me cerner et à visionner le lieu où je me trouve. En ce moment précis, un petit frisson vous parcourt le dos et vous vous demandez vais-je continuer à lire ce récit, contant sa vie ? Ou en stopper la lecture, avant quil ne soit trop tard. Car ce qui sera lu, restera à jamais gravé dans vos mémoires. À chaque fois quun meurtre sera commis, vous aurez limpression de lavoir déjà ressenti à travers un livre. Laissez-moi au fil de chaque ligne, relater ce qui est réellement arrivé dans ma vie. Je mappelle Ja-son, fils de Carie et Carle Andréa, je suis né en 1956 dans la petite ville de Longreach dans le Queensland en Austra-lie. Ma famille était composée de mon frère et de ma sur, tous deux jumeaux et plus âgés que moi. Avec eux, je pas-sais le plus clair de mon temps, à les écouter se chamailler et les voir même parfois se frapper mais heureusement sans gravité. Mon père arrivait toujours à temps. Il travail-lait comme architecte dans une grosse société de bâtiments
10
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin