Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 12,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

La désertion

De
202 pages
Pierre Yergeau aborde ici le second volet de son épopée abitibienne, ouverte avec «L'écrivain public». Cette fois, c'est l'univers de Michelle-Anne Hanse, la jeune sœur de Jérémie, qui nous est dévoilé. Après la mort de Tony, la grand-mère. la petite Mie sera prise en charge par monsieur Tsé-Tsé qui ouvre un restaurent à Val d'Or. Elle connaîtra l’amour et ses déceptions, portera des enfants, les élèvera et les regardera partir. Mais en elle gronde toujours une tempête…
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Extrait de la publication
La désertion
1
La désertion
LA DÉSERTION
3
Extrait de la publication
Du même auteur :
La désertion
Tu attends la neige, Léonard ?, nouvelles, 1996 [1992] (prix du Signet d’Or). La complainte d’Alexisletrotteur, roman, 1993. 1999, roman, 1995. L’écrivain public, roman, 1996 (réédition en poche 1999). Ballade sous la pluie, roman, 1997. La recherche de l’histoire, essai, 1998. Du virtuel à la romance, nouvelles, 1999.
4
Extrait de la publication
La désertion
PIERRE YERGEAU
La désertion
roman
5
Extrait de la publication
La désertion
Maquette de la couverture : AnneMarie Guérineau Illustration de la couverture : Andy Newman,Grange au sud du lac Drolet(détail), 2000, huile sur panneau de bois (37 × 40 cm). Nous remercions la galerie Madeleine Lacerte pour son aimable collaboration. Photocomposition : CompoMagny enr. Distribution pour le Québec : Diffusion Dimedia 539, boulevard Lebeau SaintLaurent (Québec) H4N 1S2
Tous droits de traduction, de reproduction et d’adaptation réservés. © Les éditions de L’instant même2001 L'instant même 865, avenue Moncton Québec (Québec) G1S 2Y4 info@instantmeme.com www.instantmeme.com
 ISBN PDF : 978-2-89502-801-7
Données de catalogage disponibles sur le site de Bibliothèque et Archives nationales du Québec.
L'instant même remercie le Conseil des Arts du Canada, le gouvernement du Canada (Fonds du livre du Canada), le gouvernement du Québec (Programme de crédit d'impôt pour l'édition de livres - Gestion SODEC) et la Société de développement des entreprises culturelles du Québec. L’auteur remercie le Conseil des Arts du Canada pour son soutien financier lors de la rédaction de ce roman.
6
Extrait de la publication
La désertion
les plaisirs de la table
7
La désertion
8
Extrait de la publication
La désertion
ESENFANTSSONTTOUS. Ils ont l’air soulagé, si tu MichLelleAnne Hanse aurait à le transformer une fois de plus – savais, murmura Mie. Ce souvenir prendrait du temps à se résorber. en un objet acceptable. Une image figée, qui ne se disperse pas dans tous les coins. Mais comme les fleurs sentaient mauvais ! Toute tentative de biographie semblait vaine. Les images que Michelle avait dans sa tête ne lui appartenaient pas. Intou chables et souverains, ces souvenirs avaient le pittoresque d’un monde oublié, d’une substance qui emplit le crépuscule et se met à envahir l’espace. Comment retrouver la plénitude d’une histoire, parmi cette dévastation des cuisinières de chantier et des demidieux, des jobbers, des putains et des beaux parleurs ? Mie en sortirait, à sa façon, victorieuse. Ainsi, d’un voyage qu’elle fit un jour à Disneyland en com pagnie de son mari et de ses six enfants, Mie rapporta l’image d’une poupée monstrueuse. Le visage cireux, doté de deux grands yeux noirs, affichait des iris en constante rotation. Cette poupée géante se détachait très bien parmi la hideur du monde. L’énorme faciès avait cette sorte de beauté mou rante que l’instinct seul ne peut préserver et qui nécessite l’in tervention d’une guerre incessante. Cette poupée, couronnée d’une touffe de cheveux on doyants, vacillait devant son visage amusé et se mêlait à d’autres fragments de sa vie.
9
Extrait de la publication
La désertion
– Nous nous sommes rencontrées par hasard et, maintenant, tu ne peux te débarrasser de moi ! ricanait la poupée. – Je pourrais très bien m’habituer à regarder le mur et à t’ignorer, lui répondait Michelle, soucieuse. – Essaie, voir ! Michelle haussait les épaules et cherchait à reprendre un peu de confiance en elle. Fallaitil qu’un tel spectacle sorte du vide, pour venir la tourmenter, pour lui poser des exigences qui lui faisaient espérer qu’un jour elle n’aurait plus à se défendre ? Une stricte chronologie, l’ordre du temps et des bonnes manières, cette transfiguration paisible du monde que chacun espère secrètement, ne pouvait s’effectuer à rebours. La poupée géante, ou autre chose encore, d’autres tableaux ayant le moelleux et la transparence des brumes envahissant les lacs, le lui interdisaient.
10
Extrait de la publication