La revanche des malinois

De
Publié par

Une putain africaine en mal de rédemption et un schizophrène résolument détraqué ont fui la Mafia pour une histoire de gros sous et se terrent dans un hôtel en Sologne. Rien ne semble moins concluant que cette cavale dans un monde qui les rejette et dont ils n’ont que faire, sinon sauver leur peau et en finir avec le passé. Des truands, partagés entre la vendetta et leur propre perfidie, croisent des nazillons surarmés que la chasse rend très dangereux. N’oublions pas une petite blonde moldave, un acteur de snuffmovies et un médecin fou. On rencontre de tout dans ce monde clos, suintant la haine. Seule vient par à-coups jaillir l’étincelle de l’espoir, celui d’un monde meilleur, où l’amour ne serait plus le paradoxe du sexe mais l’aboutissement pérenne des sens.
Publié le : dimanche 11 février 2007
Lecture(s) : 276
EAN13 : 9782748198744
Nombre de pages : 209
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
2
La revanche des malinois
3
Patrick Bedier
La revanche des malinois
Roman
5 Éditions Le Manuscrit
© Éditions Le Manuscrit, 2007 www.manuscrit.com ISBN : 2-7481-9874-3 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782748198744 (livre imprimé) ISBN : 2-7481-9875-1 (livre numérique) ISBN 13 : 9782748198751 (livre numérique)
6
.
.
8
CHAPITRE1
– Cela n’a été que folie humaine. – Car la folie des hommes n’est rien d’autre que le fruit d’une alchimie, basée sur le pouvoir tragique de donner la mort et l’insatisfaction légendaire de l’être humain. À partir de là, tout peut venir… – Pauvre imbécile, qu’est-ce que tu crois prouver ? Le plus fou de nous deux n’est pas celui que l’on croit. – Fous-moi la paix, César, fous-moi la paix ! ! ! Des filets translucides et sinueux, laissés par les gouttes sur la vitre dans les brefs claquements de leur chute, donnaient à l’éclat du jour des teintes cendrées. Il chuintait sur ce bout de terre ingrate de la Sologne un soubresaut de désespérance.Max Verducci, grosses lunettes d’écailles sous un regard d’un bleu délavé, épaisse tignasse rousse bouclée, dodelinait de la tête en écoutant la Noire débiter son fatras.
9
La revanche des malinois
L’expression figée de ce visage terreux n’exprimait rien de bon. Lentement, les yeux fixes, il se massait les tempes, étirant la peau fine dans de larges cercles concentriques jusqu’à la base des oreilles. La petite chambre de l’hôtel, bordant une Départementale, donnait sur une ruelle crasseuse, bouffée d’herbes folles. Non loin de là, envahissante et secrète, se dressait l’immense forêt primitive de Bruadan, ponctuée çà et là de marécages, reliés entre eux par des petits cours d’eau, venant se jeter dans les bassins de la Loire et du Cher. La Sologne, pays aux étangs immobiles et aux châteaux millénaires, terre d’élection du Grand Meaulnes, région duPierrot Lunaired’Alain Fournier, duRabiolotde Maurice Genevoix, des oeuvres fantastiques de Claude Signol. La Sologne, située entre Gien et Blois au nord et la vallée du Cher au sud, délimitée à l’Ouest par un confluent de la Loire et s’arrêtant à l’Est par les collines du Sancerrois. La Sologne, enfin, où tout respirait une sorte de morne quiétude que le mauvais temps accentuait, auquel aucun élément étranger et perturbateur ne viendrait mettre le doute avant longtemps. Par leur arrivée subite, sans bagage et ayant pour seuls vêtements ceux qu’ils portaient, il semblait que rien ne saurait rompre l’harmonie subtile d’un lieu retiré du temps.
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.