La Ténébreuse Affaire de Green-Park

De
Publié par

Dans la banlieue de Melbourne, à Green-Park, un vieil homme est retrouvé mort chez lui. La police n'a pu que constater le décès de M. Ugo Chancer et conclure que celui-ci était mort d'une congestion. L'affaire aurait été classée si le témoignage d'une femme de chambre n'était venu bouleverser les événements. Des cris d'appel auraient été entendus venant de la chambre de Chancer, ce témoin prétend même avoir vu un homme escalader le mur du parc. La police officielle qui ne sait par quel bout prendre l'affaire, va faire appel au célèbre détective Allan Dickson. Celui-ci ne va pas tarder à trouver le premier maillon d'une chaîne, qui va conduire le lecteur de surprise en surprise.
Publié le : mardi 30 août 2011
Lecture(s) : 797
EAN13 : 9782820608567
Nombre de pages : 57
Prix de location à la page : 0,0011€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
LA TÉNÉBREUSE AFFAIRE DE GREEN-PARK
Arnould Galopin
« Lse lcaCssoillqeucetsi oYnouScrieb »
Faites comme Arnould Galopin, publiez vos textes sur YouScribe YouScribe vous permet de publier vos écrits pour les partager et les vendre. C’est simple et gratuit.
Suivez-nous sur :
  
ISBN 978-2-8206-0856-7
  IeuoCorpm tejmmnepartUne nterie in ie qceeren b àévirm à ius ra sbreuse A la Téné apaepéleul o nenbit esC ?rkPa-neerG ed eriaffsimpien  : bdireue xeJv lp.es micerae  dui sje, dohtém sac ,euqi racle àr.Coonteottumm ealsiA gnn  oriar àvene uérp isicednomém r jestime quavced  ealm téoheduop eriomém al et arlr ceerexr idanarroe txioerut dl faEt iire.itce» ev« sitéd s palipot  en noxe eudd isc molp,  je détectiveoM nna . ,rAèpers de filtlem geneg sius ,nameltna.Dercije, rdbohsnorobaelemtnc  farmers les plu ,noiaténu tsed urthdg E Darksicn geis ujamaest  ,nl iuei,rloci pLen.iealtrus AtseuOl ed sunnocar il mective, avsid té snum uaou turjore puesqc tetseeltn name sde néthoLa m ;hcap sne dparpa  léecre  sunacs tnavius enneiscisémentanquepréiuf ia td  eecq e rcnoà trnofoe htém.edo: su al palpnr es reqieumentviles pr, leq sédécoeit liusoe  dntripésun sea tptiduseo  ula disposition dos ese ntirp eL.lipoerciub steal etroppar nes ,urton soà , elqu nerete s iu iedains et ien,au s-iulemêmlcni eni-cuisi r,euel chcfe ,eld  eos nles avis devant  uuttos umyaron n liuq nad a ytruiinsfficre ouen euqnod f çaiechus jaqu« u tnom tnaihalraréjustice.De sorteoldrc-ihfe» d  eou tder dronune citreiluiam ap nait au ces, devrc roerpsnortiaerd,anqus,leelinimlled enucahc à utest toemeniell srciaera ffl senég laré à ,neirt  et-ons ilcoreo ffcieisln aobutissent-ils, en-elle ersuA.emêm pes lsirsieicolpsri rnil a éedse dnalyffaielauaeda rp rnu ehc fait.Paviens aukraP eJ.rG e-neeri c dmeou pler emtnicésp ériravi are qust c.Ceesuac ed riopsesdén  eusnoà s urhaël Perkins, unsei tnmise: M ciagmpednique queldaorseW-e ,toc n mais made Bson eh zsic d naom,i mje, etvaoutre  idim-sèlliuj eduis pas  je ne ssileel: tt eedoms luind yil p aeC.ruq amoreicnétaue cst q cein,reret t àétêrsiai fusnoe qut e ehcnamid nu tiG liebtrC arfwro ami de collège,m ,ev noisioed nled il monliirnaicueédilsi sesM agnecamp la , etsérp à sec retneJeh.itEdpai a n,tue el l iv no dupoueptipecot ia tesd ecq iuf r automaéclenchem snad tnemeuqitodthmée irmoméa etd s iuu enqieus, putinbleae tas onquà reatne urap  eit «eduocsring ».Ce point émiretq unos ye êtrr aque rcpaexif liom ruop  débi lee ceut dti .r cé,ts Cseouscu  ancdos oniuoj suoN» .kraPeen-« Grche a fisul  eostnlaf ordie dex ttba lretianad eriaev ,millionnord, le .MC arfwirgne  te à tnasslues xus ueiqphpoom cetc nivusegoarmétals àareiépredes icemnocrulovnoitan dmas ro tièisq euj a ilcsaés le drame visuelc ras seemtnueesablela tsur tes ikreP lëahciM aiag rnttajen  ensneia tnij ued vet cesttéressansujaà ette ,lec  oteleù a  lnumivieumon m frx Jit orpaaptetisip e flrè t àd,anqunemomec  ,emêm te ! encore lAlamrK-onkc! s érccos s uplaà or pd etas u.noliF tre  monest qui j  eto,s iamitarfae  dreioaticbrc nob nutèmonorhen ai peut-êtrep ,ePkrni,sj  enemgt.Sps cur mesp sa ruoneibnol  sasm ianatl ven meje efis-le, uej ertov zessamRa is pteou dns aels ocd ailb ee que le à croir el baid! nsaP ve aiorsinureng sédécorpetoménm esqunich tr, o ; eisèrlfeie ngfiancespérspér« E eirli :tuafnad tos esutes lct aoisnd  ealv eis e référer à des  cteet certcae fèrt nu tse etrabiennez Retele sup  eov,ij c ce esejt ann aiglN :ertouoja iatwford vi ami Cratart enune tdbaon c dgémee hôs sid ,tna ej sirp serviteur.Et cerait eassnv toerenprrez  plae dr,uraper elliuev  je inq, pasnai suqueeretc-ranaort h siid-àà ercé,t-es épsulco ,ect mesee  tisix minutez-moi ddnettA xid nu tese flrè tCe. op rrtpmet yocna sc, s donoi »ez-mtsp iotnp uo rem déplaire.Je pasdni éffitnere seapn repae,nce nnilarogim mêti,énslee daosess chap siam U iom sutép rnedn ioatugeraienautres jgiaetne tédoslbtaere indrentcoiuq nd elféroixerte,a poai lfermom n e ànerde tnblem smel  Is.teer ej euqsrol ,ais-je en mavanç ,aM chPreos,nf h  Ac! t esusvotuotmoc morp.sirimeun c Peu ? lnet-i-?  ocertefêe-bl ayqu srev tnauort el ,im noissn?  uOt au moiort, touU .m enciD nosknsmourieêtt-, reses uartel stn endeprét le  unsseL ? esueirétsMy n.sockDir euta ydnet,tiassa  diss an funteauas iadsnm noc bainet.Un homme mf sec ednnoitcnodos reaipae  jnte  tiu,lcenoejr aussnus  un itôtcou e mm untpen seno ed  secrtamt à lherlaistouuqle sofru,el seeu luesqor linec a ecneirépxenirvontqui age villm dé relcrehc ehdnuno t sota ivpposut oLafé. ne eriafom xued Vo  ?tsou viic svazes na sodtue entendu parler ed U .MC ogcnah erusvoav s, ezgina oriieilce v eGàemru ied luqar P?k ar-Penreec te tnemetiafcer est  M. ChanoCmmne tomtr?  sae z vevo!  lusàjéd? 
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.