Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 7,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

La Traversée du Mozambique par temps calme

De
320 pages

Le capitaine Belalcazar, archéologue à la retraite et vague descendant d'un conquistador espagnol, met les voiles une nouvelle fois vers la jungle du Pérou pour trouver l'or de la mystérieuse cité inca de Païtiti. Un beau bateau, une belle équipe, un itinéraire rigoureusement planifié : cette tentative sera la bonne. Sauf que rien ne se passe comme prévu. Les obstacles se multiplient. On n'a pas fini d'être surpris. Et l'auteur semble y prendre un malin plaisir.


Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Cantin et Isaya Tome 2 - Les Cercles d'Endée

de les-editions-quebec-amerique

si dieu le veut inch allah

de ActuaLitteChapitre

L A TRAVERSÉE DU MOZ AMBIQUE PAR TEMPS CALME
Extrait de la publication
Du même auteur
Décidément rien poèmes LibrairieGalerie Racine, 2001
Les Béquilles roman Maurice Nadeau, 2004
Un vigile roman Maurice Nadeau, 2005
Blanche roman Seuil, 2006
F i c t i o n & C i e
Pa t r i c e P l u y e t t e
LA TRAVERSÉE DU MOZAMBIQUE PAR TEMPS CALME
roman
Seuil 27, rue Jacob, Paris VIe
Extrait de la publication
c o l l e c t i o n « F i c t i o n & C i e » f o n d é e p a r D e n i s R o c h e d i r i g é e p a r B e r n a r d C o m m e n t
L’auteur remercie le Centre national du Livre pour la bourse qui lui a été accordée.
ISBN9782020945769
© Éditions du Seuil, août 2008
Le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants cause, est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articlesL.3352 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.
www.seuil.com
Extrait de la publication
Extrait de la publication
à Blandine
Extrait de la publication
prologue Où nous découvrons les personnages et l’existence de Païtiti
Extrait de la publication
Extrait de la publication
1. Le commencement
Le maire a terminé son discours et transpire du front ; midi approche. Un vent frais souffle de l’ouest mais compte tenu des précipitations récentes qui ont rincé la région on s’estime heureux, la mer est calme et la foule se presse autour de l’embarcation. Dans l’embarcation HugGluq est blond, il paraît grand et se tient à l’arrière du bateau, la main gauche sur la taille, l’autre contre un objet proche, successivement le mât et la malle ; on dirait qu’il va poser pour un magazine de voile ou donner un ordre tant son regard est vivant, en réalité il attend de savoir ce qu’il doit faire en regardant son capitaine, lequel salue la foule. Negook, le frère de HugGluq, est parti voir si par hasard il ne trouverait pas dans le bazar une guitare de voyage bon marché et le capitaine commence à se rendre compte qu’il a engagé deux nigauds. C’est étonnant l’histoire de ces deux types. Origi
 
Extrait de la publication
                                 
naires d’une tribu indienne du nord de l’Alaska, ils passent leur enfance à suivre les histoires des ancêtres chasseurs d’ours sous la tente du grandpère quand, un fin duvet ombrageant le renfoncement de la lèvre supérieure (ils ont à peine douze ans), ils partent à leur tour chasser l’ours. Les battues durent des semaines, des mois, et toujours ils reviennent saufs ; on leur reconnaît l’indéniable qualité du chasseur d’ours : l’honnête bravoure. À force de manier la lance ils deviennent beaux, s’épaississent, forcissent ; lors des veillées autour du feu l’éclat rougeâtre des flammes lèche le galbe de leurs muscles, les pucelles pâlissent. Ils sont taillés comme des Grecs. On leur promet les plus belles femmes, les plus belles ouvertures pour finir chef de tribu, mais rien n’y fait : humbles et professionnels, ils déclinent ces avances, prétextant l’ascèse comme seul moyen de continuer à chasser l’ours honorable ment. Un jour, la quiétude du camp est troublée par l’arrivée intempestive d’une bande de jeunes hippies venant de l’Iowa. Ils initient les deux chasseurs aux rudiments fumeux de la liberté individuelle ; la tribu voit ça d’un mauvais œil et elle a raison, désormais les deux chasseurs ne reviendront plus, fini, ras le bol de toute cette vie, on veut connaître le monde. Épaulés par la bande aux cheveux sur l’épaule, les deux chas seurs, dont les cheveux ne sont pas plus courts, apprennent que la terre est ronde, peuplée de gens dif
 
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin