La Vie au ralenti

De
Publié par

Mathea Martinsen, une veuve âgée de " presque cent ans", vit seule dans un petit appartement à Haugerud, une banlieue calme d'Oslo. Depuis le décès de son mari, Epsilon, elle sent l'approche de sa propre mort, et sa pente la vouerait facilement à l'effacement, au repli ou à la transparence, mais elle décide de surmonter sa phobie sociale afin de laisser quelques traces dans ce monde. Ses efforts de socialisation sont héroïques, drôles, et souvent ratés. Sa meilleure compagnie demeure en fin de compte les fantômes qui l'habitent, en particulier celle d'Epsilon, avec qui elle maintient un dialogue presque permanent, pour une belle histoire d'amour qui ne s'éteint pas.


Un roman écrit à la première personne, où souvenirs et impressions se confondent dans un présent décloisonné et hanté par le passé, pour offrir le récit drôle et poignant de la vieillesse approchant de son terme.



Kjersti Annesdatter Skomsvold est née en 1979 à Lutvann (Oslo). Jo fortere jeg går, jo mindre er jeg, publié en 2009 aux éditions Oktober, est son premier roman. Il a reçu le Prix Débutant Tarjei Vesaas en 2009, et s'est vu traduire dans une dizaine de langues.



Traduit du norvégien par Jean-Baptiste Coursaud


Publié le : vendredi 31 janvier 2014
Lecture(s) : 13
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782021157130
Nombre de pages : 192
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
L A V I E A U R A L E N T I
F i c t i o n & C i e
K j e r s t i A n n e s d a t t e r S k o m s v o l d
L A V I E A U R A L E N T I
roman Traduit du norvégien par Jean-Baptiste Coursaud
Seuil e 25, bd Romain-Rolland, Paris XIV
c o l l e c t i o n « Fiction & Cie » fodée par Deîŝ Roche dîrîgée par Berard Commet
La cîtatîo de la page139eŝt u extraît du poème « Ite eŝ e grå lîte fågel »îGogglesde Nîlŝ Ferlî, Stockholm, Boîer, 1941. Traductîo du ŝuédoîŝ par Jea-Baptîŝte Courŝaud. © Jea-Baptîŝte Courŝaud, pour la traductîo fraçaîŝe
La cîtatîo de la page151eŝt u extraît de « La Loreleî » de Heîrîch Heîe, traduît de l’allemad par Jea-Pîerre Lefevre, îAnthologie bilingue de la poésie allemande, Parîŝ, Gallîmard, « Bîlîothèque de la Pléîade », 1993. © Édîtîoŝ Gallîmard, pour la traductîo fraçaîŝe
La cîtatîo de la page164eŝt u extraît de Sur les sentiers où l’herbe repoussede Kut Hamŝu, traduît du orvégîe par Régîŝ Boyer, Parîŝ, Calma-Lévy, 1981. © Calma-Lévy, pour la traductîo fraçaîŝe
Efî, leŝ phraŝeŝ e allemad quî émaîllet le texte orvégîe ŝot traduîteŝ par Jea-Baptîŝte Courŝaud e oteŝ de aŝ de page.
Édîteur orîgîal : Forlaget Oktoer A/S, Oŝlo Tître orîgîal :Jo fortere jeg går, jo mindre er jeg © Forlaget Oktoer A/S, 2009 isbn orîgîal (poche) : 978-82-495-0753-5
isbn : 978-2-02-115 712 -3
© Édîtîoŝ du Seuîl, javîer 2014, pour la traductîo fraçaîŝe
Le Code de la proprîété îtellectuelle îterdît leŝ copîeŝ ou reproductîoŝ deŝtîéeŝ à ue utîlîŝatîo collectîve. Toute repréŝetatîo ou reproductîo îtégrale ou partîelle faîte par quelque procédé que ce ŝoît, ŝaŝ le coŝetemet de l’auteur ou de ŝeŝ ayatŝ cauŝe, eŝt îllîcîte et coŝtîtue ue cotrefaço ŝactîoée par leŝ artîcleŝ L. 335-2 et ŝuîvatŝ du Code de la proprîété îtellectuelle.
www.ŝeuîl.com www.fîctîoetcîe.com
Pour Espen, Åsmund, papa et maman
>ε
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Le Dé d'Atanas

de le-castor-astral-editeur

BALEINES

de kuneben