Le Marais

De
Un jeune homme s'enlise dans un marais entre une saule pleureuse impossible à consoler, un gamin plein d'une vie dérangeante, une luciole amoureuse, des grenouilles, des oiseaux de fer, de la vase et de la brume et une maison aux trous bouchés par les livres.
Ce roman porte sur la mélancolie, à la fois douce et paralysante, et sur le courage de briser son étau. C'est une allégorie à travers laquelle un riche imaginaire côtoie la brutale réalité d'êtres éclopés, tous prisonniers du marais qu'ils se sont fabriqué. Un roman où la beauté l'emporte sur la misère, le goût de vivre, sur la torpeur et la colère et la tendresse, sur la résignation.
Publié le : jeudi 13 septembre 2012
Lecture(s) : 11
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782923107493
Nombre de pages : 126
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
RICHARDDALLAIRELEMARAIS R I C H A R D D A L L A I R E
Le Marais ALLÉGORIE D’UNE EXISTENCE PARTIELLE
ROMAN
Extrait de la publication
RICHARDDALLAIRELEMARAIS
Extrait de la publication
RICHARDDALLAIRELEMARAIS
Le Marais
Extrait de la publication
RICHARDDALLAIRELEMARAIS
Les Éditions Sémaphore 3962,avenue HenriJulien Montréal (Québec) h2w 2k2
514 2811594 info@editionssemaphore.qc.ca www.editionssemaphore.qc.ca
isbn : 9782923107110 (papier) isbn : 9782923107486 (pdf) isbn : 9782923107493 (epub) © Les Éditions Sémaphore et Richard Dallaire,2009 Dépôt légal : BAnQ et BAC, premier trimestre2009
Diffusion Dimedia www.dimedia.com/
Distribution du NouveauMonde www.librairieduquebec.fr/
Couverture : MarieJosée Morin mj.morin@entrep.ca Photographie de la couverture : Claude Dallaire Éditions électroniques : Jean Yves Collette jycollette@vertigesediteur.com
Extrait de la publication
RICHARDDALLAIRELEMARAIS R I C H A R D D A L L A I R E
Le Marais allégorie d’une existence partielle
roman
RICHARDDALLAIRELEMARAIS
Extrait de la publication
Pour Lucie, lucide et lumineuse luciole et Merci à mes lecteurs d’avant publication. À bientôt.
Extrait de la publication
Extrait de la publication
Il a vu que vivre n’avait pas lieu. Il a vu qu’il ne mourrait pas.  Hervé Bouchard
Cette chose appelée « cadavre » et qui nous fait si peur vit avec nous, ici et maintenant.Milapéra
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Adèle encore une fois

de les-editions-de-courberon

Le Puits des âmes

de Societe-Des-Ecrivains

J'étais si bien

de les-editions-semaphore

Heureux qui comme Ulysse

de les-editions-semaphore

Marie et les deux François

de les-editions-semaphore

suivant