//img.uscri.be/pth/cd761753867873291cb67e667e1afd5461cb96c9
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 6,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Le nageur dans la mer secrète

De
90 pages
Par une nuit glaciale, un futur père conduit à l'hôpital sa femme sur le point d'accoucher. Mais la naissance tant désirée est difficile, et le couple devra affronter le pire.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

LE POïNT DE VUE DES ÉDïTEURS
C’est ’aube du jour qu’îs ont tant attendu, et sur es chemîns gacés d’une orêt du Maîne un homme et une emme se mettent en route vers a maternîté. Sî près d’eux, pourtant sî oîntaîn encore, dans a “mer secrète” un petît nageur se débat pour venîr à eur rencontre. Longuement, întermînabement, soudés par a orce démesurée de eur attente, îs ’encouragent à es rejoîndre, se retrouvent ’un ’autre tes qu’îs urent, tes qu’îs sont devenus, ace à cet avenîr espéré, précaîre, încertaîn. Car e scénarîo n’est jamaîs joué d’avance, et ’aventure de a naîssance peut à chaque înstant împoser à ’espoîr un désaveu aussî tragîque qu’înexorabe. L’art de Wîîam Kotzwînke nous aît témoîns d’une sîncérîté et d’une rîgueur peu communes. ï aut îcî en prévenîr e ecteur : ce court texte est sans doute ’un des pus beaux et des pus boueversants qu’î nous aît été donné de pubîer.
WïLLïAM KOTZWïNKLE
Poète et scénarîste, Wîllîam Kotzwînkle est né en 1938 à Scranton (Pennsylvanîe). Auteur de la novélîsatîon du ilm de SpîelbergE.T., cet écrîvaîn à l’îmagînatîon débordante et à l’écrîture vîrtuose, maïtrîse des genres aussî dîvers que le polar burlesque, le roman-feuîlleton, l’érotîsme, le fantastîque, la scîence-ictîon ou l’absurde. Il est également l’auteur de lîvres pour enfants. En France, Wîllîam Kotzwînkle a publîé plusîeurs lîvres chez Rîvages et chez Joëlle Losfeld.
DU MÊME AUTEUR
HISTOIRE D’AMOUR, Presses de a Renaîssance, . FATA MORGANA, Rîvages, . o MIDNIGHT EX AMINER., Rîvages,  ; Rîvages/Noîr n o BOOK OF LOVE, Rîvages,  ; Rîvages/Noîr n . LE LIVRE D’UNE NUIT, J. Losed, . o LE JEU DES TRENTE, Rîvages,  ; Rîvages/Noîr n . o LE NAGEUR DANS LA MER SECRÈTE, Actes Sud,  ; Babe n . LES CONTES DU CAHIER VIERGE, J. Losed, . DU GR ABUGE CHEZ LES INSECTES, Rîvages, . LA TÊTE DE CHENILLE SACRÉE, Syros Jeunesse, . L’ENLÈVEMENT DE MLLE PAPILLON, Syros Jeunesse, . FAN MAN, Cambourakîs, . Tître orîgîna : Swîmmer în the Secret Sea Edîteur orîgîna : Chronîce Books, San Francîsco © Wîîam Kotzwînke, ,  ©ACTES SUD, ,  pour a traductîon rançaîse ïSBN----
WïLLïAM KOTZWïNKLE
Le nageur dans a mer secrète
roman traduît de ’amérîcaîn par Jean-Pau Gratîas
ACTES SUD
— Johnny, je perds es eaux ! Du ond d’un océan de rêves, Laskî s’éança pour tenter de trouver a surace. L’eau étaît sombre, et des créatures îrîdescentes venaîent vers uî, ’une d’ees exposant soudaîn pour n’être pus que umîère aveugante. Laskî s’éveîa, se redressa sur son séant. Dîane, une maîn sur a ampe de chevet, regardaît a tache humîde quî s’agrandîs-saît sur es draps. — Cette oîs, ça y est, dît Laskî. Prépare-toî. La premîère onde de choc s’emparaît déjà de uî : son cœur battaît pus vîte, un roîd soudaîn uî gaçaît a peau, e aîsant rîssonner. — Je eraîs mîeux d’étendre une servîette, dît Dîane. J’înonde tout. Laskî uî prît e bras pour ’aîder à atteîndre ’escaîer. Dîane s’étaît mîse à trember, ee aussî, et c’est en greottant de concert qu’îs passèrent devant a enêtre par aquee on voyaît es arbres couverts de neîge. Le sîence de a orêt apaîsa Laskî ; î s’arrêta un înstant sur e paîer avec Dîane,
7
absorbant e nectar aîteux de a une. Son trem-bement se cama un peu, maîs ceuî de Dîane persîstaît, et î se dîrîgea avec ee vers a sae de baîns. Dîane avançaît e dos rond, entourant de ses bras a montagne de son ventre, où e séîsme avaît son orîgîne. Laskî ’aîda à s’asseoîr sur es toîettes, aa chercher dans e pacard une cou-verture dans aquee î ’enveoppa, puîs î rotta es bras de Dîane de haut en bas pour tenter de a réchaufer un peu. Caquant des dents, Dîane eva es yeux vers uî. Laskî n’auraît jamaîs pensé que cea se pas-seraît de cette açon, qu’îs seraîent tous es deux saîsîs de trembements, secoués comme des pou-pées de chîfon. ïs avaîent soîgneusement étu-dîé es manues de préparatîon à ’accouchement ; îs avaîent aît réguîèrement es exercîces recom-mandés. Laskî s’étaît dît que e moment décîsî ne seraît que e sîmpe proongement de tout cea, maîs î n’y avaît pas eu a moîndre transîtîon : tout à coup, c’étaît comme sî on es tranaît sur un ît de pîerres. Les yeux de Dîane étaîent pareîs à ceux d’un enant, ébahîs et terrîIés, maîs sa voîx étaît came, et î comprît qu’ee étaît prête, en dépît de sa peur et de ses caquements de dents. — J’arrîve à matrîser es eaux, à présent, dît-ee. Je peux es empêcher de s’écouer. — Je vaîs aîre chaufer a camîonnette, dît Laskî.
8
ï sortît dans a neîge. Par-deà es cîmes des pîns noyés d’ombres, a vaste demî-sphère du cîe scîntîaît d’étoîes, et a camîonnette étaît couverte de crîstaux étînceant au caîr de une. ï ouvrît a portîère, se gîssa sur e sîège, tîra a commande du starter et tourna a cé de contact. Le démarreur gémît, prîs entre es doîgts ga-cés du Grand Nord. “Aez !” ’encouragea Laskî à voîx basse, en appeant à a bonne nature de a mécanîque, a Idèe camîonnette quî ne uî avaît jamaîs aît aux bond. Derrîère e gémîsse-ment du démarreur, î guettaît a petîte toux du réveî, et quand cee-cî survînt, î ouvrît aussîtôt es gaz, pour ramener compètement e moteur à a vîe. “Tu es une brave vîeîe camîonnette”, dît-î. A pareîe atîtude, aussî haut vers e nord, n’împorte que moteur pouvaît geer, n’împorte quee batterîe rîsquaît de rendre ’âme subîte-ment, et pour atteîndre e véhîcue e pus proche, î aaît parcourîr vîngt-cînq kîomètres à travers une épaîsse orêt. Laskî avaît vu des gens au-mer des eux sous eurs carters, î avaît entendu des jurons încroyabes traverser certaînes nuîts septentrîonaes, tandîs que es heures passaîent, que toutes es îdées échouaîent, et que personne n’aaît nue part. ï aîssa e starter tîré, pour que e moteur tourne vîte, puîs î mît e chaufage en marche et ressortît dans a neîge. L’échappement de a camîonnette étaît e seu nuage vîsîbe devant e dîsque brîant de a une, et Laskî traversa es
9
voutes de gaz pour retourner vers a maîson, quî sembaît posée tee une petîte anterne dans ’îm-mense enchevêtrement de a orêt. Dans a sae de baîns, Dîane rîssonnaît tou-jours, sa chemîse de nuît tendue par son ventre énorme. Laskî ’aîda à regagner ’escaîer, puîs à remonter dans a chambre, où ee commença à s’habîer avec es mêmes gestes que d’habîtude, maîs sans cesser de trember. ï sembaît à Laskî qu’î y avaît deux Dîane dîstînctes, ’une quî trem-baît comme une euîe, et ’autre quî étaît aussî came et résoue qu’une sage-emme peîne d’ex-pérîence. ï éprouva uî-même un dédoubement sembabe au moment où î empoîgna e sac de voyage de Dîane pour ’emporter vers ’escaîer. Sa maîn trembaît, son cœur cognaît dans sa poîtrîne, maîs une autre partîe de uî-même étaît came, aussî înébranabe qu’un vîeux chêne. Ce compagnon împerturbabe sembaît résîder dans une régîon de son corps que Laskî étaît încapabe d’îdentîIer. Ses trîpes se nouaîent, son cerveau s’embaaît, ses jambes lageoaîent, maîs queque part en uî î y avaît a sérénîté. ï avança dans a neîge. La camîonnette tour-naît rond, à présent, et î repoussa e starter, jusqu’à ce que e moteur ronronne à eu doux. Se retournant, î aperçut Dîane à travers a enê-tre du premîer étage, précédée par son ventre coossa. Ses mouvements étaîent prudents et mesurés, et Laskî étaît sûr qu’ee aaît prendre
10