Le Quêteur de la mort. Suivi de : L'Autre Rive, et : La Neige en août

De
Publié par

Le Quêteur de la mort, ou un monologue à deux voix dans un musée d'art contemporain, soliloque sur la société moderne, l'art, la vie, la mort.
L'Autre Rive, du monde réel à une autre rive improbable, pour libérer le théâtre des contraintes du code du jeu conventionnel, pour restaurer toutes les fonctions de l'art dramatique...
La Neige en août, histoire et légendes du Sixième Patriarche du bouddhisme Chan (Zen) Huineng.


Trois pièces de théâtre inédites en français par le prix Nobel de littérature 2000.


Publié le : mardi 23 avril 2013
Lecture(s) : 12
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782021010480
Nombre de pages : 222
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Le Quêteur de la mort
Extrait de la publication
Extrait de la publication
GAO XINGJIAN
Le Quêteur de la mort
suivi de LAutre Rive et La Neige en août Traduites du chinois par Noël et Liliane Dutrait
OUVRAGE TRADUIT AVEC LE CONCOURS DU CENTRE NATIONAL DU LIVRE
Seuil
ISBN : 9782021017847
© Éditions du Seuil, mars 2004, en toutes langues à lexception des langues chinoises.
Le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de lauteur ou de ses ayants cause, est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L.3352 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.
www.seuil.com
Extrait de la publication
Le Quêteur de la mort
Extrait de la publication
Extrait de la publication
Personnages et scène
Parleur A, dâge avancé, nerveux. Parleur B, très vieux, blagueur.
Ils jouent le même personnage, portant le même costume noir. Il est préférable quils adoptent un jeu marqué, dans lequel leurs regards ne se croisent jamais. Même si les paroles prennent quelquefois la forme dun dialogue, il sagit toujours, en fait, dun monologue, mais discontinu, entrecoupé et ainsi vivifié. Cependant, cela nempêche pas les deux parleurs de sobserver lun lautre.
Sur scène, quelques objets et une figure fémi nine, qui peut être un mannequin en plastique ou un moulage en plâtre.
La pièce peut être jouée aussi bien dans un théâtre que dans un musée. Dans ce dernier cas, les spectateurs suivront un itinéraire, guidés par les deux parleurs.
Extrait de la publication
Parleur A.Oh ! Y a quelquun ? Ah, ah ! Personne. Personne ne tentend. Même pas de gardien ? Vous pouvez ouvrir la porte ? Monsieur, sil vous plaît ! Bon, on est enfermé ici, dans un lieu public, mais clos comme une grosse boîte, un musée dart moderne, on dit plutôt contemporain. Pas de blague ! Vous ne pouvez pas enfermer votre visiteur, mais cest incroyable ! On flâne ici comme si on était dans la rue, on a une bonne petite heure pour changer de train, sans savoir quoi faire entretemps, on a quitté la gare en sui vant le boulevard, la porte était grande ouverte, alors on est entré, prêt à payer, mais la caissière était absente Ensuite, tu tes retrouvé bel et bien enfermé. Drôle dhistoire ! Non ? Mais rien dintéressant.(À haute voix.)Monsieur le gardien ! Un visiteur est enfermé dans votre musée, avec vos précieux objets dart, ça ne vous fait rien ?
1 1
Extrait de la publication
l e q u ê t e u r d e l a m o r t
(Il lève la tête.)
Sous votre haute surveillance, par de multiples caméras, ne voyezvous pas un inconnu, suscep tible de mettre en danger vos trésors ? Et tout votre système antivol ne fonctionnetil plus ? Ou bien toutes ces choseslà ne valentelles rien en fait, nontelles quune fonction dissuasive ou bien décorative ? De toute façon vous devez lais ser sortir un être vivant de votre bloc de conser vation ! Je nai pas le temps de mamuser, je dois attra per mon train, cest lheure, et dailleurs, il reste encore quelques minutes avant la fermeture daprès lhoraire indiqué à lentrée, vous navez même pas le droit de fermer si tôt puisque vous êtes une institution publique financée par nos impôts. De plus, vous devriez avoir le sens civique, sans préjuger de votre goût esthétique. Même si vous pouvez mettre nimporte quoi dans ce lieu, vous navez aucun droit dy emprisonner les visiteurs, sous quelque prétexte que ce soit, quil sagisse dun quelconque art nouveau, ou dantiart ou de nonart, ou de quoi que ce soit, conceptuel ou virtuel. Monsieur le conservateur, vous ne pouvez pas introduire les gens dans votre pro gramme sans leur consentement. Non, ce nest pas possible, même si je ne mop pose pas à ce genre de jeu, faites ce que vous vou
1 2
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.