Le veilleur infidèle

De
Publié par

«Elle avait du mal à définir le veilleur. Ce n'était ni un censeur, ni une divinité imaginaire, ni un moraliste vertueux, encore moins un flic. C'était plutôt un éveilleur car, lorsqu'il se mettait en alerte au fond d'elle-même, tout ce qu'elle percevait s'en trouvait bouleversé de façon radicale.
Dans la masse des souvenirs, elle veut plus que tout traquer les quelques instants où le veilleur a pu lui apparaître, instants fulgurants et paisibles, trop vite engloutis par l'action, l'agitation, bref par la vie qui sait si bien étouffer la vraie vie.
Ces instants ont surgi n'importe quand, n'importe où, avec n'importe qui, et il lui faut, maintenant que le temps est compté, les retrouver, les piquer en plein vol puis les laisser partir comme ils sont venus, pour le bonheur de savoir qu'ils ont existé et ne plus voir en eux que des éveilleurs pour aujourd'hui.»
Publié le : jeudi 5 mai 2011
Lecture(s) : 40
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782072425523
Nombre de pages : 189
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
DU MÊME AUTEUR
Aux Éditions Gallimard
C ONT R E  V I S I TE,récit, 1988 (« Folio »,n° 2422). L A MI S E À L ’ É C A R T,roman, 1992. L E L I V R E DE J E A NNE ,roman, 2004. DA NS L A NUI T DE B I C Ê T R E , 2006 (« L’un et l’autre » ; « Folio »,n° 4563). Prix Jean Bernard 2006 de l’Académie de méde cine. MOR T E S A I S ON S UR L A F I C E L L E E T A UT R E S R É C I T S , 2008. Prix de l’Académie française Maurice Genevoix.
Aux Éditions Sables
UNE F I N,nouvelle, 1991.
Aux Éditions Séguier
L A B OUI L L OI R E R US S E ,roman, 2002.
Aux Éditions Le temps qu’il fait
ODI L E MI R , ouvrage collectif, 2006.
Aux Éditions Filigranes
P OUR Z A R MA , C HA NGE R À B A B Y L ONE , ouvrage collectif, 2008.
l e v e i l l e u r i n f i d è l e
MARIE DIDIER
L E V E I L L E U R I N F I D È L E
r o m a n
G A L L I M A R D
© Éditions Gallimard, 2011.
À ma sœur Marie Thérèse
À Claire et Hélène
À Roger Grenier À Kalou
Je cessai d’être le maître de moimême. Je ne fus plus le capitaine de mon âme et je l’ignorais. O S C A R W I L D E
C’est d’ordinaire avec notre être réduit au minimum que nous vivons ; la plupart de nos facultés restent endormies parce qu’elles se reposent sur l’habitude qui sait ce qu’il y a à faire et n’a pas besoin d’elles.
M A R C E L P R O U S T
Sache que tu es seule et que nul ne peut t’aider, mais sois reconnaissante d’avoir en toi des sources d’une telle richesse qu’elles te permettront toujours de t’aider toi même et de te passer des autres.
E T T Y H I L L E S U M
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Nawa

de edicef

Nocturne

de les-editions-porte-bonheur

2084. La fin du monde

de editions-gallimard

Le nouveau nom

de editions-gallimard

La sœur

de editions-gallimard

suivant