Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Les défroques du coeur

De
409 pages
Le titre est emprunté à un poème de Yeats, La désertion des animaux du cirque. C’est dire que le polar est un moyen pour Nava de promouvoir ses idées, mais que la littérature reste son premier centre d’intérêt. En témoigne son écriture lyrique, empreinte d’émotion, voire sentimentale. Ici, Henry Rios, qui se remet d’un infarctus, va devoir défendre Vicky, la fille de sa propre sœur, dont il ignorait l’existence. La jeune femme était maltraitée par un mari brutal, lequel a fait de la prison pour possession de drogue. Vicky elle-même a un casier : prostitution, usage de drogue. Et voici qu’elle avoue avoir tué son mari. Ce qui semble être à première vue une banale histoire de femme battue acculée à la légitime défense va évoluer vers quelque chose de beaucoup plus troublant et complexe.

Traduit de l’américain par Maryvonne Ssossé
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

La Femme d'En Haut

de gallimard-jeunesse

La Femme d'En Haut

de gallimard-jeunesse

Le titre est emprunté à un poème de Yeats, La désertion des animaux du cirque. C’est dire que le polar est un moyen pour Nava de promouvoir ses idées, mais que la littérature reste son premier centre d’intérêt. En témoigne son écriture lyrique, empreinte d’émotion, voire sentimentale. Ici, Henry Rios, qui se remet d’un infarctus, va devoir défendre Vicky, la fille de sa propre sœur, dont il ignorait l’existence. La jeune femme était maltraitée par un mari brutal, lequel a fait de la prison pour possession de drogue. Vicky elle-même a un casier : prostitution, usage de drogue. Et voici qu’elle avoue avoir tué son mari. Ce qui semble être à première vue une banale histoire de femme battue acculée à la légitime défense va évoluer vers quelque chose de beaucoup plus troublant et complexe.

Traduit de l’américain par Maryvonne Ssossé