Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 7,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Partagez cette publication

Publications similaires

Le sari vert

de editions-gallimard

Déambulations

de Mon-Petit-Editeur

Beauté cruelle

de editions-persee

Vous aimerez aussi

2084. La fin du monde

de editions-gallimard

7

de editions-gallimard

La sœur

de editions-gallimard

suivant
F O L I O
P O L I C I E R
Marcus Malte
Les harmoniques (Beau Danube Blues)
Gallimard
Lauteur a bénéficié, pour lécriture de cet ouvrage, du soutien du Centre national du livre.
©Éditions Gallimard, 2011.
Né en 1967, Marcus Malte est devenu en quelques années lun des auteurs les plus novateurs et remarqués du roman noir français. Styliste impeccable, il a notamment écritLa part des chiens,Inté rieur nordainsi queGarden of Love(Grand Prix des lectrices deElle 2008, catégorie policier).Les harmoniquesa reçu le prix Mystère de la critique en 2012.
Playlist
Voici une sélection musicale qui accompagne et pro longe votre lecture. Retrouvez les morceaux sur le site www.foliolesite.fr/playlist.
GERRYMULLIGAN,Wallflower HERBIEHANCOCK,Maiden Voyage MILESDAVIS,Blue in Green JANISJOPLIN,Summertime APHRODITE SCHILD,Rain and Tears PAULMCCARTNEY,Let it be SARAHVAUGHAN,There Will Never Be Another You STANGETZ,Heres That Rainy Day ARTTATUM, LIONELHAMPTONet BUDDYRICH,What Is This Thing Called Love? NINASIMONE,Everytime We Say Goodbye JOHNCOLTRANE,Everytime We Say Goodbye BILLEVANS,Time Remembered BLOSSOMDEARIE,Someone to Watch Over Me NATKINGCOLE,What Can I Say After I Say Im Sorry? MILESDAVISet JOHNCOLTRANE,On Green Dolphin Street HELENMERRILLet GORDONBECK,Byebye Blackbird
Wallflower
En dautres temps, dautres lieux, elle aurait été la jeune femme accoudée au demiqueue qui ne le quittait pas des yeux pendant quil jouait. Où quelle fût tou jours en exil, toujours funambule sur le fil de la musique? Le bout incandesqui sait où il conduit cent de sa cigarette se reflétant sur la laque noire du piano comme un phare au milieu de locéan. Comme de très lointaines et muettes explosions au bout dune plaine rase et déserte. Cette guerre quelle aurait fuie et quelle emporterait partout avec elle. Dans sa tête. Secrète. Jusque dans les moments les plus doux. Elle aurait porté un simple rang de perles et une paire de boucles doreilles assorties. Peutêtre une broche dis crète sur son cœ:ur. La belle et mystérieuse inconnue en disant cela, on aurait tout dit et rien dit. Mais ni ces temps ni ces lieux navaient jamais existé. Nexisteraient jamais. Parmi les restes calcinés, on avait pu identifier son corps grâce à une couronne en or. Fondue.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin