Manger le vent à Borobudur

De
Publié par

En indonésien, marcher se dit : 'manger le vent'.
L’Indonésie reste à découvrir.
Au cœur de Java se dresse le plus grand sanctuaire bouddhique du monde : Borobudur. Ses neuf étages contiennent des énigmes. Peut-on les éclairer? Si le texte aborde, par touches, les aspects culturels, le récit raconte avant tout un voyage accompli avec un regard toujours curieux. Voici l'ascension de volcans habités par les Esprits, un rituel chamanique à Bali, Bandung, Jakarta, plus loin Singapour... Les étapes sont l'occasion de rencontres comme celles avec un moine bouddhiste, un traditionaliste musulman, un savant déjanté porteur d'une révélation ou une prostituée qui demande de l'aide.
Le récit est conduit avec la fantaisie et le lyrisme déjà présents dans La tentation des Indes et Le Bénarès-Kyôto. Pour Olivier Germain-Thomas, l'écriture du voyage est le creuset où les différents genres se rencontrent pour exprimer les multiples aspects de la vie.
Publié le : mardi 15 octobre 2013
Lecture(s) : 8
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782072473791
Nombre de pages : 173
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Olivier GermainThomasMangerleventàBorobudur
ud e iqr pha ra og tGallimard en m ti n Lesentiment géographique
Olivier GermainThomas Manger le vent à Borobudur
Gallimard Le sentiment géographique
« Ne seraitce pas le sentiment géographique, cette évidence confuse que toute rêverie apporte sa terre ? » (Michel Chaillou,Le sentiment géographique, L’Imaginaire, nº 216)
© Éditions Gallimard, 2013.
Pour CM, J, L et L.
Faire des voyages me semble un exer cice profitable. L’esprit y a une activité continuelle pour remarquer les choses inconnues et nouvelles, et je ne connais pas de meilleure école pour former la vie que de mettre sans cesse devant nos yeux la diversité de tant d’autres vies, opinions et usages.
Michel de Montaigne,Essais, III, 9.
I
QUE DIT LA PLUIE ?
Entre dans la forme, sors de la forme, et trouve ta liberté.
Précepte du bouddhisme chan de l’époque Tang.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

La Nuit de l'illusionniste

de editions-actes-sud

Éclats d'obus

de Mon-Petit-Editeur

2084. La fin du monde

de editions-gallimard

Le nouveau nom

de editions-gallimard

La sœur

de editions-gallimard

suivant