Mes ossements sont ailleurs

De
Publié par

Élevé par une génitrice qui, chaque matin, lui balançait des gifles à lui décoller la tête parce qu’il avait pissé au lit, et un géniteur artiste de variété qui — les rares fois où il était là — le méprisait profondément, DDT a, très tôt, ressenti la nécessité de supprimer les prédateurs d’enfants, à commencer par son père. Devenu un vieillard, DDT hait toujours autant les adultes qui s’en prennent aux petits et le leur prouve à sa façon. Ayant sorti un livre où il s’étend un peu trop sur ses exploits, il est incarcéré. Mené par l’administration pénitentiaire aux obsèques de sa mère morte dans sa centième année, il établit la liste de ses haines, de la religion à l’enseignement via l’armée etc. Seuls deux personnages trouvent grâce à ses yeux : Pierre François Lacenaire, l’assassin poète auquel Carné et Prévert ont rendu hommage dans Les Enfants du paradis, et Horus, un crapaud qu’il avait jadis recueilli et qui, soixante-dix ans plus tard, à son tour, lui offre l’hospitalité sous sa pierre branlante.
Publié le : jeudi 23 octobre 2014
Lecture(s) : 1
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9791026200840
Nombre de pages : non-communiqué
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Mes ossements sont ailleurs
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Julien

de librinova

WAR 2.0

de librinova

suivant