Monnè, outrages et défis

De
Publié par

Désobéissant à Samory, empereur de tout le pays mandingue, le roi de Soba, Djigui Keïta, n'a pas rasé sa ville à l'arrivée des troupes coloniales - sûr que la magie des ancêtres, la protection d'Allah et la muraille édifiée à la hâte suffiraient à repousser les «Nazaréens». Ceux-ci prennent donc Soba sans coup férir. Mais tandis que les griots chantent la gloire de Djigui Keïta et de ses cent vingt années de règne, le roi déchu s'enfonce dans une collaboration de plus en plus meurtrière avec l'occupant.Sous l'épopée tragique et dérisoire d'un peuple livré à la colonisation, perce la satire des Etats africains modernes livrés à leurs démons, et un réquisitoire aussi drôle que violent contre ces conformismes qui mènent parfois aux pires compromissions.
Publié le : samedi 25 octobre 2014
Lecture(s) : 1
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782021116120
Nombre de pages : 286
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
M O N N È , O U T R A G E S E T D É F I S
Ahmadou Kourouma est né en 1927 en Côte-d’Ivoire. Après avoir vécu et travaillé dans plusieurs pays d’Afrique de l’ouest et pris sa retraite en 1993 dans son pays natal, il vivait en « exil » en France depuis 2000. Avec son premier livre,Les Soleils des indépendances(Le Seuil, 1976), il fut reconnu comme l’un des écrivains les plus importants du continent africain. Il a égale-ment publiéMonnè, outrages et défis(Le Seuil, 1990) etAllah n’est pas obligé(Le Seuil, 2000), roman pour lequel il a reçu notamment le prix Renaudot. Le prix Jean Giono 2000 lui a été attribué pour l’ensemble de son œuvre. Ahmadou Kourouma est mort à Lyon le 11 décembre 2003.
d u m ê m e a u t e u r
Les Soleils des indépendances roman Prix de la Francité Prix de la Tour-Landry de l’Académie française Prix de l’Académie royale de Belgique Le Seuil, 1970 et « Points » n° P 166 En attendant le vote des bêtes sauvages roman Prix Tropiques Grand Prix de la Société des Gens de lettres Prix du Livre Inter Le Seuil, 1998 et « Points » n° P 762 Le Diseur de vérité théâtre Acoria, 1998 Yacouba, le chasseur africain roman Gallimard Jeunesse, 1998 et « Folio Junior », 2006 Le Chasseur, héros africain Grandir, 1999 Le Griot, homme de paroles Grandir, 1999 Allah n’est pas obligé roman Prix Renaudot Prix Goncourt des lycéens Prix Amerigo Vespucci Le Seuil, 2000 et « Points » n° P 940 Quand on refuse on dit non roman Le Seuil, 2004 et « Points » n° P 1377
A h m a d o u K o u r o u m a
M O N N È , O U T R A G E S E T D É F I S
r o m a n
Éditions du Seuil
T E X T E I N T É G R A L
ISBN978-2-02-111611-3 re (ISBN2-02-011426-7, 1 publication re ISBNpublication poche)2-02-014629-0, 1
© Éditions du Seuil, 1990
Le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants cause, est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L. 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.
A ma fille Aïssata, Nathalie
Un jour le Centenaire demanda au Blanc com-ment s’entendait en français le motmonnè. «Outrages, défis, mépris, injures, humilia-tions, colère rageuse, tous ces mots à la fois sans qu’aucun le traduise véritablement», répondit le Toubab qui ajouta: «En vérité, il n’y a pas chez nous, Européens, une parole rendant totalement lemonnèmalinké.» Parce que leur langue ne possédait pas le mot, le Centenaire en conclut que les Français ne connaissaient pas lesmonnew. Et l’existence d’un peuple, nazaréen de surcroît, qui n’avait pas vécu et ne connaissait pas tous les outrages, défis et mépris dont lui et son peuple pâtissaient tant, resta pour lui, toute la vie, un émerveillement, les sources et les motifs de graves méditations.
P R E M I È R E PA R T I E
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.