Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 14,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Nowhere Man

De
256 pages
Un organisateur politique est trouvé mort dans une automobile, tout près du village gay. L'argent qu'il transportait disparaît en fumée.
Des années plus tard, un cadavre est découvert sous un pylône, tout près d'un parc réputé pour ses rendez-vous clandestins dans la petite localité de Milton. Tout laisse croire à un crime homophobe.
Y a-t-il un rapport entre ces deux morts?
Chloé Perreault et ses collègues devront déployer toutes leurs ressources pour éclaircir les deux volets de ce mystère.
Chassé-croisé entre le passé et le présent, voici une histoire qui explore aussi la frontière ténue qui sépare le bien et le mal.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

François Gravel
Extrait de la publication
C o l l e c t i o n d i r i g é e p a r I s a b e l l e L o n g p r é
Extrait de la publication
Du même auteur chez Québec Amérique
Adulte SÉRIE ENQUÊTES DE CHLOÉ PERREAULT À deux pas de chez elle, coll. Tous Continents, 2011. Voyeurs s’abstenir, coll. Littérature d’Amérique, 2009. Vous êtes ici, coll. Littérature d’Amérique, 2007. Mélamine Blues, coll. Littérature d’Amérique, 2005. Adieu, Betty Crocker, coll. Littérature d’Amérique, 2003. Fillion et frères, coll. Littérature d’Amérique, 2000. Coll. QA compact, 2003. Je ne comprends pas tout, coll. Littérature d’Amérique, 2002. Ostende, coll. Littérature d’Amérique, 1994. Coll. QA compact, 2002. Vingt et un tableaux (et quelques craies), coll. Littérature d’Amérique, 1998. Miss Septembre, coll. Littérature d’Amérique, 1996. Les Black Stones vous reviendront dans quelques instants, coll. Littérature d’Amérique, 1991.
Jeunesse Cocorico !, Hors-Collection, 2013. Schlick !, Hors-Collection, 2012. Le Guide du tricheur 1 – Les Jeux, Hors-Collection, 2012. Hò,coll. Titan+, 2012. La Cagoule,coll. Titan+, 2009. Lola superstar, coll. Bilbo, 2004. Kate, quelque part, coll. Titan+, 1998. Le Match des étoiles, coll. Gulliver, 1996. Guillaume, coll. Gulliver, 1995. • Mention spéciale prix Saint-Exupéry (france) Granulite, coll. Bilbo, 1992.
SÉRIE KLONK :12 titres parmi lesquels Klonk contre Klonk,coll. Bilbo, 2004. Le Testament de Klonk,coll. Bilbo, 2003.
Sauvage, Hors-Collection, 2010.
SÉRIE SAUVAGE :6 titres parmi lesquels Sales crapauds, coll. Titan, 2007. Les Horloges de M. Svonok, coll. Titan, 2007.
Extrait de la publication
Extrait de la publication
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada
Gravel, François Nowhere man : une nouvelle enquête de Chloé Perreault (Tous continents) ISBN 978-2-7644-2347-9 (Version imprimée) ISBN 978-2-7644-2484-1 (PDF) ISBN (ePub) I. Titre. II. Collection : Tous continents. PS8563.R388N682013C843.54C2013-940469-4 PS9563.R388N68 2013
Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada pour nos activités d’édition.
Gouvernement du Québec – Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres – Gestion SODEC.
Les Éditions Québec Amérique bénéficient du programme de subvention globale du Conseil des Arts du Canada. Elles tiennent également à remercier la SODEC pour son appui financier.
Québec Amérique e 329, rue de la Commune Ouest, 3 étage Montréal (Québec) Canada H2Y 2E1 Téléphone : 514 499-3000, télécopieur : 514 499-3010
e Dépôt légal : 2 trimestre 2013 Bibliothèque nationale du Québec Bibliothèque nationale du Canada
Projet dirigé par Isabelle Longpré en collaboration avec Jacques Filippi Mise en pages : Andréa Joseph [pagexpress@videotron.ca] Révision linguistique : Diane-Monique Daviau et Annie Pronovost Conception graphique : Célia Provencher-Galarneau Photo en couverture : Photomontage réalisé à partir d’une photographie de © Shebeko / shutterstock.com
Tous droits de traduction, de reproduction et d’adaptation réservés
© 2013 Éditions Québec Amérique inc. www.quebec-amerique.com
Extrait de la publication
François Gravel
UN
Montréal, 29 septembre 2000
érifier d’abord la marque du véhicule et adapter les prix V en conséquence : ce sera trente dollars pour une Honda Civic, quarante pour une Acura, cinquante pour une Lexus. S’assurer ensuite que le client est seul dans son automobile. As-tu envie de te retrouver dans un terrain vague entouré d’une demi-douzaine de jeunes mâles qui veulent prouver leur virilité en t’assénant de grands coups de pieds dans les côtes, Anthony ? C’est déjà arrivé à Mick, qui l’a initié au métier. « Avant de monter dans une Dodge Caravan, lui avait-il dit, assure-toi que le client est au moins quadragénaire. Si les vitres sont teintées, n’y pense même pas. Il faut être fêlé pour avoir des vitres teintées, non ? »
Le prochain client ne lui causera pas de problème, se rassure Anthony : il reconnaît le chauffeur de la Lexus anthracite aussi-tôt qu’il abaisse sa vitre. André – c’est du moins ainsi qu’il se fait appeler – est un habitué du vendredi soir, un brave père de
famille qui a besoin de sa dose de sexe avant de rentrer à la maison.
Anthony monte dans la voiture et entreprend immédia-tement de le caresser à travers son pantalon. C’est un autre truc que Mick lui a enseigné : « Tout ce que tu faisavantest autant de gagné pouraprès. Ce n’est pas une dépense,man, c’est uninvestissement. »
Le client avait sans doute commencé à fantasmer sur ce moment dès le début de la journée et peut-être même depuis le début de la semaine:sa queue était dure avant même qu’Anthony y mette la main et il pouvait en voir la forme sous le pantalon. C’est tout juste si elle ne se frayait pas un chemin toute seule à travers la braguette.
André est un client en or : il paie ses cinquante dollars sans rechigner et ajoute parfois un pourboire à la fin de l’opéra-tion, en plus de fournir lui-même le condom. Pas besoin non plus de lui parler, de lui dire qu’on l’aime et d’autres niaiseries du genre. Il aime le silence, comme la plupart des hommes mariés. Peut-être que ça les aide à imaginer qu’ils ne font pas vraiment ce qu’ils font. Ils peuvent ensuite retourner plus facilement à leur vie normale, comme on quitte le monde des rêves chaque matin pour revenir à la réalité. Est-on respon-sable de ses rêves ?
Anthony doit à son sens de l’observation le peu qu’il sait à propos d’André : quelle que soit la température, son client porte toujours un veston léger et soyeux, avec une pochette assortie, ce genre de foulard de soie dont se servent les magi-ciens. Les vêtements de luxe dénotent son appartenance à un monde où règnent les apparences. Il pourrait être avocat, ou même juge.
Extrait de la publication