Nu à la chaise

De
Publié par

ŤC'est le matin, nous sommes tous les trois dans la cuisine, elle mon frčre et moi. Elle prolonge le petit déjeuner elle oublie que nous devons partir pour l'école, elle oublie le nom des jours.
Nous sommes ses enfants séquestrés ses enfants otages.
Pas lavés pas habillés les doigts collants de beurre et de confiture de tomates vertes elle nous raconte l'Algérie. Pas n'importe quoi de l'Algérie : l'histoire de la pluie des cailloux. Nous sommes subjugués par son récit. Je le connais par cur, il me terrifie, elle adore nous terrifier. Elle non plus n'est pas lavée pas habillée, elle est exaltée. On lui réclame l'histoire.
Maman dis-nous comment la pluie de cailloux a commencé?ť
De retour en France au chevet de son pčre malade, la narratrice, qui vit en Inde, cherche ŕ élucider la mort accidentelle de sa mčre que l'exil avait rendue folle. Elle s'interroge en męme temps sur la place de l'amour dans son propre exil. Lequel des deux est une maladie de l'âme, l'exil ou l'amour?
Publié le : jeudi 18 mars 2010
Lecture(s) : 73
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782072314254
Nombre de pages : 270
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
D U M Ê M E A U T E U R
Aux Éditions Gallimard
L’AMOUR DU DIABLE, roman, 2002.
n uàl ac h a i s e
MARIE-THÉRÈSE SCHMITZ
N U À L A C H A I S E
r o m a n
G A L L I M A R D
© Éditions Gallimard, 2010.
À Michel
Ce qu’on appelle l’amour c’est l’exil, avec de temps en temps une carte postale du pays, voilà mon sentiment ce soir. S A M U E L B E C K E T T
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Comment je suis devenue flic

de editions-thierry-magnier

2084. La fin du monde

de editions-gallimard

Le nouveau nom

de editions-gallimard

La sœur

de editions-gallimard

suivant