One Zéro Show. Du point à la ligne

De
Publié par

En mathématiques, il y a des coups de théâtre...



Denis Guedj est mathématicien et professeur d'histoire des sciences et d'épistomologie. Il a écrit de nombreux romans et des essais, parmi lesqquels : l'Empire des nombres (Gallimard, 1996), La Méridienne (Robert Laffont, 1997), Le Théorème du perroquet (Seuil, 1998), Le Mètre du monde (Seuil, 2000), Les Cheveux de Bérénice (Seuil, 2002), Zéro (Robert Laffont, 2005).


Publié le : mardi 25 novembre 2014
Lecture(s) : 2
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782021224856
Nombre de pages : 63
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
One Zéro Show
Du point… à la ligne
3
Du même auteur Aux Éditions du Seuil
La gratuité ne vaut plus rien et autres chroniques mathématiques 1997,« Points », 2000
Le Théorème du Perroquet 1998,« Points », 2000
Génis ou le bambou parapluie 1999,« Points », 2001
Le Mètre du monde 2000,« Points », 2003
La Bela Autobiographie d’une caravelle 2001
Les Cheveux de Bérénice 2003,« Points », 2004
Chez d’autres éditeurs
La Révolution des savants Gallimard, « Découvertes », 1988
L’Empire des nombres Gallimard, « Découvertes », 1996
La Méridienne La Mesure du monde Robert Laffont, 1987, rééd.,1999
Zéro ou les cinq vies d’Aémer Robert Laffont,2005
4
Denis Guedj
One Zéro Show
SPECTACLE ARITHMÉTIQUE EN0ACTE ET1TABLEAUBLANC
suivi de
Du point… à la ligne
SPECTACLE GÉOMÉTRIQUE EN LIGNEET EN SURFACE
Éditions du Seuil
5
ISBN9782021228410
© Éditions du Seuil, octobre 2001
Le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants cause, est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L. 3352 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.
www.seuil.com
6
En mathématiques, il y a des coups de théâtre. « Je le vois mais je ne le crois pas », écrivit Georg Cantor à son ami Richard Dedekind, lorsque, à la stupéfaction unanime des mathématiciens et à la sienne propre, il démontra qu’il y a autant de points dans le côté d’un carré que dans le carré tout entier. Dans le carré y compris les côtés ! Il venait d’établir qu’une ligne pouvait être aussi « habitée » qu’une surface ! Ce fut un véritable coup de théâtre. Qui résonne encore. Fautil beaucoup se forcer pour faire « jouer » les concepts ? Beaucoup les forcer pour leur faire jouer les drames théoriques qui nourrissent cette « disci pline » représentée si souvent comme froidement abstraite,dénuéedesensetdetensions? Nombres, figures, structures, etc., s’offrent, si l’on veut bien les voir ainsi, comme les personnages de la geste mathématique. Acteurs non humains agissant dans l’espace théâtral. La poétique n’a rien à perdre à s’emparer des mathématiques. Les mathématiques non plus. DansOne Zéro Show, il s’agissait de mettre, littéra lement, en scène le « théâtre des opérations », comme disent parfois les correspondants de guerre.
7
DansDu point… à la ligne, il s’agissait de mettre en jeu l’affolant écart qui sépare ces deux êtres géomé triques. Du point à la ligne, oui, il y a un abîme. Ces deux pièces, principalement leOne Zéro Show, je les ai jouées une bonne centaine de fois au cours des dernières années. Interprétant pendant la même représentation le Un et le Zéro, j’ai cru vivre « de l’intérieur » la solitude du Un, l’altérité du Zéro, la furieuse ambition du Binaire. Est arrivé le temps de les publier ; le temps où dans un juste retour, passant de l’espace de la scène à celui de la page, elles s’offrent à la pure lecture. Et d’imaginer qu’aux mots et aux acteurs, un autre couple se joigne : les corps des danseurs et la musique d’un compositeur, pour enfin voir les mathématiques chorégraphiées… dans un opéra qui me comblerait.
8
One Zéro Show
SPECTACLE ARITHMÉTIQUE EN0ACTE ET1TABLEAUBLANC
9
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.