Opération Normandie

De
Publié par

Marc Fayard, journaliste au Parisien, se retrouve en Russie pour mettre en lumière les malversations d'un des hommes les plus puissants de la planète, mais très rapidement le journaliste va devenir la cible de tueurs impitoyables. Franck Dastier, officier du groupe d'élite FAIR, part sur les traces des terroristes qui ont enlevé puis exécuté le chef des services secrets français. Thomas Ferland, le président de la République, doit décider s'il engage un conflit militaire avec la Russie. Enfin un sous-marin nucléaire dernière génération est en danger au large de la Normandie et menace la France. De la Russie à la Somalie en passant par l'Europe de l'Est, le FAIR est une nouvelle fois mobilisé pour contrer la plus terrible machination terroriste. Le succès de l'Opération Normandie plongerait à coup sûr la France dans le chaos.
Publié le : vendredi 14 septembre 2012
Lecture(s) : 26
Source : http://www.monpetitediteur.com/librairie/livre.php?isbn=9782748391084
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782748391084
Nombre de pages : 296
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Du même auteur
Opération Corse, Mon Petit Éditeur, 2011
Damien Brossard
OPÉRATION NORMANDIE
 
Mon Petit Éditeur
Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur :
http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits dauteur. Son impression sur papier est strictement réservée à lacquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits dauteur. Mon Petit Éditeur 14, rue des Volontaires 75015 PARIS  France
IDDN.FR.010.0117923.000.R.P.2012.030.31500
Cet ouvrage a fait lobjet dune première publication par Mon Petit Éditeur en 2012
À Lucie, Léo et Célia
Remerciements
Merci à Ludwig et Laurence pour leurs yeux experts
 Au large de la Somalie Le décor était idyllique. Une eau translucide, un soleil éclatant, une légère brise qui apaisait de la chaleur torride. Les côtes africaines se laissaient deviner à lhorizon et la mer était parfaitement calme. Pour-tant les hommes présents sur le pont du navire nappréciaient pas vraiment le cadre autour deux pour linstant. Ce navire était un su-pertanker saoudien transportant près de trois cent mille tonnes de pétrole dune valeur estimée à plus de cent millions deuros. Les ma-rins, pour la plupart saoudiens et chinois étaient effrayés et restaient terrés dans leurs cabines, tandis que les autres hommes, en tenue militaire, présents sur le navire surveillaient lhorizon à laide de ju-melles. Ces hommes entraînés et en mission appartenaient à lunité délite FAIR. Force Armée dIntervention Rapide. Après avoir contribué à sauver la vie du Président de la République Française1lannée passée, le FAIR avait enfin obtenu lhomologation permettant la reconnaissance officielle de son existence auprès des organismes internationaux. Le FAIR était un projet français à la base, mais il re-groupait des soldats de différents pays ayant signé la charte de Défense Commune Européenne. Le chef de ce groupe était français et sappelait Franck Dastier. Jeune lieutenant de trente-deux ans, il était expérimenté et très apprécié de sa hiérarchie. Cest lui qui avait conduit le groupe FAIR du stade expérimental au statut de groupe officiel dintervention. Composé dune centaine dhommes de douze nationalités différentes, le FAIR agissait sous mandat européen aux quatre coins de la planète pour protéger les intérêts de lEurope ou de ses partenaires. Les pays signataires de la charte de Défense Com-1Voir Opération Corse du même auteur
9
OPÉRATION NORMANDIE
mune Européenne réunissaient régulièrement leurs ministres de la défense respectifs et désignaient les missions incombant au FAIR par vote. Ils avaient établi un budget progressif sur plusieurs années per-mettant au FAIR datteindre un effectif de plusieurs milliers dhommes dici dix ans. Le FAIR était actuellement engagé sur plu-sieurs fronts. Une unité dinfiltration sous commandement allemand se trouvait en Colombie pour infiltrer des groupes marxistes en rébel-lion contre le pouvoir afin de délivrer une cinquantaine dotages européens. Une vingtaine de commandos spécialisés dans le combat en conditions extrêmes prêtaient main-forte aux Australiens dans la traque dislamistes indonésiens retranchés sur une île du Pacifique sud. Les règles dengagement très agressives du FAIR le différen-ciaient des armées nationales. Face aux multiples menaces terroristes, lEurope sétait doté dun outil dissuasif intervenant rapidement et efficacement. Le lieutenant Dastier commandait lui une unité dattaque destinée à prévenir et à contrer les attaques répétées de pirates somaliens contre des navires étrangers transitant par le golfe dAden. Son mandat de deux mois allait prendre fin dans quelques jours lorsquil avait reçu comme dernière mission descorter ce super-tanker saoudien. Cela faisait deux jours quils étaient à bord et rien de spécial ne sétait produit. Mais le lieutenant Dastier venait de recevoir un appel du tout nouveau centre tactique dobservation du FAIR basé à Toulouse. Daprès les observations satellites, trois petites vedettes rapides venaient de sortir dun navire marchand croisant à moins de trois milles marins, environ cinq kilomètres au sud-est. Le gros bateau « source », cest-à-dire celui qui hébergeait les petits navires dassaut des pirates était effectivement visible depuis un moment mais les vedettes ne létaient pas encore pour les hommes présents sur le tan-ker. Franck était en train de visualiser les images satellites quil venait de recevoir sur lécran de son ordinateur portable, lorsquil entendit un de ses hommes crier.  À douze heures ! Navires rapides en approche ! La langue officielle du commando était le français. La maîtrise de la langue de Molière était lun des critères de sélection au sein de lunité. Franck posa son ordinateur et cria à lattention de ses hom-mes.
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Ils disent tout

de le-nouvel-observateur

Opération Corse

de Mon-Petit-Editeur

suivant