Paradis

De
Publié par

Pourquoi pas de ponctuation visible ? Parce qu'elle vit pronfondément à l'intérieur des phrases, plus précise, souple, efficace ; plus légère que la grosse machinerie marchande des points, des virgules, des parenthèses, des guillemets, des tirets. Ici, on ponctue autrement et plus que jamais, à la voix, au souffle, au chiffre, à l'oreille ; on étend le volume de l'éloquence lisible !



Pourquoi pas de blancs, de paragraphes, de chapitres ? Parce que tout se raconte et se rythme à la fois maintenant, non pas dans l'ordre restreint de la vieille logique embrouillée terrestre, mais dans celle, merveilleusement claire et continue, à éclipses, des ondes et des satellites. Autour de quoi ça tourne chez l'être humain ? Des mille et une façons de s'illusionner sur le pouvoir et l'argent du sexe. Salut petite planète roulante et pensante dans sa galexie de galaxies !



Pourquoi pas une histoire mais cent mille histoires ? Parce qu'il n'y a plus à simuler et à encadrer, mais à faire déferler, le plus amplement, minutieusement et rapidement possible, la narration et sa mémoire qui vont de l'horreur au comique, du constat de mort répété à l'état mystique, de l'information critique à la méditation catastrophique, du biologique au métaphysique en passant, kabbalistement, par la dérision, l'obscénité et, bien entendu, le tragique.



Voilà le roman.



Pourquoi Paradis ? Parce que, même si j'étais en enfer, ce serait ma manière d'être. Parce que j'ai l'impression d'être entré par hasard dans l'immense humour du non-être. Lequel, pourtant, éprouve la nécessité inouïe d'être dit.


Philippe Sollers.


Publié le : mercredi 24 juin 2015
Lecture(s) : 0
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782021228861
Nombre de pages : non-communiqué
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Philippe Sollers est né à Bordeaux en 1936. Il fonde, en 1960, la revue et la collection « Tel quel » ; puis, en 1983, la revue et la collection « L’Infini ». Il a notamment publié de nombreux romans et essais dontUne curieuse solitude, Le Parc, Paradis, Femmes, Passion fixe, Éloge de l’infini, L’Étoile des amants, Mystérieux Mozart, La Guerre du Goût, et plus récemmentUne vie divine. Il est membre du comité de lecture des éditions Gallimard.
DU MÊME AUTEUR
Une curieuse solitude roman Seuil, 1958 o et « Points Roman », n 185 o « Points », n P852 Le Parc roman Seuil, 1961 o et « Points », n P878 L’Intermédiaire essai Seuil, 1963 Drame roman Seuil, 1965 o Gallimard, « L’Imaginaire », n 227 Nombres roman Seuil, 1966 o Gallimard, « L’Imaginaire », n 425 Logiques essai Seuil, 1968 Entretiens de Francis Ponge avec Philippe Sollers Seuil, 1970 o et « Points essais », n 456 L’Écriture et l’expérience des limites essai
o Seuil, « Points essais », n 24, 1971 Lois roman Seuil, 1972 o Gallimard, « L’Imaginaire », n 431 H roman Seuil, 1973 o Gallimard, « L’Imaginaire », n 441 Sur le matérialisme essai Seuil, 1974 Vision à New York entretiens Grasset, 1981 Denoël, 1983 o Gallimard, « Folio », n 3133 Femmes roman Gallimard, 1983 o et « Folio », n 1620 Portrait du joueur roman Gallimard, 1984, 1986 o et « Folio », n 1786 Théorie des exceptions o Gallimard, « Folio Essais », n 28, 1985 Paradis 2 roman Gallimard, 1986 o et « Folio », n 2759 Le Cœur absolu roman Gallimard, 1987
o et « Folio », n 2013 Les Surprises de Fragonard roman Gallimard, 1987 Rodin. Dessins érotiques essai Gallimard, 1987 Photos licencieuses de la Belle Époque essai Éditions 1900, 1987 Les Folies françaises roman Gallimard, 1988 o et « Folio », n 2201 De Kooning, vite, essai La Différence, 1988 Le Lys d’or roman Gallimard, 1989 o et « Folio », n 2279 Carnet de nuit correspondance Plon, 1989 o Gallimard, « Folio », n 4462 La Fête à Venise roman Gallimard, 1991 o et « Folio », n 2463 Improvisations essai o Gallimard, « Folio Essais », n 165, 1991 Le Rire de Rome entretien Gallimard, 1992
Le Secret roman Gallimard, 1993 o et « Folio », n 2687 La Guerre du Goût essai Gallimard, 1994 o et « Folio », n 2880 Le Paradis de Cézanne essai Gallimard, 1995 Le Cavalier du Louvre, vivant Denon Plon, 1995 o Gallimard, « Folio », n 2938 Les Passions de Francis Bacon essai Gallimard, 1996 Sade ou l’être suprême précédé de Sade dans le temps essai Gallimard, 1996 Picasso, le héros essai Cercle d’Art, 1996 Studio roman Gallimard, 1997 o et « Folio », n 3168 Casanova l’admirable Plon, 1998 o et Gallimard, « Folio », n 3318 L’Année du Tigre Journal de l’année 1998 Seuil, 1999
o et « Points », n P705, 2000 et réédité avec une nouvelle préface, sous le titre L’Année du Tigre 2007 L’Œil de Proust essai Stock, 1999 Un Amour américain nouvelles Mille et une nuits, 1999 Parole de Rimbaud CD audio Gallimard, « À voix haute », 1999 La Divine Comédie essai Desclée de Brouwer, 2000 o et Gallimard, « Folio », n 3747 Passion fixe roman Gallimard, 2000 o et « Folio », n 3566 Éloge de l’infini essai Gallimard, 2001 o et « Folio », n 3806 Francis Ponge essai Seghers, 2001 Mystérieux Mozart Plon, 2001 o Gallimard, « Folio », n 3845 L’Étoile des amants roman Gallimard, 2002 o et « Folio », n 4120
Voir écrire (en collaboration avec Christian de Portzamparc) Calmann-Lévy, 2003 o et Gallimard, « Folio », n 4293 Illuminations à travers les textes sacrés essai Robert Laffont, 2003 o Gallimard, « Folio », n 4189 Le Saint-Âne discours Verdier, 2004 Dictionnaire amoureux de Venise Plon, 2004 Lacan même essai Navarin, 2005 Poker Entretiens avec la revue Ligne de risque Gallimard, 2005 Logique de la fiction et autres textes recueil C. Defaut, 2006 Une vie divine roman Gallimard, 2006 o et « Folio », n 4533 L’Évangile de Nietzsche essai Le Cherche-Midi, 2006 Fleurs Le Grand roman de l’érotisme floral essai Hermann, 2006 Un vrai roman Mémoires
Plon, 2007
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.