Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Lire un extrait Achetez pour : 9,99 €

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Partagez cette publication

Publications similaires

Trois fois passera

de editions-prise-de-parole

Deux vies valent mieux qu’une

de editions-flammarion

L'Herbe

de minuit

Vous aimerez aussi

Extrait de la publication
Parking des filles
DU MÊME AUTEUR
Chez le même éditeur
LARÉSERVE(1984) « LANUIT» (1985) DIVAGATION DES CHIENS(1988) PALLAKSCH, PALLAKSCH, Prix Maupassant de la Nouvelle (1990) FUR(1992) LES ANIMAUX FONT TOUJOURS LAMOUR DE LA MÊME MANIÈRE (1995)
Chez d’autres éditeurs
TÊTES RAVAGÉES:UNE FRESQUE, La Répétition (1979) JE MARCHE OU JE MENDORS/ P.O.L (1982), Hachette-Littérature BILLY THEKID, livret pour boîte à rythme, Manicle (1982) MAD-MAX TIRE MIEUX QUEMALLARMÉ, avec Georges Beaumont, livre-sculpture, pièce unique (1982) SOME POST CARDS ABOUTC.R.J.AND OTHER CARDS, en collaboration avec Jean-Jacques Viton, Editions Spectres Familiers (1983) QUEL JOUR SOMMES-NOUS(avec un polaroïd de l’auteur), Ecbolade (1985) ,Kavec six vignettes de Nanni Balestrini, La Main courante (1987) WUNDERTÜTEN, avec Jean-Jacques Ceccarelli, Editions CK (1988) ONZE CHAMBRES POURROBERTWALS ER, avec Jean-Jacques Ceccarelli, Editions CK (1989) MARINATSVÉTAIÉVA, avec Henri Deluy, La Main courante (1992) POÉSIE ENFRANCE, 29 FEMMES, 1960-1994, Anthologie en collaboration avec Henri Deluy, Stock, collection « Versus » (1994) MALMOUSQUE(intervention de Frédéric Deluy), Parcelle (1996) BAUDELAIREBENJAMINMARSEILLE, avec Jean-Jacques Ceccarelli et Patrick Box, Cornaway (1997) ANNE NEST PASSUZANNE(photo Casa Factori), La Main courante (1998)
Extrait de la publication
Liliane Giraudon
Parking des filles
Nouvelles
P.O.L e 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6
Extrait de la publication
© P.O.L éditeur, 1998 ISBN : 2-86744-621-X
à Breughel et à Molly
Extrait de la publication
Extrait de la publication
«Que diraient les personnages du film pornographique que nous sommes en train de regarder, s’ils pouvaient à leur tour être les spectateurs de notre vie ?»
Giorgio Agamben
Extrait de la publication