Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 12,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Petite joueuse

De
143 pages
Son premier est l’histoire de deux petites voleuses, Brune et Alice, qui rêvent du casse du siècle.
Son second est une amitié particulière, la leur, qui doit prendre fin pour qu’advienne l’amour.
Son troisième est une envie de vivre au coup de cœur avant – rien ne presse – de mourir en coup de vent.
Son quatrième est un éloge de ce qui n’a pas de prix.
Son cinquième est le portrait d’une jeunesse qui se paie le luxe de ne renoncer à rien sans déclencher l’alarme.
Son tout est son tout premier roman.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Céline Straniero
Petite joueuse roman Son premier est l’histoire de deux petites voleuses, Brune et Alice, qui rêvent du casse du siècle. Son second est une amitié particulière, la leur, qui doit prendre fin pour qu’advienne l’amour. Son troisième est une envie de vivre au coup de cœur avant – rien ne presse – de mourir en coup de vent. Son quatrième est un éloge de ce qui n’a pas de prix. Son cinquième est le portrait d’une jeunesse
qui se paie le luxe de ne renoncer à rien sans déclencher l’alarme. Son tout est son tout premier roman. Céline Straniero a 28 ans. Elle vit à Paris. Elle compose des chansons et écrit des scénarios. Photo : Céline Straniero par Stéphane C. (DR). EAN numérique :997788--22--77556611--0055650-94-8EAN livre papier : 9782756100739
www.leoscheer.com
www.centrenationaldulivre.fr
PETITE JOUEUSE
©Éditions Léo Scheer, 2007
CÉLINE STRANIERO
PETITE JOUEUSE
roman
Éditions Léo Scheer
Je descends les escaliers pas du tout quatre à quatre : j’ai des talons, j’ai rendez-vous dans un petit bar à la pénombre inquiétante où Alice, déjà là, fume comme quelqu’un que ça dégoû-terait. En retard, et légèrement abattue de l’être, je me faufile mal entre les sacs, les mots et la vie des autres. Alice n’est pas ce qu’on appelle une beauté discrète mais elle en a bien moins cons-cience que sa voisine, et puis elle est drôle tout le temps, ce qui brouille un peu les pistes. C’est beau l’esprit qui vient à la rescousse du physique quand le physique n’en a pas besoin. C’est telle-ment rare les filles drôles. Vraiment drôles, je ne parle pas de celles qui se flagellent toutes les deux minutes pour paraître sympathiques. Alice me regarde toujours aussi soigneusement au bout d’une demi-heure, quand l’excitation des retrouvailles est passée. Elle est plus pâle que
7