Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 11,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Partagez cette publication

Du même publieur

D U M Ê M E A U T E U R
L E MÉ TI E R DE DORMI R, Confluences, 2005. J E S UI S UNE S URP RI S E , Atelier In8, 2009. L ’ HOMME P ACI F I QUE , Gallimard, 2009. UN V OYAGE HUMAI N, Gallimard, 2011.
L’Infini Collection dirigée par Philippe Sollers
MARC PAUTREL
P O L A I R E
r o m a n
G A L L I M A R D
L’auteur a bénéficié, pour la rédaction de ce livre, d’une résidence d’écriture à la Villa Marguerite Yourcenar et d’une bourse du Conseil général du Nord.
© Éditions Gallimard, 2013.
L’âme est jetée dans le corps pour y faire un séjour de peu de durée. Elle sait que ce n’est qu’un passage à un voyage éternel, et qu’elle n’a que le peu de temps que dure la vie pour s’y préparer.
B L A I S EPA S C A L
1
C’est un hiver aux allures de printemps, le ciel est magnifique, j’ai marché sans but dans la nature plusieurs heures et j’ai atteint un petit promontoire qui surplombe la vallée. Des promeneurs sont là, ils discutent, pique niquent, rient, c’est toute une famille, j’ai l’impression de les connaître, je regarde mieux, je m’approche. Oui, je reconnais la mère de la femme que j’aime, et derrière il y a son père, et sa sœur avec ses deux enfants qui sont un peu en retrait, ils me sourient tous, je leur dis bonjour. Nous parlons, ils m’invitent à partager leur piquenique. Je brûle de leur demander si elle est là avec eux, mais je n’ose pas. Un instant passe, puis je vois une ombre sortir de derrière un rocher,
11
et c’est elle, je crois qu’elle m’a aperçu, elle fait quelques mouvements de danse, elle semble très heureuse, elle rit, elle dit : Je suis vivante. Elle joue, elle me lance : Bonjour, cher prince. Je viens plus près, je parle un peu avec elle, elle me raconte que sa vie a changé, qu’elle a rencontré un nouvel amant. Le soleil décline lentement dans le ciel, ses parents, sa sœur et ses neveux sont maintenant repartis. Je suis assis sur un banc de pierre, je la regarde. Elle s’éloigne lentement de moi à reculons, en sautillant, me sourit, puis fait volteface, me tourne le dos et s’immobilise devant le petit muret face à la vallée. Alors elle s’étire, les bras vers le ciel, les paumes ouvertes comme si elle voulait repousser les planètes, puis elle se dresse sur la pointe des pieds. Je la vois qui monte sur le muret, ouvre ses bras comme pour embrasser l’éther, puis en un geste de prière les réunit à nouveau audessus de sa tête. Elle admire la vallée. Elle sait que plus bas, sous nous, se trouvent les grottes
12
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin