Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 9,48 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Partagez cette publication

Publications similaires

Psychologues

de Mon-Petit-Editeur

Georges H.

de Publibook

La Rose cassante

de EditionsHJ

Vous aimerez aussi

Regard à l'ouest

de Mon-Petit-Editeur

Le Trouble-vie

de Mon-Petit-Editeur

suivant
William M. Lebrun POUR L’AMOUR DE DIEU ?
Mon Petit Éditeur
Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d’auteur. Mon Petit Éditeur 14, rue des Volontaires 75015 PARIS – France IDDN.FR.010.0120547.000.R.P.2015.030.31500 Cet ouvrage a fait l’objet d’une première publication par Mon Petit Éditeur en 2015
Prologue Nord-Escaut du 22 septembre 1969 L’assassin de St Antoine se fait justice. Chièvregnies-en-Ht – On se rappellera le crime affreux qui en-deuilla, il y a cinq ans, notre cité et le vénérable collège Saint Antoine. Un élève alors âgé de 16 ans y avait sauvagement as-sassiné à coups de marteau son directeur de conscience, le très respecté abbé Hocquet. Il avait commis cet acte barbare sous le prétexte fallacieux que le regretté abbé se serait adonné à des gestes que la morale ré-prouve sur sa personne. L’assassin – Walter Lambiot – avait été condamné à être placé en institution jusqu’à sa majorité puis à purger une peine de vingt ans de réclusion criminelle. La veille de son transfert – soit ce samedi 20 septembre dernier – le meurtrier a été retrouvé pendu dans la cellule qu’il occupait au centre de redressement Saint-Rémy à Frasnes. Justice est faite.
7
Partie I. Meurtre au collège