Première station avant l'abattoir

De
Publié par

Gênes, avril 1922. Les palaces de la côte ligure accueillent une foule effervescente de diplomates et de journalistes attirés par la conférence internationale censée résoudre les problèmes de l'Europe après la guerre ; doivent y siéger, pour la première fois depuis la révolution, des délégués du gouvernement des soviets. Ralph Exeter, officiellement correspondant du London Daily World, en réalité espion à la solde des bolcheviks, y rencontre son " contact ", un homme du Guépéou. Ayant chargé Exeter de démasquer la taupe qui s'emploie à saper les fondements du jeune pouvoir soviétique, le Russe sera assassiné. Soupçonné de ce crime, mais aussi du meurtre d'un agent du 2e bureau français, le reporter sollicite, paradoxe ultime, la protection d'un leader fasciste au parcours prometteur : Benito Mussolini.


Espionnes affriolantes, agents doubles ou triples, machinations des puissances occidentales pour s'approprier le pétrole russe, trafic des joyaux du tsar sont les principaux ingrédients de ce thriller élégant et atmosphérique qui se déroule quelques mois avant la marche des Chemises noires sur Rome.




Photographe, illustrateur, essayiste, auteur de BD et de plusieurs romans parus dans la " Série Noire ", Romain Slocombe a connu un succès considérable avec Monsieur le Commandant, lauréat du prix Nice-Baie des Anges et du Trophée 813, et qui a figuré sur la première sélection du prix Goncourt 2011.


Publié le : jeudi 25 septembre 2014
Lecture(s) : 1
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782021139341
Nombre de pages : 400
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
P R E M I È R E S T A T I O N A V A N T L ’ A B A T T O I R
R o m a i n S l o c o m b e
P R E M I È R E S T A T I O N A V A N T L ’ A B A T T O I R r o m a n
É D I T I O N S D U S E U I L e 2 5 , b d R o m a i n - R o l l a n d , P a r i s X I V
C O L L E C T I O N D I R I G É E P A R M A R I E  C A R O L I N E A U B E R T
P o u r l e s c i t a t i o n s : © Ernest Hemingway,Paris est une fête, Éditions Gallimard, 1964, traduit par Marc Saporta. © Graham Greene,Le Ministère de la peur, Éditions Robert Laffont, 1975, traduit par Marcelle Sibon.
ISBN9782021139334
©ÉDITIONSDUSEUIL,SEPTEMBRE2013
Le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants cause, est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L. 3352 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.
www.seuil.com
À trois rêveurs de révolutions : Khristian Rakovsky, Max Eastman, George Slocombe
et pour Dominique Mancini
Il n’est de mal qui ne soit engendré par quelque innocence.
Ernest Hemingway, A Moveable Feast (Paris est une fête)
Ogni letizia in terra È menzognero incanto ; D’interminato pianto Fonte è l’umano cor. (Toute joie sur la terre / est un charme mensonger ; / le cœur humain est source / de pleurs infinis.)
Francesco Maria Piave et Arrigo Boito, livret de Simon Boccanegra
Plutôt que d’être seul épargné, ne valaitil pas mieux s’associer même aux crimes de ceux qui vous sont chers, partager leurs haines comme leur passions et les suivre même jusque dans la mort ?
Graham Greene, Ministry of Fear (Le Ministère de la peur)
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Cent vues du Mont Fuji

de editions-philippe-picquier

La Main courante

de albin-michel

Chronique du 9 juin

de editions-chronique