Pura Vida. Vie

De
Publié par

Je suis arrivé en Amérique centrale, il y a quelques années, avec le projet d'y écrire la vie de William Walker, un aventurier nord-américain du XIXe siècle qui avait lancé une expédition assez catastrophique au Mexique, était parvenu plus tard à se faire élire président du Nicaragua, avant de finir fusillé au Honduras, et dont j'avais découvert l'existence à La Havane. Alors que je parcourais ces lieux sur les traces de son armée fantôme, il m'est apparu que cette région du monde, pendant les deux derniers siècles, n'avait pas été plus avare de héros, de traîtres et de lâches que ne l'avaient été les provinces grecques et latines de l'Antiquité. Ici aussi des hommes ont rêvé d'être plus grands qu'eux-mêmes et souvent ont échoué. J'ai commencé de consigner les vies de Simon Bolivar et de Francisco Morazán, d'Augusto César Sandino, assassiné par le premier Somoza, ou encore du Che.50, un agent double envoyé espionner le vrai Che dans la Sierra Maestra. Souvent je prends mes quartiers au fond des cantinas, des bars et des pulquerias. À Managua, j'ai noué des contacts avec d'anciens sandinistes qui me racontent leur révolution. À San Salvador, je rencontre parfois d'ex-guérilleros du Front Farabundo Martí, dont le dernier fait d'armes a été l'attaque de la capitale le 11 novembre 1989, alors que déjà les marteaux-piqueurs attaquaient le mur de Berlin. Le reste du temps, je lis avec application des quotidiens, ceux du jour et de plus anciens achetés sur internet. Et de loin en loin je reviens à La Libertad, minuscule port de pêcheurs sur la côte pacifique, où je retrouve Victor.
Publié le : mardi 11 juin 2013
Lecture(s) : 6
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782021007084
Nombre de pages : 283
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Extrait de la publication
Extrait de la publication
Patrick Deville est né en 1957 à Saint-Brévin. Il est l’auteur de plusieurs livres, dontPura Vida, La Tentation des armes à feuet plus récemment,Equatoria, où l’on retrouve le même narrateur que dansPura Vida. Son œuvre a été traduite en plus de dix langues. Patrick Deville a longuement séjourné à l’étranger et est spécialiste de l’Amérique centrale. Il dirige la Maison des écrivains étrangers et des traducteurs, à Saint-Nazaire, au sein de laquelle il a créé le prix littéraire latino-américain.
d u m ê m e a u t e u r
Cordon-bleu Minuit, 1987
Longue Vue Minuit, 1988
Le Feu d’artifice, Minuit, 1992
La Femme parfaite Minuit, 1995
Ces deux-là Minuit, 2000
La Tentation des armes à feu Seuil, 2006
Equatoria Seuil, 2009
En col l aborat i on
Semaines de Suzanne New Smyrna Beach, Minuit, 1991
Queen Mary 2 & Saint-Nazaire, Meet, 2003
P a t r i c k D e v i l l e
P U R A V I D A VIE & MORT DE WILLIAM WALKER
r o m a n
Éditions du Seuil
Extrait de la publication
T E X T E I N T É G R A L
 978-2-0210-1576-8 re ( 2-02-062877-5, 1 publication)
© Éditions du Seuil, janvier 2004
Le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisationcollective. Toutereprésentationoureproductionintégraleoupartiellefaitepar quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants cause, est illicite et constitue unecontrefaçonsanctionnéeparlesarticlesL.335-2etsuivantsduCodedelapropriétéintellectuelle.
Extrait de la publication
C’est ce vide immense qui nous pousse au jeu, à la guerre, au voyage, à des actions quel-conques mais fortement vécues, et dont l’at-trait premier est l’agitation nécessaire à leur accomplissement. Lord Byron
Quand je me suis mis quelquefois à consi-dérer les diverses agitations des hommes, et les périls et les peines où ils s’exposent, dans la cour, dans la guerre, d’où naissent tant de querelles, de passions, d’entreprises hardies et souvent mauvaises, j’ai dit souvent que tout le malheur des hommes vient d’une seule chose, qui est de ne savoir pas demeurer en repos dans une chambre. Pascal
L’excitation de l’incendie augmentait dans la troupe la soif d’alcool. William Walker
7 Extrait de la publication
Extrait de la publication
I
LE SCANDALE DE LA PIÑATA À MANAGUA
Extrait de la publication
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.