Qui a tué Agnès Sorel ?

De
Publié par

« Agnès Sorel a été empoisonnée au mercure. » Telle est la conclusion rendue en 2005 par le docteur Philippe Charlier et son équipe, après exhumation et examen des restes de l’éblouissante maîtresse du roi Charles VII. Empoisonnée par qui ?

Luc Portier, auteur de plusieurs recueils : contes, nouvelles, poésies…et son ami d’enfance Henri Bontemps, passionné d’histoire et d’écriture, vont partir en quête de la vérité. Ils nous livrent ici le fruit de leurs investigations historiques, sous la forme d’une véritable enquête policière, menée six siècles après les faits. Une recherche passionnante, servie par une conjoncture historique exceptionnelle.
Publié le : lundi 1 mars 2010
Lecture(s) : 1
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782917843598
Nombre de pages : 270
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Extrait



AVANT-PROPOS

Quand nous avons écrit : « Qui a tué Agnès sorel ? », nos recherches nous avaient conduits à la quasi-certitude de son empoisonnement.

Lorsque les travaux du docteur Charlier et de son équipe sur les restes d’Agnès ont été publiés, nous nous sommes sentis confortés dans notre hypothèse de travail. Mais à la question: qui a tué Agnès sorel ? répond en écho: à qui profite le crime ?


La mise en accusation, (puis la condamnation) de Jacques Coeur nous a paru être le point central de nos investigations. Celles-ci nous ont permis de déterminer de nombreux mobiles : vengeance liée à l’abandon du port d’Aigues-Mortes pour celui de Marseille, envie du poste prestigieux (et rentable !) de trésorier du Roi, immense fortune de Jacques Coeur etc…

Le récit qui suit n’est pas un simple roman policier se situant au XVe siècle. Il cherche à respecter scrupuleusement les faits et les mentalités de l’époque, tout en intégrant les résultats des recherches récentes, historiques et scientifiques.

Tous les personnages ont réellement existé, sauf Blignac, son équipe, Prolin l’herboriste et Torquemuche. Bon voyage dans le monde complexe de ce milieu du XVe siècle, à la cour du Roi Charles VII, le Victorieux, le Bien servi… et le premier à avoir eu une maîtresse officielle, reconnue, installée et qui, grâce à l’une de ses filles, fut l’ancêtre des Bourbons !

L’action se situe à la fin de la guerre de cent ans, plus de vingt déjà après l’épopée de Jeanne d’Arc. Les acteurs se nomment Charles VII, Jacques Coeur, Etienne Chevalier, Antoine de Chabannes, Dunois, Castellani et bien d’autres.

Un grand merci à tous ceux qui nous ont encouragés et aidés dans ce travail de recherches et d’imagination: enseignants, archivistes, bibliothécaires et, bien sûr, notre « comité de lecture », qui a suivi, pas à pas, l’élaboration de cet ouvrage.

Luc Portier
Henri Bontemps
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.