Rouge de Paris. (1789-1794)

De
Publié par

Octobre 1789. Durement éprouvée par la fuite de sa riche et princière clientèle, la manufacture de Sèvres est saisie par la fièvre patriotique qui s'est emparée de Paris et gagne la France entière.


La jeune Adèle Masson, qui s'est fait une spécialité de la peinture d'oiseaux sur porcelaine, s'emploie à trouver les moyens de sauver la fabrique qui, de royale, va bien vite devenir nationale. Elle peut compter sur son père, Anselme Masson, paralysé mais dont l'intelligence est demeurée intacte. Mais sur qui d'autre s'appuyer pour parvenir à ce but ? Sur Marie-Antoinette, encore influente, et que le parrain d'Adèle, Blanchot, ira visiter jusque dans sa prison du Temple ? Sur Mirabeau, le trublion, que son accord secret avec le roi a rendu immensément riche ? Sur Roland, ministre de Louis XVI, administrateur scrupuleux ? Sur Danton, enfin, ce jouisseur effréné qui semble vouloir oublier la Terreur pour ne plus songer qu'à l'amour et à la beauté ?


Ce roman, le troisième et dernier d'une saga sur la porcelaine inaugurée par Bleu de Sèvres et poursuivie avec Jaune de Naples, nous convie à une traversée de la Révolution jusqu'à la chute de Robespierre. Ainsi sera bouclée la ronde de ceux qui, de la marquise de Pompadour aux plus sanguinaires des sans-culottes, ont été fascinés par l'éclat de l'or blanc, le kaolin, ce fruit miraculeux des richesses de la nature et du génie des hommes.



Jean-Paul Desprat est historien et romancier. Il est l'auteur d'ouvrages sur Henri IV, Mme de Maintenon et Mirabeau, et de romans, dont Bleu de Sèvres (Seuil, 2006) et Jaune de Naples (Seuil, 2010).


Publié le : jeudi 25 avril 2013
Lecture(s) : 20
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782021106664
Nombre de pages : 622
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
ROUGE DE PARIS
Extrait de la publication
Extrait de la publication
JEANPAUL DESPRAT
ROUGE DE PARIS (17891794) r o m a n
ÉDITIONS DU SEUIL e 25, bd RomainRolland, Paris XIV
isbn9782021106657
© Éditions du Seuil, avril 2013
Le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants cause, est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L. 3352 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.
www.seuil.com
Extrait de la publication
Pour Adèle et Paul – ma fille et mon fils –,dont j’ai emprunté les prénoms pour les donner à mes héros.
Extrait de la publication
Résumé des volumes précédents
Bleu de Sèvres Les frères Masson arrivent de leur Limousin natal à Paris en 1760, avec pour seule recommandation celle du poète Marmontel, né dans leur village. Anselme, l’aîné, versé dans l’étude de la minéralogie, va entrer à la nouvelle manufacture de Sèvres où, sous l’impulsion de Mme de Pompadour, les chimistes s’affairent pour retrouver le secret de la porcelaine dure de Chine, redécouvert par un pur hasard en Saxe, en 1709, et demeuré inaccessible depuis au reste de l’Europe. Mathieu, son cadet, né aveugle, brillant organiste, abandonne une prometteuse carrière de musicien pour s’occuper, chez l’abbé de l’Épée, en compagnie du docteur Blanchot, un homme des Lumières, de l’éducation des jeunes sourdsmuets. Anselme se marie, mais, en 1766, sa femme, Fanny, meurt en mettant au monde une fille : Adèle. Le jeune veuf, tout en s’occupant de cette jeune enfant, participe avec son ami PierreAntoine Hannong, dont la famille à Strasbourg détient une partie du secret du kaolin, et le vieil académicien Macquer à la mise au point d’une pâte dure française qui sera montrée à Louis XV en 1769, cinq ans après la mort de la marquise de Pompadour. Au cours d’un voyage en Limousin, Anselme retrouve Lucile, son amour de jeunesse. Il l’épouse et ils auront un fils, Paul, qui naît en 1771.
9
Extrait de la publication
rouge de paris
Jaune de Naples La jeune dauphine MarieAntoinette, arrivée en France en 1770, se lance avec sa sœur MarieCaroline, reine des DeuxSiciles, dans une compétition à propos de la porcelaine : Sèvres contre Capodimonte, dont la souveraine italienne a décidé de rouvrir les ateliers fermés depuis dix ans. Anselme est dépêché à Naples où il se rend avec son plus jeune frère, Eustache, le troisième des Masson. De noirs complots, tramés par l’ambassadeur d’Angleterre sur place, sir William Hamilton, jaloux du rôle joué par des Français à la Cour, vont aboutir à l’assassinat d’Eustache. Anselme, rentré en France, meurtri, va s’attacher à l’extraordinaire développement de la manufacture de Sèvres dans les premières années du règne de Louis XVI, tandis que son ami, PierreAntoine Hannong, mis injustement à l’écart, monte successivement plusieurs affaires périlleuses pour concurrencer la Manufacture royale. Au dernier jour de 1781, coup de théâtre : on apprend qu’Eustache, à Naples, a laissé sa dernière amante enceinte et qu’un fils, Janvier, est né quelques mois après la mort de son père. Il a alors sept ans et, après une enfance passée parmi leslazzaronide Naples, a été recueilli par un Français. Cette nouvelle stupéfie tellement Anselme qu’il est frappé d’une attaque cérébrale : il ne peut désormais communiquer qu’en remuant les lèvres et en écrivant sur une petite ardoise.
Extrait de la publication
première partie
LA PIERRE ROULANTE
Extrait de la publication
Extrait de la publication
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.